Aller à…
RSS Feed

19 octobre 2020

AFRIQUE:Thierry Tafam Mbepgue ou l’audace de croire en une Afrique libre et digne !


AFRIQUE:Thierry Tafam Mbepgue ou l’audace de croire en une Afrique libre et digne !

Publié le oct 12, 2013 @ 13:10

Allain Jules

 

Thierry Tafam Mbepgue

Thierry Tafam Mbepgue

Thierry Tafam Mbepgue est un patriote et souverainiste Camerounais qui a fondé le Mouvement Africain pour la Libération du Continent (MALCON) dont il est le président. Il milite également au sein du Réseau Mondiale des Défenseurs de la Cause Africaine (RMDCA) où il occupe le poste de SGA. La souffrance et les peines supportées tout le long de sa vie vont forger en lui un esprit de combattant de la Liberté et des injustices dont sont victimes les peuples d’Afrique et du Monde en général. Le MALCON veut œuvrer pour que « l’Afrique soit débarrassée de cette politique d’appauvrissement conçue par l’occident et réalisée par ses marionnettes africaines », déclare TTM, qui compte pour cela mobiliser le maximum d’Africains pour expliquer le bien-fondé de la lutte qu’ils mènent ainsi que les conséquences des prises de pouvoir par des méthodes anticonstitutionnelles. Camer.be l’a rencontré pour en savoir un peu plus sur l’homme et ses activités.

Vous êtes le président du Mouvement africain pour la libération du continent (Malcon). Quels sont les objectifs de votre mouvement ?

L’objectif premier du MALCON est de montrer aux Africains qu’ils peuvent vivre unis, redonner espoir aux enfants de l’Afrique en les encourageant à devenir l’expression de la souveraineté populaire, en proposant des solutions aux dirigeants pour résoudre les défis auxquels les populations et nations sont ou seront confrontées. Le MALCON se bat pour montrer à l’Afrique qu’une nouvelle forme de coopération Afrique-occident basée sur le respect mutuel est possible. Avec de tels objectifs, nous rêvons d’un continent où tous les enfants d’Afrique parleront d’une même voix. Un continent en PAIX, sans guerre ni rébellion armée. Un continent où tous les enfants d’Afrique se lèveront et comprendront enfin, qu’ils sont faits pour vivre ensemble.

A entendre vos objectifs qui sont bien au-delà d’une seule nation, on se demande si vous avez les moyens de votre lutte. Est-ce le cas, Sinon pourquoi embrasser si grand ? (je vous ai prévenu ; je n’allais pas être tendre).

L’on ne peut pas fonder un mouvement comme le MALCON sans avoir au préalable une feuille de route bien établie. C’est comme un projet, vous le rédigez et ensuite vous cherchez les moyens pour le réaliser. Mais ce qui est sûre, si le projet vous tient vraiment à cœur, vous finirez toujours par le réaliser. Le MALCON est comme ce projet, nous finirons par le réaliser. D’ailleurs nous sommes sur la bonne voie. Un tel projet ne peut pas viser seulement une seule nation dans la mesure où il prône l’unité entre Africain. A partir du moment où l’objectif est d’avoir un continent Libre et Digne, nous ne pouvons qu’espérer le soutien des quelques dirigeants Africains dignes qui nous reste. Si un tel mouvement existait, Patrice LUMUMBA ne mourrait peut être pas le 17 janvier 1960 car l’Afrique se serai levé comme un seul homme pour réclamer sa libération lorsqu’il était en prison. Je peux vous garantir à au moins 50% qu’avec l’existence d’une telle force, plus aucun leader Africain ne sera tué pour ses idées anti-impérialistes car des voix se feront entendre instantanément partout dans le monde. Le MALCON est un réseau tellement vaste que vous ne pouvez l’imaginer.

Nous allons faire des propositions révolutionnaires à l’Union Africaine et bien d’autres dirigeants Africains. Le MALCON va mettre en ligne dans les prochains jours ou prochains mois un site internet où toute personne quelque soit son lieu ou pays de résidence pourra adhérer sans problème au MALCON et bénéficier de son réseau d’informations. Ça sera une plate forme d’échange, d’information et de communication des activités du MALCON. Nous projetons travailler encollaboration avec des maisons de presses écrites panafricaines qui se chargerons de publier en édition spéciale le rapport trimestriel du MALCON dans chaque pays. Le dit rapport dévoilera les activités véreux des chefs d’états véreux Africains, proposera également des solutions aux problèmes qui seront identifiés à travers l’Afrique. Voilà.

Ne craignez-vous pas d’échouer dans votre mission ? C’est quand même trop fort ! Vous êtes finalement qui pour combattre les chefs d’Etat ? Personne n’a pu s’aventurer avec succès sur ce terrain.

Echouer ? Rire… demandez moi plutôt si je n’ai pas peur d’être combattu par ceux là même pour qui je mène ce combat ? Vous savez pourquoi toutes les richesses de l’Afrique se trouvent au cimetière ? C’est tout simplement parce que les Africains sont égocentriques, jaloux et faciles à corrompre. Et quand un Africain veut faire quelque chose de grand et bien, c’est toujours par un autre Africain qu’on passera pour lui mettre les bâtons dans les roues. Sachez que je ne peux pas échouer dans ma mission si les Africains restent déterminés à se libérer du joug colonial, de la pensée unique. Vous avez demandé qui nous sommes ? Eh bien nous sommes une Force, nous sommes un réseau. Nous ne combattons pas les chefs d’Etats mais plutôt leurs méthodes. Monsieur, il est bien vrai que beaucoup ont essayé de mener ce combat et on échoué, certains ont été assassinés, d’autres emprisonnés. Tout simplement parce que les Africains l’on voulu, mais moi j’ai foi que les mentalités ont évolué. D’ailleurs même si ce n’était pas le cas, croyez vous qu’on s’engage dans une lutte sans prévoir le pire, cela peut arriver à tout moment. C’est un chemin long et parsemé d’embuches, il faut être prêt à encaisser tous les coups, il faut être prêt a être trahi par votre frère ou votre propre compagnon de lutte, il faut être prêt a subir toute sorte d’humiliations, il faut être prêt a faire face a toute sorte de complot.

Travaillez-vous de concert avec des personnalités politiques ?

Comme tout mouvement politique, nous nous devons de travailler de concert avec des personnalités politiques Africaines et du monde en général. Je peux déjà vous certifiez que nous sommes en contact avec quelques anciens ministres et hommes d’états Africains qui de part leur expérience nous donnent des sages conseils quand il le faut. Nous travaillons également de concert avec des leaders politiques de plusieurs pays Africains qui aiment d’ailleurs ce que nous faisons. Nous partageons les informations avec des activistes et autres bloggeurs acquis à la cause de l’Afrique. Le MALCON soutien tous les partis politiques Africains qui œuvrent pour les intérêts réels du peuple et non pour des intérêts égoïstes occidentales.

On a l’impression que le mouvement MALCON s’est beaucoup focalisé sur la personne de Gbagbo. Est-ce une mauvaise appréciation de la réalité ?

Rire…Le mouvement veille à la préservation de son intégrité physique et porte le combat de GBAGBO Laurent. Voulez-vous perdre GBAGBO Laurent comme vous avez perdu LUMUMBA ? SANKARA ? UM NYOBE ? NKRUMAH ? SEKOU TOURE ? Je ne pense pas que vous le vouliez. Comme je le dis toujours, GBAGBO Laurent n’est plus une personne c’est un mythe, c’est une idéologie, c’est le symbole de la résistance anti-impérialisme. A propos de GBAGBO Laurent il faut que le monde entier sache que cet homme n’a jamais été un NATIONALISTE, non et non. C’est tout simplement un patriote, un souverainiste qui aime son pays, qui aime son continent. Il n’a jamais dis qu’il ne voulait pas une coopération avec l’occident, mais son combat est que cette coopération soit profitable à tous et basé

sur le respect de la souveraineté des pays signataires. Il voulait une coopération GAGNANT-GAGNANT et non GAGNANT-PERDANT. Vous vous êtes vous posé la question de savoir pourquoi malgré qu’il ait donné autant de marché à la France, celle-ci l’a quand même renversé par coup d’état militaire le 11 avril 2011? Si les Africains cherchent la réponse à cette question, ils comprendront que l’occident est décidé à maintenir l’Afrique dans la pauvreté avec ses contrats d’exploitation ou rien que 10% revient au pays et 90% à lui.Donc retenez que le MALCON se focalise plus sur le combat de GBAGBO Laurent qui un combat noble et moins sur sa personne qui relève de la compétence de sa femme et sa famille.

Vous êtes Camerounais avant d’être Africains quelle vision avez-vous pour votre pays ?

Bien que le MALCON ne soit pas un mouvement de conquête de pouvoir mais plutôt d’émancipation du peuple, en tant que Camerounais, il faut que vous sachiez qu’il est urgent de refonder le Cameroun. Le Cameroun à un mal dont il faut s’en débarrasser et ce mal est la fausse opposition. Lorsque je parle de fausse opposition, je fais allusion à ces leaders de parti politique que le pouvoir achète et manipules comme il pense. Au Cameroun il n’y avait pas d’opposition jusqu’à l’arrivé sur la scène politique du professeur Maurice KAMTO et son parti le MRC. J’ai beaucoup aimé sa politique de proximité qui consistait à faire le porte a porte pour conscientiser les camerounais. Le MALCON au Cameroun, soutiendra tout parti politique de l’opposition ou au pouvoir crédible et incorruptible qui œuvre pour le peuple Camerounais et la solidarité Africaine. J’ai foi en l’avenir du Cameroun car ce pays est au crépuscule d’une époque qui annonce certainement un jour nouveau.

Camer.be vous remercions pour votre disponibilité et vous souhaite du succès à MALCON.

C’est moi qui vous remercie. Beaucoup de courages et réussites à Camer.be.

Source: Camer.be : Interview réalisée pour camer.be par NEMSE.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,