Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

LA CENTRAFRIQUE ET HOLLANDE



La Centrafrique et Hollande

simone lafleuriel-zakri

10/12/2013
Commentaire envoyé ay Point
Aujourd’hui sur le Point, une info  qui indique que plus de 64 % des Français sont  contre l’intervention de Hollande en Centrafrique   et copie de ma réaction en caractères limités et  donc elle  aussi limitée   :
A propos  de  l’opinion négative, quelques raisons !
c’est que, à la suite de nos   dernières interventions ,  les pays concernés se sont retrouvés dans une situation pire qu’avant.
Elle est  bien pire quand il s’agit de la Libye -qui n’existe plus  et dont  le sol  est  pour  la  population sur place devenu très dangereux.
En    Syrie aujourd’hui dans les zones encore tenues  par ces jihadistes  que  la France continue de soutenir, la  population  est  en  proie aux rackets , vols , viols, enlèvements crapuleux,  pillage de  tout le secteur industriel et  en gros,  économique..Elle  découvre  l’ incapacité  de mettre  en  place la  moindre administration   efficace de ces groupes  qui se disent  pourtant responsables  des  zones dites « libérées »   ! Et que dire de l’installation de cette  plaie d’extrémistes   jihadistes dont on ne cesse de découvrir la  monstruosité des comportements….
Hollande  intervient  sur des situations à chaud  qu’il peut faire médiatiser : des Rambos qui interviennent  sur fond d’images de populations terrorisées, en  pleurs, fuyant   dans une panique mise en images (mais vraie bien sûr et  hélas) !
Mais comme  pour les autres  Européens et Occidentaux   la politique française en Afrique ou ailleurs  a bien profité des  situations de chaos menées  par des  personnages  que  nous soutenions et  qui ne  nous  dérangeaient  pas      ! Bien au contraire  c’était du « pourvu que ça dourre « …
L ‘intervention de la France toute seule et  sans que les Européens soient incités  à réagir politiquement, énergiquement  et ensemble   pour moi a deux raisons  majeurs – 1  redonner  un  peu de  coeur et de visibilité   à notre armée laminée par  les coupes budgétaires et  bien sûr – en 2 : occuper les médias qui n’ont  plus le temps de rendre compte des innombrables conflits sociaux et  dans les quelques minutes imparties aux télés  pour  l’info,  de docilement parler d’autre chose !
Mais  personne n’est  dupe et l’amertume est  grande et  d’où la réaction à  environ 64% négative des citoyens.    S.lafleurel-Z

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,