Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2019

des bases iraniennes et israéliennes en Erythrée


Haaretz : des bases iraniennes et israéliennes en Erythrée
L’équipe du site
Selon le quotidien Haaretz , un rapport de la CIA connu sous le nom de  Startfor, confirme la présence de bases iraniennes et israéliennes en Erythrée.

Certes ce  n’est pas la première fois que des rapports ont été publiés sur la présence de bases israéliennes  dans  ce pays africain situé en bordure de la mer Rouge, mais c’est la première fois qu’un tel rapport publie autant de détails sur  la présence israélienne.

Selon le rapport, « Israël a une base d’espionnage et de surveillance situé sur le sommet d’une montagne à une altitude de 3000 mètres au dessus du niveau de la mer en plus d’un port situé dans les îles de Dahlak en mer Rouge».

« Ce port est utilisé pour accueillir des sous-marins et des navires de la marine israélienne ayant pour mission de lutter contre les réseaux de trafic d’armes  depuis l’Iran vers le Hamas et le Hezbollah via la mer Rouge jusqu’au Soudan. Aussi, depuis le territoire égyptien vers la bande de Gaza ou depuis les ports de la Méditerranée vers la Syrie et le Liban » poursuit le rapport.

Haaretz écrit que  « les bases israéliennes situées dans les îles de Dahlak, ont été construites pendant la guerre froide et qu’elles servaient de  bases pour les navires soviétiques ».

Des photographies aériennes diffusées  sur Google Earth  montrent que le  port israélien situé à l’extrême de Dahlak abrite  une piste d’atterrissage et de décollage pour des avions.

Le rapport souligne « qu’en plus des bases  israéliennes il y a des bases iraniennes qui se situent dans le port sud de l’Erythrée ».

Et de noter que «  le gouvernement  érythréen, qui impose un régime militaire de fer,  développe les relations avec l’Iran et aussi avec Israël et ce dans le but de maintenir sa position dans la région, sachant qu’il doit d’une part faire face aux menaces de son puissant voisin l’Ethiopie ; d’autre part,  faire face aux dangers venant de Djibouti et du  Yémen ».

Or, l’Erythrée a mené des guerres contre ces derniers et son gouvernement continue de faire face à des organisations insurrectionnelles qui bénéficient du soutien de l’Ethiopie.

 

Une réponse “des bases iraniennes et israéliennes en Erythrée”

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,