Aller à…
RSS Feed

27 novembre 2020

Doha : Quelques centaines de manifestants en marge de la 18e conférence de l’ONU sur le réchauffement climatique


Doha : Quelques centaines de manifestants en marge de la 18e conférence de l’ONU sur le réchauffement climatique

samedi 1er décembre 2012, par La Rédaction

Quelques centaines d’activistes ont participé samedi matin à une marche pour l’environnement à Doha, en marge de la 18e conférence de l’ONU sur le réchauffement climatique, une première dans un pays où les manifestations sont interdites. Sous le thème « Un seul environnement, un seul peuple, une seule terre », les activistes ont défilé sur la corniche du bord de mer dans la capitale du Qatar, avec l’approbation des autorités.
« Ayons recours à l’énergie solaire » ou « Arrêtez le changement climatique », affirmaient les banderoles brandies par les manifestants, réunis à l’appel d’une ONG locale, Doha Oasis. Des organisations comme Climate Action Network-International et Global Climate Change Alliance figurent parmi les organisateurs de la marche. « C’est très important de voir une telle marche organisée au Qatar pour la première fois », affirme Julia Lueck, une étudiante venue d’Allemagne pour l’occasion.
« Je suis venue soutenir les efforts contre la pollution. Les gens doivent faire pression sur les gouvernements », a-t-elle ajouté. Nasser al-Khoory, un activiste qatari, s’est dit déçu du nombre limité de participants à la manifestation, notamment de représentants d’ONG arabes. « Nous nous attendions à plus de monde », a-t-il dit. Plus de 190 pays sont réunis depuis lundi à Doha pour le grand rendez-vous climat annuel qui devra décider de l’avenir du protocole de Kyoto et esquisser les bases d’un vaste accord prévu en 2015, auquel participeraient cette fois-ci tous les grands pollueurs de la planète.
Le thermomètre de la planète se dirige actuellement vers une hausse de 3 à 5 degrés au cours du siècle, et non 2 degrés, l’objectif de la communauté internationale et seuil au-delà duquel le système climatique risquerait de s’emballer. La conférence doit se poursuivre jusqu’au 7 décembre. Le 4, les négociateurs seront rejoints par plus de 100 ministres pour conclure un accord, nouvelle étape dans le laborieux processus de négociations lancé en 1995.

(01 Décembre 2012 – Avec les agences de presse)

Pour vous inscrire à notre liste de diffusion « Assawra »
faites la demande à l’adresse : [email protected]

Pétition
Non au terrorisme de l’Etat d’Israël

Une réponse “Doha : Quelques centaines de manifestants en marge de la 18e conférence de l’ONU sur le réchauffement climatique”

  1. Ginette Hess Skandrani
    2 décembre 2012 à 0 h 53 min

    Bonsoir Ginette ,

    Un coup de gueule ! Foutaise . C’est totalement ridicule .
    C’est à l’école que l’on apprend aux enfants à connaitre et à respecter la nature ; à vivre en symbiose et en harmonie avec elle .
    Puis à respecter et à transmettre les valeurs pendant tout le reste de leur vie …
    C’est un travail de proximité qui est nécessaire .

    Le texte :  » Je suis venue à Doha pour soutenir les efforts contre la pollution ; les gens doivent faire pression sur les gouvernements  » . Quelle niaiseuse !

    Regardez les poubelles sous votre fenètre ! Que chacun fasce le ménage devant sa porte . Ces soi- dissants écolos . -Ils n’ont rien a faire au Qatar . Cela s’appele’ marcher sur la tète’ .

    Par contre ; cette manifestation pour l’environnement qui a été autorisée par le Qatar ; puisqu’elle met la pression sur les Etats les plus pollueurs a permis à d’autres minaurités de
    s’incruter dans les rangs des manifestants …

    Voyez cet article intéressant : »Un métier rare à Doha réclame plus de libertés avec les travailleurs migrants  » . » http://www.albedaiah.com/start/node/8992 « . 01 décembre 2012 ,18:50 .

    Le secrétaire général de la World Féderation of trade unions : Sharam BORO : » Travailleurs migrants … … n’ont aucun droit et aucune voix n’est entendue ici au Qatar  » .

    BORO :  » Pour la Coupe du Monde le nombre de travailleurs qui meurent à ériger des stades est supérieur au nombre de joueurs qui joueront dans les stades  » .

    Cet évènement pour l’environnement a permis de NON réprimer la protestation des travailleurs migrants exploités .Qui n’ont aucun droit au Qatar .

    (C’est le point que je retiens ) . -M.L.M-

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,