Aller à…
RSS Feed

19 octobre 2020

Libye : Nouri Bousahmin élu Président du Congrès général national


Libye : Nouri Bousahmin élu Président du Congrès général national

Par Lila Ghali | 25/06/2013 |

Les députés de l’Assemblée nationale libyenne ont élu mardi  un indépendant originaire de la ville amazighe de Zouara, en l’occurrence Nouri Bousahmin au poste de président intérimaire en remplacement de Mohamed Megaryef poussé à la démission après l’adoption d’une loi bannissant de la vie politique les ex-collaborateurs du régime déchu.

Le nouveau président du Congrès général national (CGN) a obtenu 73 voix sur 185 votants, contre 60 voix pour Al-Chérif al-Wafi, un économiste et homme d’affaires de l’Est du pays au bout d’une élection à deux tours.

Le CGN est la plus haute instance dirigeante de la Libye et son nouveau président doit conduire le pays vers de nouvelles élections générales sur la base d’une nouvelle constitution qui doit fixer le modèle politique du pays.

Pour rappel, Mohamed Megaryef (73 ans) avait été élu à ce poste le 7 juillet 2012. Ce dernier, natif de Benghazi, avait passé 31 ans en exil dont une vingtaine comme réfugié politique aux États-Unis, avant de rentrer au pays dans la foulée de la révolte qui a mis fin au règne de Kadhafi en octobre 2011 .http://www.algerie1.com/actualite/libye-un-berbere-elu-president-du-congres-general-national/

La Libye est devenue un centre de transit du terrorisme, selon un responsable de l’UA

Par Lila Ghali | 25/06/2013 |

La Libye est désormais un “centre important de transit” du terrorisme et cela devient “extrêmement dangereux”, a estimé mardi un dirigeant de l’Union africaine en marge d’une réunion sur le Sahel à Oran en Algérie. “J’ai beaucoup de rapports selon lesquels la Libye est devenue un centre important de transit des principaux groupes terroristes d’un pays vers l’autre”, a déclaré le directeur du centre de l’Union Africaine de lutte contre le terrorisme, Francisco Caetano José Madeira, à quelques journalistes dans des propos rapportés par l’AFP.

“Nous avons des informations selon lesquelles certains terroristes actifs au Mali considèrent la Libye comme un refuge et un lieu de réorganisation”, a-t-il ajouté, jugeant que “cela devient extrêmement dangereux”. La situation en Libye a suscité nombre d’interventions au deuxième jour de cette réunion entre experts africains et occidentaux, organisée dans le cadre du Forum mondial de lutte contre le terrorisme.

“La question de la Libye est dans tous les esprits”, a confirmé le représentant de l’Union européenne pour le Sahel, Michel Reveyrand de Menthon. “C’est l’une des clés pour espérer stabiliser le bloc sahélien”. L’UE a proposé un projet de coopération pour le contrôle des frontières de la Libye, mais selon des sources occidentales, la désorganisation est telle dans ce pays depuis le renversement du régime de Kadhafi fin 2011 que “pour l’instant, c’est très difficile”. “Très peu de pays du Sahel ont les moyens pour vraiment protéger leurs frontières”, a souligné le responsable de l’UA. Un moyen de lutter contre la porosité des frontières et la désorganisation serait de développer ces zones, selon une piste de travail envisagée par l’UE.

En attendant, la situation au Mali demeure difficile. Malgré l’accord politique sur la tenue de l’élection présidentielle le 28 juillet et le déploiement de l’armée dans le nord, peu d’indices existent sur le devenir des groupes islamistes qui s’étaient installés dans ce pays. “On a du mal à savoir exactement ce qu’il s’y passe. La menace est toujours là mais elle est difficile à cerner”, notait un diplomate occidental. Certains, comme Abdou Karim Traoré, un haut diplomate burkinabé, jugent “indispensable” une collaboration avec les puissances occidentales tandis que M. José Madeira a réclamé des drones. Mais pour identifier les groupes terroristes, le travail sur le terrain incombe aux forces de sécurité locales pour “minimiser les dégâts collatéraux”, insiste le représentant de l’UA. http://www.algerie1.com/actualite/la-libye-est-devenue-un-centre-de-transit-du-terrorisme-selon-un-responsable-de-lua/

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,