Aller à…
RSS Feed

19 septembre 2019

Vision afrocentriste et eurocentriste du monde


 AFROHISTRAMA

Vision afrocentrique et eurocentrique la carte du monde.

par Jean Paul Pougala

 

 

Carte-afrocentrique-du-monde.jpg
                   Vision afrocentrique 

 

 

eurocentrique-mappemonde.jpg

                    Vision  eurocentrique

 

 

CE QU´ON NOUS A TOUJOURS CACHER: UNE CARTE DU MONDE FAUSSE DEPUIS 1569

Voici pour la première fois l´image réelle de notre terre dans le cosmos.

La carte géographique que nous utilisons créée en 1569, est le résultat d’une vision du monde euro-centrique, dans lequel la place de l’Europe doit être au dessus des autres continents. C’est une vision qui nous renvoie à l’époque de l’expansion des empires coloniaux européens, lorsque l’Europe devait symboliser la puissance, la domination, le pouvoir ; d’où l’idée non réelle d’une carte géographique avec un monde faussement debout avec l’Europe au dessus et le reste du monde en dessous.
La carte géographique officielle du monde est celle réalisée en 1569 selon la projection dite de Mercator (du nom de son auteur, le Belge Gerardus Mercator), est une carte fausse. Lorsqu’il a fallu trancher pour utiliser par exemple la carte géographique de Gall ou celle de Peter plus proche de la réalité, et corrigeant les erreurs de Mercator, le gouvernement américain a choisi la carte erronée et pour cause : c’est celle qui fait la part belle à l’Occident et endommage les pays non occidentaux, comme l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Asie. Sur les cartes officielles utilisées partout dans le monde y compris en Afrique, voici quelques exemples de malignités.

On considère par erreur que la géographie est une matière qui présente de façon objective l’étude de la surface de la terre et de ses habitants. Non, c’est faux. Pour paraphraser Giordano Bruno, la Science ment, la géographie ment avec pour objectif de participer à un lavage de cerveau dans l’optique d’avoir des dominés et des dominants qui s’installent chacun dans le rôle que le système veut bien lui assigner.

Grâce à cette carte à première vue anodine, l’Europe a réussi à installer dans la tête des africains une acceptation de leur supposée supériorité. L’enfant africain qui regarde une carte géographique sur laquelle l’Europe est au dessus et l’Afrique en dessous, intériorise l’infériorité africaine vis-à-vis de l’Europe. Parce qu’il est naturel que l’instinct de cet enfant le pousse à comprendre que l’aspiration d’une personne c’est de grandir et grandir veut dire partir du bas vers le haut, grandir veut dire quitter la marche sur les 4 pattes pour se mettre debout, grandir veut aussi dire, partir de ce Sud prétendument pauvre, démuni, meurtri en bas vers le nord en haut, symbole de réussite et du bien-être.

Par Jean-Paul Pougala

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,