Aller à…
RSS Feed

30 novembre 2020

LA BLAGUE DU JOUR. Libye: Raid américain: Tripoli veut des éclaircissements et des explications


 

LA BLAGUE DU JOUR. Libye: Raid américain: Tripoli veut des éclaircissements et des explications

Publié le oct 8, 2013 @ 15:58

Allain Jules

 

Nazih Abdul Hamed al-Raghie,

Nazih Abdul Hamed al-Raghie

Nazih Abdul Hamed al-Raghie, dont le nom de guerre est Abou Anas Al-Libi, qui vivait paisiblement en Libye depuis 2 ans sans aucune inquiétude, est entre les mains des Marines. Comme l’opération s’est passée par le pouvoir fantoche de Tripoli, Les Libyens ont convoqué mardi l’ambassadrice des Etats-Unis pour demander des éclaircissements sur la capture de ce leader présumé d’al-Qaïda, samedi à Tripoli. Ces clowns n’ont visiblement rien compris.

Dans un communiqué du Ministère des affaires étrangères, il est écrit: «Le ministre de la Justice Salah al-Marghani a convoqué lundi matin l’ambassadrice des Etats-Unis pour lui demander des réponses à plusieurs questions relatives à l’affaire. » Comme vous le savez, les Etats-Unis ont mené samedi un raid à Tripoli, capturant Abou Anas al-Libi, un ressortissant libyen figurant sur la liste des personnes les plus recherchées par le FBI, qui offrait «jusqu’à 5 millions de dollars» pour toute information permettant son arrestation ou sa condamnation.

Le ridicule ne tuent pas, n’ayant aucune souveraineté après avoir bradé leur pays pour la gloriole, la Libye dénonce un «enlèvement». « Courageuse », c’est une boutade, la Libye a indiqué, toute honte bue, qu’elle n’a pas été informée par Washington, qualifiant cette opération d’«enlèvement» et demandant des «explications» aux Etats-Unis. Comme si les relations internationales entre un « grand » et un « petit » pouvait se faire sur le même pied d’égalité.

Nazih Abdul Hamed al-Raghie aka Abou Anas al-Libi serait actuellement à bord d’un navire de guerre de l’US Navy se trouvant dans la région, où il est actuellement interrogé. Dans le même temps, les nouveaux maîtres de la Libye, à savoir les groupes armés, ont fait une incursion dans les bureaux du premier ministre Ali Zeidan, hier, pour réclamer des arriérés de salaires. Ce dernier est en déplacement au Maroc. Il s’agissait du groupe armé « Bataillon 166 », qui fonctionne sous l’autorité du chef d’état-major des armées. Ila eu des promesses des autorités et a quitté les lieux…

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,