Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

CRISE BUDGETAIRE AMERICAINE. Impasse: la Chine met en garde les Etats-Unis


 

CRISE BUDGETAIRE AMERICAINE. Impasse: la Chine met en garde les Etats-Unis

Publié le oct 8, 2013 @ 12:04

Allain Jules

 

carte-chine1Ne dit-on pas souvent qu’aujourd’hui, la finance gouverne le monde ? La crise budgetaire américaine laisse perplexe, d’autant plus que ce pays prétend être la plus grande puissance économique du monde. Qui gouverne finalement ce monde ? C’est asez drôle et pathétique à la fois. La Chine, plus grand créancier étranger des Etats-Unis, se lasse de la façon dont les Etats-Unis patauge dans le cambouis qu’est la crise budgétaire américaine.

C’est ainsi qu’on a appris, hier, que la Chine a donné une avertissement au Congrès américain, le sommant de résoudre l’impasse politique de la dette dans les plus brefs délais…C’est le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Zhu Guangyao, qui a déclaré aux politiciens américains qui sont dans une impasse,  que  » l’horloge tourne  » et les a appelé à approuver une extension de la limite nationale d’emprunt avant que le gouvernement fédéral ne soit en cours de liquidités le 17 Octobre prochain. Ca vous paraît invraissemblable, non ? L’information nous étonne aussi.

« Nous demandons que les Etats- Unis prennent sérieusement des mesures pour résoudre en temps opportun les problèmes politiques à travers le plafond de la dette et éviter une dette américaine par défaut pour assurer la sécurité des investissements chinois aux Etats-Unis « , a dit M. Zhu.  » C’est la responsabilité des États-Unis ,  » at-il ajouté .

Alors que le gouvernement américain est entré dans sa huitième jour de fermeture, après l’échec du Congrès qui a refusé d’approuver le budget national, Beijing montre donc les crocs. Quoi de plus normal quand on est le banquier ?  Mais, jusqu’à présent, il y a peu de signes de progrès sur la question encore plus cruciale du  » plafond de la dette « , d’autant plus que la date limite approche à grands pas. Pourtant, plutôt que d’indiquer une volonté de négocier , le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, a déclaré dimanche qu’il était « temps pour nous de nous lever et de nous battre  » sur le budget.

C’est en septembre 2008 que la Chine a éclipsé le Japon pour devenir le plus grand créancier étranger et surtout unique du gouvernement fédéral américain. L’administration américaine estime que le gouvernement de la Chine détient au moins 1,3 trillions [1] $ de ses obligations. Le total pourrait être plus élevé parce que Pékin est connu pour détenir de la dette américaine par des intermédiaires . Et , au total, les autorités de Pékin ont 3.5 trillions de dollars d’actifs libellés en dollars , qui serait également durement touchés en cas de défaut.

Ces vastes réserves de change sont un sous-produit de la fermeture du système financier de la Chine et de l’excédent de son compte courant, ce qui signifie que la plupart des monnaies étrangères qui entrent dans le pays s’accumulent avec la banque centrale. La banque centrale investit ensuite l’argent par des actifs en dollars dits « sûrs » . Les vastes réserves en dollars sont aussi un héritage de la politique de la Chine au cours des dernières décennies faisant suite à la tenue artificiellement de la valeur relativement basse de sa monnaie. Ceci permet à la Chine de stimuler son économie avec  des ventes à l’étranger de son industrie d’exportation à des prix défiants toute concurrence et rendant ce pays de plus en plus influent dans le monde.

[1] Un trillion équivaut à un milliard de milliards…

Share this:

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,