Aller à…
RSS Feed

23 octobre 2020

Les temps ont changé, les africains ne sont plus dupes


Mardi 4 décembre 2012
sur le blog de René Kimbassa

Les temps ont changé, les africains ne sont plus dupes

270058_457334590969430_1730027469_n.png

En installant Ouattara par la force il y’ a un peu moins de deux ans, la France avait mal fait ses calculs. Elle n’avait pas su lire les signes des temps. Elle croyait naïvement que les africains en général et les ivoiriens en particuliers étaient encore politiquement au niveau embryonnaire, qu’après quelquesmois, ils se seraient accommodés et auraient accepté le fait accompli. La dernière imposture de la France impérialiste.

Mais voilà, la Côte d’Ivoire ce n’est pas la république centrafricaine de Bokassa, la Côte d’Ivoire ce n’est pas le Burkina de Thomas sankara, la Côte d’Ivoire ce n’est pas le Congo de Pascal Lissouba. Les ivoiriens et les africains sont désormais matures, ils ont compris ce que c’est que l’impérialisme, les écailles sont tombées, et les africains en regardant le coup d’état du 11 avril 2011 surent reconnaitre les mains tachées de sang qui depuis plus de 500 ans maintiennent l’Afrique et les africains sous le joug de l’esclavage.

Non cette fois nous ne nous sommes pas tus, cette fois le peuple ivoirien n’a pas été abandonné seul par les autres peuples africains. Nous ne voulons pas parler des autres esclaves qui sont au pouvoir dans la majeure partie des pays africains, nous parlons ici des peuples qui sont restés solidaires au peuple ivoirien, comprenant que le combat du président Gbagbo, est le combat de l’Afrique digne contre l’impérialisme et contre ce que Malcom X appelait « House negros » . Peut-être que le terme « NIGGER  » serait plus approprié.

Les interviews que le président Miaka Ouretto est en train d’accorder aux chaines étrangères ne doivent pas être vues comme une trahison.  LE plan des impérialistes était de faire oublier la Côte d’Ivoire, leur plan était d’installer l’imposteur Ouattara et de piller le pays sans que personne n’entende plus parler de cette nation. Mais grâce à notre mobilisation, dans les rues, sur internet, et partout où cela a été nécessaire, les impérialistes et leur machine sont entrain de céder du terrain. Oui ils cèdent du terrain car nous avons réussi à expliquer de quoi il s’agit en Côte d’Ivoire, et les peuples se rendent désormais compte que Ouattara est un imposteur, que les multinationales ont participé et participent aux massacres en Côte d’Ivoire. Les peuples ouvrent les yeux, et cela fait peur à la machine impérialiste. Alors ils commencent à négocier. Et arrivent enfin là où le président Gbagbo voulait les amener. « asseyons-nous et discutons ». N’est ce pas eux qui ne voulaient pas s’asseoir et discuter? Préférant les bombes à un recomptage des voix? Pourquoi veulent-ils maintenant négocier?

Nous tenons le bon bout chers résistants, ce n’est pas le moment de lâcher du lest. Les manifestations doivent redoubler de rythme, l’on ne peut pas obtenir tout à la fois, mais soyons intelligents. Acceptons ce qu’ils nous offrent, mais sans compromission. S’ils veulent négocier, nous sommes prêts à le faire car c’est ce que le président Gbagbo nous a toujours enseigné, mais qu’ils sachent que comme lui, nous ne nous vendrons JAMAIS à l’impérialisme…

ACC-Côte d’Ivoire

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,