Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

Soudan : Que fait l’Arabie saoudite et pourquoi?


 

dimanche, 29 septembre 2013 10:46

Soudan : Que fait l’Arabie saoudite et pourquoi?

IRIB- Nasser Kandil vient de publier un article dans les colonnes de Al Chargh al Jadid où il se penche sur les récents troubles au Soudan.

Pour Kandil, « La communauté internationale semble s’approcher d’une solution négociée de la crise en Syrie et l’accord international va très probablement réussir à démanteler totalement les arsenaux chimiques syriens. En Egypte, les projets saoudiens ne semblent pas être couronnés de succès d’où les provocations de Riyad au Soudan » … »Il semble que l’équation syrienne s’approche à grand pas de sa solution dans un sens favorable à Assad et à ses alliés« … « Pour dire la vérité, l’accord russo- américain sur le démantèlement des arsenaux chimiques syriens permet à Damas de préserver les institutions étatiques, l’unité et l’intégrité de l’Etat, et donc il n’est pas besoin qu’Assad parte » … »L’Arabie saoudite délaisse donc la Syrie et l’Egypte, où l’armée ne se montre pas trop favorable à ses ingérences, pour le Soudan. La présence chinoise en Afrique et la susceptibilité américaine à cette présence pourraient très bien servir de prétexte à Riyad pour qu’il encourage Washington et l’exhorte à s’immiscer dans les affaires soudanaises, d’autant que le Soudan maintient de bonnes relations avec l’Iran » … »Bandar Sultan, le sanguinaire chef du renseignement saoudien abandonne donc momentanément la Syrie et part en force conquérir le Soudan où il entend mettre en œuvre un projet qui s’étalerait sur deux ans« . Ces derniers jours, le Soudan a été le théâtre de manifestations contre la hausse du prix du carburant ? des dizaines de personnes ont été tuées par les policiers qui ont arrêté plus de 600 personnes.  Le gouvernement d’El Bachir déjà l’objet des complots qui ont fini par provoquer la séparation du sud du pays en 2010 a annoncé ne pas vouloir se soumettre à l’exigence des manifestants.

—————

PS. Le gouvernement soudanais est de tendance « islamiste », mais un « islamisme » qui ne semble pas plaire aux Saoud et à leurs protecteurs US/raéliens …car trop indépendant. Trop proche de la Chine et de l’Iran. Par ailleurs, après ses désillusions rencontrées au Qatar, la direction du Hamas qui avait quitté Damas sous la pression et la tentation de l’émir qatariote, pense à quitter Doha pour se réfugier à ….Khartoum où on lui garantit une plus grande indépendance.

Donc bientôt attendez vous à ce qu’on nous fasse pleurer dans les chaumières à propos du Darfour et des pauvres démocrates soudanais réprimés par un « gouvernement qui tire sur son propre peuple ». Revocolor repetita !

Rappelez vous aussi que l’aviation US avait déjà bombardé l’usine pharmaceutique As Shifa de Khartoum sous prétexte qu’on y fabriquait … »des armes chimiques de destruction massive » …C’était sous Clinton mâle …avant Bush fils…Et la commission d’enquête de l’ONU envoyée sur les lieux (dont le rapport est resté quasi-confidentiel…pourquoi ?) n’avait découvert dans les ruines de l’usine (les cadavres des ouvriers tués avaient été enterrés) que des restes de médicaments antibiotiques qui permettaient de fournir toute l’Afrique orientale en médicaments …importés depuis, à prix d’or, …des USA !

Ah ! Les complexes pharmaceutique et militaro-industriel ne dorment jamais !!!

…Et puis le Soudan avait fortement condamné la politique des USA envers l’Irak et l’invasion de ce pays.

Vu de Washington, il y a donc islamisme et islamisme.

BD

LEMONDE.FR | 25.04.06 | 15h18 • Mis à jour le 03.05.06 | 23h50

Jacques Henno, journaliste nouvelles technologies, auteur de « Tous fichés » , mercredi 03 mai 2006

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,