Aller à…
RSS Feed

25 octobre 2020

Les bandes armées chassées de Bani Walid (Mise à jour à 15h37)


SeifGoodBani Walid, Libye occupée (LVO) : Depuis que les milices et les bandes armées sont entrées dans la ville de Bani Walid, les jours et les nuits se ressemblaient. Les bandes armées qui n’avaient pas compris que les habitants les avaient laissé entrés dans la ville, par stratégie, afin d’empêcher que cette dernière ne subisse le même sort que la ville de Syrte, qui avait été complètement détruite, après des semaines de bombardements de l’aviation de l’OTAN et des armes lourdes de leurs mercenaires, déambulaient tels des voyous roulant des mécaniques et cherchant sans cesse à terroriser les habitants.

Après les massacres menés contre la population locale. Les mauvais traitements que subissait les habitants se multipliaient, vols, menaces, passages à tabac, assassinats sommaires étaient le quotidien des citoyens de Bani Walid depuis que ces milices et bandes armées ont entrepris de convertir la ville en autre chose que la Jamahiriya.

Au cours de la soirée du vendredi 14 décembre 2012, les bandes armées ont tenté d’entrer par la force dans les domiciles de certaines familles, dont ils avaient la liste, afin de kidnapper leurs fils. Mais cette fois les habitants de la ville de Bani Walid ont refusé de tolérer davantage la présence de ces criminels sur le territoire des hommes d’honneur et n’ont pu contenir leur impatience. Ils ont pris leurs fusils et lancé une attaque fulgurante contre les gangs équipés d’armes lourdes.

Surpris par l’intensité des balles pleuvant de toute les directions, les milices et les bandes armées ont subit de lourdes pertes. Un grand nombre d’entre eux ont été tués et blessés, ce qui les a forcé à prendre la fuite, dans la panique, et de déguerpir, tant bien que mal, hors de la ville et sans demander leur reste.

C’est ainsi que dans la soirée du 14 décembre 2012, la ville a été de nouveau libérée et que les drapeaux verts sont réapparus à Bani Walid.

Hassan Alliby, pour tous les opprimés

 

NB : Les libyens demandent aux croyants du monde entier de prier le Seigneur de leur faire grâce, de les fortifier et de hâter la victoire de ses serviteurs fidèles.

Mise à jour 16 décembre 2012 à 15h37 :

International (LVO) : Selon les dernières précisions en provenance de la ville de Bani Walid, les voyous armés n’ont pas osé retourner dans la ville et c’est l’Armée qui y est entré sans que les habitants n’y opposent la moindre résistance. La source ajoute que les drapeaux verts sont restés de nouveaux cachés temporairement en attendant une issue favorable.

A suivre…

http://stcom.net (http://s.tt/1x3Q3)

 

 

Plus d’histoires deLibye

About : Smaïn Bédrouni

Journaliste, reporter réalisateur international, chercheur auprès de l'Observatoire International de Recherches pour la Paix dans le Monde, co-fondateur de la Commission d'Enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye.