Aller à…
RSS Feed

24 novembre 2020

Vive la révolution égyptienne


par les Pacifistes de Tunis

VIVE LA RÉVOLUTION ÉGYPTIENNE !
 
http://mai68.org/spip/spip.php?article5482
 
    Bonjour à toutes et à tous,
 
Nous en sommes à la troisième phase de la révolution égyptienne. la première manche s’est déroulée contre le dictateur Moubarak, qui était aux ordres de l’impérialisme américano-sioniste. Elle a été gagnée par la révolution, c’est-à-dire par la population égyptienne ; et Moubarak a été viré.
 
La deuxième manche a été gagnée par l’impérialisme US qui a réussi à faire récupérer et donc momentanément vaincre la révolution du Nil par les Frères musulmans, qui sont au service de l’impérialisme anglo-saxon depuis leur fondation en Égypte par les services secrets anglais en 1928.
 
Dans un premier temps, les Frères musulmans furent donc au service de l’impérialisme anglais, et le restèrent tant que celui-ci resta l’impérialisme dominant. Quand ce fut l’Amérique, c’est-à-dire la fille de l’Angleterre, qui se mit à dominer après la deuxième guerre mondiale, les frères musulmans furent naturellement au service de l’impérialisme US, qui les utilisa notamment contre Nasser.
 
La population égyptienne n’est pas débile, et s’est rendue compte de l’arnaque des Frères musulmans ; aussi, se joue actuellement une troisième manche : la population égyptienne réussira-t-elle à virer les Frères musulmans du pouvoir ?
 
Il faut savoir que lors de la tentative birmane de la révolution en 1988, les Birmans réussirent l’exploit de virer 8 dictateurs en quelques mois. Cependant, la révolution birmane échoua parce qu’elle attendait un Zorro qui prendrait le pouvoir à sa place. Il est indispensable, pour réussir la révolution, que la population s’auto-organise en coordination pour prendre directement elle-même le pouvoir ; sinon, ce sera à nouveau l’échec.
 
    Pour en savoir plus : http://mai68.org/spip/spip.php?article5482

 

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,