Aller à…
RSS Feed

27 octobre 2020

Laurent Gbagbo, Un Démocrate à la Haye


René Titilo

4/12/2013

 
Il y a deux ans que le Président Laurent Gbagbo a été déporté à la Cour pénale internationale pour dit-on, crime contre l’huma- nité. Ce samedi 30 novembre 2013, le Fpi lui a rendu hommage. Car le  Président Laurent Gbagbo n’est pas un homme violent. Bien au contraire,  c’est un démocrate, un réconciliateur. Son parcours politique en dit long. C’est un enfant des élections. C’est lui  le père de la démocratie en Côte d’Ivoire. En d’autres termes, il est un combattant de la démocratie ivoirienne et apôtre de la transition pacifique. Il est  auteur de plusieurs ouvrages, au titre évocateur : « P o u r u n e alt e r n a tiv e d é m o c r a tiq u e e n C ô t e d’I v oir e » ; « A gir p o u r le s lib e r t é s » ; « B â tir la p aix s u r la d é m o c r a tie e t la p r o s p é rit é » . Pour l’organisation des élections transparentes et crédibles, il s’est battu les mains nues pour obtenir un certain nombre de garanties. A savoir : la mise en place d’une Commission électorale indépen- dante, l’utilisation de l’encre indélébile, le bulletin unique, les urnes transparentes et la remise d’un procès verbal au représentant de chaque candidat. Ainsi que le vote à 18 ans… Toute sa vie politique, il a toujours privilégié la transition pacifique à la démocratie. Il ne connaît pas la voie des armes. Mais plutôt la voie des urnes. Pen- dant ses trente ans passés dans l’opposition, il n’a jamais pris d’armes contre les régimes de feu Félix Houphouët-Boigny encore moins celui d’Aimé Henri Konan Bédié. Pendant la crise postélectorale, son adversaire était pour une op- tion militaire. Alors que lui préférait le recomptage des voix. Afin de départager les deux candidats. La suite on la connaît… Des tonnes de bombes sont larguées sur sa résidence. Que dire de l’ex- rébellion qui a endeuillé le pays depuis le 19 septembre 2002 ? Le Président Laurent Gbagbo avait la possibilité de les mâter par les armes. Mais, il a préféré la voie du dialogue. Pour le retour de la paix dans son pays, il a fait le tour des capitales africaines et occi- dentales. Il a avalé plusieurs couleuvres et s’est humilié pour la paix. Il a fait beaucoup de sacrifice. Il n’est habité d’aucune idée de vengeance. Parce qu’il est humaniste. L’homme est au cœur de sa politique. Il a subi les affres du régime Pdci. Il a fait plusieurs fois la prison avec son épouse Simone Gbagbo et son fils Michel Gbagbo. Il a été contraint à l’exil en 1982. Arrivé au pouvoir en octobre 2000, il avait la possibilité de  se venger. Il ne l’a pas fait. Bien au contraire, il a fait appel à tous les fils et filles sans distinction poli- tique, religieuse, ethnique, tribaliste et régionale pour travailler en- semble. Pour le bonheur de la Côte d’Ivoire. Bonne lecture. A la semaine prochaine. Inch’Allah !
 René Titilo
__._,_

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,