Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

Etats-Unis : le raid raté des Navy SEALs en Somalie contre Ahmed Godane va renforcer les Shebab


 

Etats-Unis : le raid raté des Navy SEALs en Somalie contre Ahmed Godane va renforcer les Shebab

Publié le oct 7, 2013

4Allain Jules

 

Ahmed Godane

Ahmed Godane

Après que le chef des Shebab, Ahmed Godane, également connu sous le nom Mukhtar Abu al-Zubayr, 37 ans, ait revendiqué l’attaque du centre commercial de Westgate Shopping Mall, à Naïrobi, au Kenya, M. Obama a ordonné que ces derniers soient attaqués. Après des renseignements obtenus auprès des Somaliens, un lieu fut choisi, à Baraawe, un bastion des Shabab situé à 110 km au sud de Mogadiscio. C’est dans une villa où résidaient les combattants étrangers qui avaient perpétré cet attentat que les Américains croyaient avoir localisé le boss de la branche la plus extrémiste des Shebab, Ahmed Godane.

Une récompense américaine d’une valeur de  7 millions de dollars pour toute information sur le sort d’Ahmed Godane est sur la table, pour qui donnerait des informations susceptibles d’en savoir un peu plus sur lui. Même comme les responsables américains à Nairobi ainsi que le porte-parole de la Maison Blanche ont refusé de confirmer ou d’infirmer l’information selon laquelle ce raid visait Ahmed Godane, il n’y a pas de doute qu’il était sa cible.

L’unité de commandos des Navy SEALs, marine américaine, s’est lancée dans ce raid amphibie au petit matin de samedi. Mais, une fois descendue de ses hors-bords, l’équipe qui visait une villa du bord de mer n’a pas pu réaliser ce qu’elle voulait. Après avoir lancé l’assaut avec le but premier de capturer Ahmed Godane, une douzaine de combattants Shebab a directement riposté en lançant à la direction des troupes américaines des grenades.

Le chef de faction extrémiste du groupe Shebab, selon un porte-parole du groupe, était plutôt dans la villa juste à côté de celle attaquée par les américains et a réussi à s’échapper. Quant aux Navy SEALs, ils ont battu en retraite parce qu’ils ne voulaient pas tuer des civils, d’autant plus que de nombreuses maisons de fortunes sont à proximité. Aucun d’eux n’a été blessés.

Pour les médias américains,  les Shebab ont de quoi parader et «se vanter de leur puissance» et attirer de nouvelles recrues. Tout d’abord, il y a la façon dont l’attaque du centre commercial de Westgate Shopping Mall a eu du mal à se résoudre. Ensuite, aujourd’hui, elle est couplée avec l’échec des États-Unis samedi, relatif à la capture d’Ahmed Godane. Ce serait même la reviviscence du groupe après la mort de Saleh Ali Saleh Nabhan, en 2009, tué par un raid des Navy SEALs…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,