Aller à…
RSS Feed

23 octobre 2020

« L’Oligarchie a fait un rêve »,


 

oct 28 à 9h00 PM

Cher Dr Sherif,

Félicitations sur votre article nouveau. Mais nous avons 2 choses :

1)      Le journal Leaders n’est pas révolutionnaire. Il est plutôt atlantiste et aligné sur les positions impérialistes USA comme son nom en anglais veut dire ou sous-entendre.

2)      Mahatma Gandhi n’était pas un révolutionnaire ni un poète. Si les esprits petits-bourgeois l’admirent en Europe, au nord de l’Amérique et en Océanie, il n’a aucun sens et attirance pour la plupart des peuples en lutte en Afrique et en Asie qu’il a trahis. Pour eux, sont plus importants des monsieurs comme Hugo Chavez, Fidel Castro, Che Guevara et Muammar Al-Gaddafi qui ont montré des modèles pratiques de socialisme tropical et équatorial. Merci de colorier ces différences dans vos prochains articles. Merci pour la collaboration à l’avance et bonne continuation dans la lutte légitime contre Anne Nahda.

 ______________

(1) Pour Gandhi, nous conseillons la lecture de Guillaume de Rouville (« L’Oligarchie a fait un rêve », 22 avril 2013)

http://www.legrandsoir.info/l-oligarchie-a-fait-un-reve.html

« /Nous croyons en la pureté raciale. Nous croyons aussi qu’en tant que Blancs, la race Blanche d’Afrique du Sud doit être la race prédominante ». «Notre combat est une lutte pour la préservation de notre race, que les Européens veulent mêler aux Kaffirs rudes et incivilisés. » Gandhi. Collected Works, Indian Opinion Archives.”

« La démocratie occidentale est-elle le résultat heureux du long malheur des peuples ? Ces peuples ont-ils lutté pour obtenir des droits et jouir de leurs fruits après les avoir courageusement arrachés des mains de leurs maîtres avares de bons sentiments ? Autrement dit, ces peuples ont-ils réussi à faire plier les oligarchies devant la puissance de leurs aspirations démocratiques et les oligarchies ont-elles rendu l’âme en vomissant sur la place publique la liberté, l’égalité et la fraternité universelle comme autant de tribus de leur soumission aux nouveaux maîtres de la terre – les peuples souverains – dont nous serions les héritiers ? »

« Mythologie indienne. L’indépendance de l’Inde en 1947 est présentée comme le résultat du combat de la non-violence contre le colonialisme britannique. On voudrait nous faire croire que la non-violence a permis de renverser le joug du principal empire colonial de l’histoire. Et si le grand personnage Gandhi n’était que l’instrument d’une partie de l’oligarchie anglaise qui avait compris que les coûts associés au maintien d’une présence coloniale étaient incompatibles avec les évolutions du capitalisme ?

Gandhi renversant, par son pouvoir spirituel et sa grandeur d’âme, l’empire militaire britannique, est une fable bien risible. Il fut l’instrument de la partie de l’oligarchie britannique, avec l’appui des États-Unis , contre la vieille garde de cette même oligarchie, afin de passer à un autre stade du capitalisme de domination : le néo-colonialisme, ou la domination par les groupes industriels et les empires financiers.

L’illusion que la non-violence peut renverser l’ordre des choses est tenace. Les rêves adolescents de la désobéissance civile et de la non-violence se brisent néanmoins un peu plus lorsque les faits bruts et cruels font tomber de son piédestal l’idole placée en haut de la hiérarchie des intouchables. Le Mahatma Gandhi, ce prêcheur de vertu aux comportements sexuels plus qu’ambigus, ce personnage colérique et raciste, si détaché de lui-même qu’il entreprit d’écrire son autobiographie pour raconter sa prodigieuse épopée, était l’instrument idéal d’une partie de l’oligarchie anglaise qui avait compris que le néo-colonialisme devait remplacer les vieilles règles du jeu colonial d’antan ; que la domination économique pouvait se passer de conquêtes territoriales coûteuses et dangereuses. Une fois son rôle accompli, il pouvait être assassiné. »

 

Les Pacifistes de Tunis

Méga site interactif et convivial en couleurs : http://bit.ly/yd15JY

خبر عاجل:  تونسيون محبو السلام و الاسلام  يذهبون الى سوريا للجهاد  الى جانب الجيش العربى السوري…

Des Tunisiens se rendent en Syrie pour accomplir le Jihad en soutien à l’armée arabe syrienne

 « Enfin, en d’autres continents et d’autres civilisations, non-occidentales, d’autres révolutions, en Asie et en Afrique, … peuvent aider l’Occident à prendre conscience de ce qu’est une véritable révolution changeant à la fois les institutions et les hommes. Une révolution est d’abord, pour une société, ce qu’une conversion est pour l’individu: changer le but et le sens de la vie. »

Roger Garaudy, Comment l’homme devint humain, Ed J.A, p. 327-332

 

 

—– Original Message —–
Sent: Monday, October 28, 2013 3:45 PM
Subject: A lire…
To ALL :
Je vous propose la lecture d’un article clairvoyant (lien plus bas) qui reprend le cours des événements dans notre pays tombé dans un trou de l’Histoire à la suite des élections du 23 octobre 2011, pourtant vécues dans l’espoir naïf mais respectable d’un peuple qui cherche à renaître à lui-même pour enfin fonder sa véritable souveraineté.
Peine perdue? Je ne crois pas. Parfois une certaine naïveté du peuple empreinte de bonne foi engendre l’espoir à condition de maintenir les valeurs et les objectifs qui animent nécessairement la lutte des peuples pour leur libération. Entre le sprinteur à bout de souffle sur les cent mètres et le coureur de fond au rythme continu: le choix est clair pour qui maintient une vision à l’échelle de l’Histoire.
Rashid
Lisez plutôt & partagez autour de vous: http://www.leaders.com.tn/article/le-naufrage-d-ennahdha?id=12453
Blog: www.shaahidun.wordpress.com
« Nous nous devons d’INCARNER le changement que nous proposons au monde »

« Hemos de ENCARNAR el cambio que propugnamos en el mundo » -Mahatma Gandhi

«Hunger is an insult and the most murderous form of violence that exists”  -Mahatma Gandhi

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,