Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2020

CONSÉCRATION. « La quenelle » ou le sacre hexagonal de l’humoriste Dieudonné


CONSÉCRATION. « La quenelle » ou le sacre hexagonal de l’humoriste Dieudonné

Publié le oct 11, 2013 @ 9:35

Allain Jules

 

Dieudonné

Dieudonné

Effet boomerang ! La quenelle de l’humoriste Dieudonné, oeuvre médiatique la plus commentée du moment, a eu un effet inverse. En tentant de faire parler négativement ce geste très simple de ralliement anti-système, les détracteurs de l’humoriste se sont encore trompés. Négativement. Effrontément. En cherchant à le récupérer tout en lui faisant dire tout et son contraire de la manière la plus fantasmagorique qui soit, mâtiné d’une falsification sans nom -salut nazi inversé-, les instigateurs et arnaqueurs de cette propagande crasse, en sont pour leurs frais.

Force et persuasion accompagnent l’oeuvre de cet humoriste qui se passe des codes sociétaux imposés, du classicisme abject et autres convenances. Ce gars est simplement incroyable. A l’allure où vont les choses, sans doute, le Stade de France sera même très petit. C’est pour l’instant impossible, dans la mesure où le premier magistrat de la ville de Paris, Bertrand Delanoë, a indiqué qu’il interdirait désormais aux théâtres publics de la capitale d’accueillir un spectacle de Dieudonné. L’ex maire du 19e arrondisseent, Roger Madec, où se situe le Zénith parisien, avait demandé au directeur de la salle de ne plus programmer l’humoriste.

Revenons à « la quenelle », geste anodin que veulent inverser ou détourner certains esprits chagrins. Elle est devenue un phénomène de société. Toute la presse en parle. Des émissions radios lui sont consacrées, la presse dite « sérieuse » mais qui se déshonore encore un peu plus, oubliant que plus personne ne suit ses salmigondis et autres menteries tentent, en s’appuyant sur le succès des bleus du basket, de discréditer l’humoriste, en vain. Au contraire même, elle le renforce en jouant le VRP exclusif. Le peuple a plutôt compris l’arnaque et multiplie donc le « méga-sacrilège » -passez-moi l’expression-, c’est juste pour éviter de dire que le peuple leur met ça profondément au… fion.

« La quenelle » est devenue tendance. Ne pas faire sa quenelle revient aujourd’hui à dire qu’on est has-been. Au plus haut sommet de l’État, un lapsus révélateur aurait eu lieu. Un ministre dont nous taisons le nom, aurait, dans un petit moment d’égarement, déclaré: « Avec ces impôts, le peuple nous fera une quenelle aux municipales ». C’est dit. Ceci prouve bien que tous savent que l’interprétation de « la quenelle » qui est donnée par les médias est une insulte à l’intelligence. Une faute contre l’intelligence. Une description de très mauvais goût, tout comme la sortie du chef de la Place Beauvau, qui s’exprime publiquement en parlant de l’humoriste.

Le jour où les dictateurs de la pensée unique extirperont de leurs entrailles leur haine, chevillée au corps donc, mieux ça vaudra, « Salut nazi inversé » ? Sachant que dans ce bas-monde, la dictature des droitiers est légion, il suffit de se pencher sur « la quenelle » pour comprendre qu’elle se fait aussi bien par la gauche que par la droite. Question d’observation, les gauchers sont obligés de saluer avec la main…droite. L’inverse n’est pas possible tout comme le salut nazi ne se fait qu’avec la même main. Fichtre. Alors ?

Même le père de « la quenelle » lui-même replie tantôt sa main gauche, tantôt sa main droite. C’était une petite explication de « la quenelle » pour les nuls et par conséquent, il fallait passer par la case départ pour avoir des explications. Enfin, c’est trop leur demander, à cette presse qui ne procède que par acharnement et diabolisation, d’autant plus que l’ostracisme dont est victime l’humoriste leur empêche, il me semble, de lui adresser la parole. Le temps où certains, des lâches, avaient peur de s’afficher à côté de l’humoriste, est terminé…

Et là, la bérézina ! Quoi ? La quenelle ! En effet, sur un mariage sur trois en France désormais, des quenelles collectives ont lieu. En associant cette dernière aux nombreuses photos qui circulent actuellement sur Internet, de Jean-Marie Le Pen aux militaires, les gendarmes, les pompiers en passant par les simples citoyens, la majorité des Français fait désormais sa quenelle pour dire merde. C’est plus classe et moins grossier que le geste du majeur pointé au ciel signifiant « je t’encule » ou « enculé ». C’est une évidence même. La presse a lamentablement échoué à faire croire que ce geste était malsain. Il n’appartient même plus à Dieudonné…

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,