Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2020

LA BLAGUE DU JOUR. Sommet de l’Elysée pour la Paix et la Sécurité en Afrique


 

LA BLAGUE DU JOUR. Sommet de l’Elysée pour la Paix et la Sécurité en Afrique

Publié le déc 5, 2013 @ 13:59

Allain Jules

 

sommet

Abracadabrantesque !

La France et l’Afrique sont dans le même bateau. La France affirme que l’Afrique est son avenir. Le Cameroun et la République centrafricaine (RCA)  sont unis dans la même galère. Mais, fait très interessant, les aboyeurs, soi disant « opposants », se taisent. Mais où sont-ils donc ? Normal, tous, sans exclusive, sont des caniches de la France. Comment Yaoundé peut-il accepter que l’armée française soit sur place ? Il est vrai que, c’est le passage obligé pour aller en RCA par la voie terrestre mais, il ne faut pas fâcher Paris ? Ce questionnement, simplement parce que l’ONU, ce machin impérialiste, n’a même pas encore donné son aval. Bizarre. 

Diantre !

L’Afrique du sud a refusé de tomber dans la propagande de ce slogan creux,  sorte de dynamomètre:  » La tenue du sommet de l’Élysée pour la paix et la sécurité en Afrique les 6 et 7 décembre 2013 est un événement historique qui témoigne de l’évolution politique des relations de la France avec les pays africains. » Quelle arnaque ! Les « qui » sèment le désordre en Afrique, de Tripoli à Bamako, en passant par Bangui ? Les « qui » ont armé tous ces islamistes ? Pourquoi l’armée malienne n’a pas le droit d’intervenir à Kidal, dans le nord Mali ? Et dire que IBK, le président malien, faisait son Bokassa en pleurant à chaudes larmes devant les dépouilles des journalistes français. Pauvre Afrique !

Fichtre !

Quand on sait que la France est derrière la mise en oeuvre de la Séléka par le Tchad, on se demande bien de qui se moque ces gens. En effet, la presse française ne le dira jamais, même comme elle parle effectivement de certains intérêts autres que la paix ou la sécurité. C’est connu, le vrai, le seul et unique intérêt de la France est de faire main basse sur l’uranium centrafricain. Le reste n’est que verbiage vaseux. En 2007, le gouvernement centrafricain de Bozizé avait qualifié  l’opération de rachat de la mine de Bakouma (plus importante d’Afrique) par Areva au producteur canadien d’uranium UraMin « d’irrégulière au regard des dispositions légales centrafricaines et des clauses contractuelles ». Il fallait donc le dégager sans ménagement.

Caramba !

1200 soldats français sont donc en Centrafrique. L’ONU fera la volonté de la France. Le gros du matériel français a transité par le port de Douala (capitale économique du Cameroun), puis, il a pris la route en direction de Bangui, pour…..désarmer son bébé Séléka. Pourquoi les souverainistes autoproclamés se taisent-ils donc ? Simplement parce que leur combat gargantuesque se limite à crier quand le président Biya est en France, et ensuite,  aller faire le pied de grue devant les grilles des ministères, pour réclamer le soutien de la France et surtout de remettre, qui, un mémorandum, qui, des gri-gris. Le dernier est une boutade mais, Boko Haram sévit toujours.

Lourdingue !

On assistera encore à des moments délicieux avec nos têtes de turcs parisiens. La venue du président Biya, en France, est toujours un épisode par lequel, certains retrouvent leur verve et leur punch ridicule. On ne les a pas entendu récemment et par conséquent, le moment est rêvé. Dans un flou artistique toujours renouvelé, avec une dissonance cognitive, mes amis et frères -si, si, ils le sont-, vont encore se donner en spectacle. Un combat de pacotille aussi ridicule que pathétique. Attaquer l’hôte du pays qui vous héberge est très classe…Là, on les entend. Pour le reste, nada, rien, walou. Quelle fanfaronnade ! Quelle pitié ! « Minalmi » !(1)

(1) « quel mensonge » en langue béti du Cameroun

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,