Aller à…
RSS Feed

27 octobre 2020

BIG BROTHER. Espionnage: la NSA infiltre secrètement les serveurs de Google et Yahoo!


BIG BROTHER. Espionnage: la NSA infiltre secrètement les serveurs de Google et Yahoo!

Publié le oct 31, 2013 @ 10:32

Allain Jules

 

NSA-LogoL’Agence de sécurité nationale américaine (NSA) a intercepté des données de centaines de millions d’utilisateurs de Google et Yahoo!, dont des Américains, assure le Washington Postmercredi sur son site internet. La paranoïa des autorités américaines est sans limite. Elles sont prêtes à tout pour nous espionner. Pour quel but ? Le terrorisme toujours ? Ce sentiment que tout le monde les déteste va perdre les Etats-Unis…Vite, les logiciels libres !

Le programme Muscular exploite une faille fondamentale, selon le Washington Post. En effet, les centres de données de Google Yahoo! sont reliés à travers quatre continents par des milliers de kilomètres de fibre optique. Pour fournir à leurs millions d’utilisateurs à travers le monde leurs services de courriel, d’agenda ou de recherche, Yahoo! et Google synchronisent d’importants volumes de données entre leurs propres serveurs. Le réseau interne de Yahoo! transmet ainsi, parfois, des années d’archives de messages et de pièces jointes d’un centre de données à l’autre. Exploiter le nuage de Google et de Yahoo! permet donc à la NSA d’avoir « un regard rétrospectif sur l’activité cible », selon un document interne de l’agence américaine.

Pour Yahoo! et Google, il ne s’agit ni plus ni moins que du piratage puisqu’ils n’ont jamais autorisé la NSA à accéder à leur nuage. Un porte-parole de Yahoo! explique ainsi : « Nous avons des contrôles stricts mis en place pour protéger la sécurité de nos centres de données, et nous n’avons pas donné accès à nos centres de données à la NSA ni à tout autre organisme gouvernemental. »

Google a également déclaré ne pas être au courant et  »troublé par les allégations selon lesquelles le gouvernement intercepterait le trafic entre [leurs] centres de données », ajoutant : « Nous avons longtemps été préoccupés par la possibilité de ce type d’infiltration. C’est pourquoi, chez Google, nous continuons le travail de chiffrement. »

Interrogé lors d’une conférence à Washington, mercredi, le chef de la NSA, le général Keith Alexander a contesté les informations du Washington Post« A ma connaissance, une telle activité n’a jamais eu lieu », a-t-il assuré.

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,