Aller à…
RSS Feed

31 octobre 2020

DIEUDONNE MBALA MBALA. Justice: l’incroyable falsification de SOS racisme et Cindy Leoni


DIEUDONNE MBALA MBALA. Justice: l’incroyable falsification de SOS racisme et Cindy Leoni

Publié le sept 19, 2013 @ 7:53

Allain Jules

 

dieu

Ce jeudi 19 septembre 2013, à 13h30, Dieudonné Mbala Mbala poursuit SOS racisme et sa présidente. Il ne s’agit pas, ici, d’apporter un quelconque soutien à l’action de l’humoriste Dieudonné contre une certaine Cindy Leoni, présidente de SOS racisme, dont j’ai entendu parler pour la première fois, hier. Je ne savais pas que l’association avait changé de tête. Il s’agit de dire la vérité sur l’histoire d’une falsification, d’une arnaque, d’une forfanterie, de dénoncer le mensonge ambiant qui prévaut dans la presse mainstream. Hier, leHuffingtonpost offrait une tribune libre à ladite dame, qui placardait en UNE: « Je suis poursuivie pour antisémitisme par Dieudonné et Robert Faurisson ». Après enquête, on se rend compte qu’il s’agit de la plus grande escroquerie médiatique du moment. Ambiance.

 

Le contexte de l’affaire

En novembre 2012,  l’humoriste Dieudonné M’Bala M’Bala a été condamné à 20.000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Paris pour diffamation, injure et provocation à la haine et à la discrimination pour des propos et une chanson dans deux vidéos diffusées sur internet. Dans l’une des vidéos, il transformait la chanson d’Annie Cordy « Chaud cacao » en « Shoah nanas ». On ne commente pas une décision de justice mais, celle-ci était une vraie fumisterie d’autant plus que ce n’est pas l’humoriste qui avait mis la vidéo en ligne. Passons.

Présente lors du délibéré, la présidente de SOS Racisme Cindy Léoni avait  dit espérer que cette condamnation vienne marquer un coup d’arrêt à « la diffusion de la haine raciale et la propagation de l’antisémitisme » et aux « provocations » d’un Dieudonné… « qui ne fait plus rire personne ». Il s’agit de la phrase surannée des détracteurs de l’humoriste, qui ne supportent pas qu’il remplisse encore des salles, malgré toute la diabolisation dont il est victime.

Dieudonné dont personne n’ignore ni le talent ni le succès encore grandissant, à moins d’être autiste a alors porté plainte pour….diffamation et non pour « antisémitisme comme l’annonce la dame. Pire, l’historien révisionniste et non négationniste Robert Faurisson n’a rien à voir dans cette affaire.

Plus c’est gros, plus ça passe.

Plus c’est gros plus ça passe. Figurez-vous que cette dame, toute honte bue, certainement pour faire du buzz, dit qu’elle est poursuivie pour antisémitisme. Que vient faire l’antisémitisme dans une plainte portant sur la diffamation ? C’est ainsi que par bravade, on dévalue le combat contre le racisme, avec un nouveau mensonge abyssal. Il s’agit encore de diffamation.  Alors que la France voit la poussée du Front national, on peut parler sans ambages de l’inutilité de cette association nommée SOS racisme et même des autres, qui vivent, qui plus est, grâce à nos impôts et disent défendre le racisme. C’est du foutage de gueule dans la mesure où le racisme se renforce plutôt. Comment une plainte pour « diffamation » peut-elle devenir par le bon vouloir d’une personne une plainte pour « antisémitisme » ?

arnaque

Quelle folie ! Alors que Dieudonné vend plus de places de spectacles que tous les histrions cathodiques, dire qu’il « ne fait plus rire personne » est un outrage. Comment cette dame, qui est convoquée aujourd’hui à la 12e chambre du TGI de Paris pourra s’expliquer ?  Fort d’une tournée triomphale à travers toute la France avec son spectacle « Foxtrot », et probablement avec son nouveau, « Le Mur », qui cartonne en ce moment, il faut vraiment être d’une mauvaise foi sans nom pour oser sortir ce genre de salmigondis et tombereau de mensonges.  A moins qu’on ne nous dise désormais que c’est le seul homme politique qui remplit les salles de spectacles lors de ses meetings…payants. Une grande première…

Et si Dieudonné devenait procédurier ?

Peut-être bien que la donne changera si l’humoriste Dieudonné commence lui aussi à faire comme les associations qui le poursuivent à tout va. Dans le billet de cette dame, elle fait un aveu mortel: « Pourquoi cette procédure ? Parce que j’ai déclaré que Dieudonné ne faisait plus rire personne. Outre la nullité, au sens propre comme au sens figuré, de la procédure, c’est un acte d’intimidation à l’égard des associations antiracistes qui est engagé. » Croit-elle qu’elle a le droit de mentir ainsi ? Encore faut-il prouver devant le TGI de Paris, aujourd’hui, le pourquoi du comment cette déclaration peut être valable avec le parcours auréolé de succès de l’humoriste et par conséquent, cette plainte est tenable. Hélas, à force de dire une chose illogique parce que d’autres l’ont dite, il faut en payer le prix, et s’attendre à des conséquences.

Toujours dans son billet, elle met entre guillemets le mot spectacle pour parler du show de l’humoriste, en écrivant ses « spectacles ». Un déni de la vérité qui devient maladif. C’est finalement du suivisme godillot, qui ne se base sur aucune logique et par conséquent, uniquement sur du mensonge et la menterie la plus extrême.

Ce sont ces mêmes gens qui veulent faire croire à la France entière que le signe de « la quenelle » popularisé par Dieudonné Mbala Mbala est un salut nazi inversé. Pour finir, toujours dans son billet, la dame assène, pince-sans-rire: « nous appelons l’ensemble des acteurs de la société civile à se mobiliser pour défendre les libertés démocratiques, face au mensonge et à la violence. » Là, on tombe des nues. Le ridicule ne tue pas.  Défendre les libertés démocratiques ?

Mais alors, pourquoi mentir et vouloir par tous les moyens interdire cet humoriste banni des médias ? Une incohérence sans fin !

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,