Aller à…
RSS Feed

20 octobre 2020

HYPOCRISIE. Dieudonné, les dictateurs, les tartuffes communautaristes et les lâches


HYPOCRISIE. Dieudonné, les dictateurs, les tartuffes communautaristes et les lâches

Publié le déc 25, 2013 @ 11:35

Allain Jules

 

KKK

Faut rigoler les gars !

Hélas, il y a comme une odeur nauséabonde. Cette pestilence et ces tombereaux d’insultes venant des anti-Dieudonné viscéraux, cette bande de racistes invétérés et menteurs patentés, qui ont fait de la mythomanie, leur seconde nature. La quenelle qu’ils n’arrivent pas à digérer vu son succès, est l’ultime syncrétisme sur lequel ils tentent de s’appuyer une nouvelle fois, pour faire interdire, pas des moyens détournés et frauduleux, l’humoriste. Tellement, ils pataugent telle des mouches dans la bouse, brassant leur propre merde. Prisonniers de leurs promesses mensongères d’un Dieudonné qui insulterait tout un peuple et qui comparerait les souffrances, leurs menteries ne passent plus. A force de brasser la merde, on arrive qu’à ce genre de résultat désastreux. Mais, maintenant, la violence semble même validée. Les vandales ou gang des barbares de Lyon et Villeurbanne, ne sont que mis en examen et sous contrôle judiciaire pour coups et blessures, et séquestration en réunion…

 

Les dictateurs.

Ils n’osent pas l’avouer, font semblant d’être des démocrates partisans de la liberté d’expression mais, non, ce sont des dictateurs. Ils se cachent derrière des lois liberticides cousues sur mesure, le mensonge, et surtout, LEUR racisme, pour faire passer les autres de racistes. Incapables de répondre sur le fond et même sur la forme, ils usent de tous les subterfuges mafieux imaginable et inimaginable pour se faire entendre tout seul. Des tentatives de blocage des comptes Facebook et Youtube de l’humoriste Dieudonné sont clairement de la dictature. Ce refus d’entendre la vérité qui doit restée cachée est manifeste. Ils pensent avoir le droit de dire LEUR vérité, triturée soit-elle, dans une propagandastaffel infâme.

C’est le résultat d’une paresse et d’une malhonnêteté intellectuelle doublée de supramatisme abscons. Il suffit de regarder ceux qui montent toujours au créneau pour s’en convaincre. Comme le disait quelqu’un, « la vérité finit toujours par triompher ». Ceci fait très mal aux tartuffes qui comptaient sur la couardise de certains. Non, chers dictateurs, les chaînes ont été enlevées de nos pieds, nos mains et maintenant de nos têtes. Parce que, ce sont les chaînes mentales les plus dangereuses. Dieudonné a heureusement réussi à se dégager de ça, d’où cette chasse au noir et pourtant Breton aussi, engagée par cette oligarchie qui voit fondre chaque jour davantage son pouvoir usurpé. Dans les sites communautaristes, je suis brocardé, parce que j’ose me lever contre cette infâmie.

Les tartuffes communautaristes.

Ne dit-on pas souvent qu’une image vaut plus que mille mots ? Voici, en image, un exemple patent de ceux qui ne résistent pas à l’évolution du monde. Ceux qui pensent qu’un noir ne peut réfléchir. Un logiciel resté bloqué dans les années 1950 où, le noir était toujours un moins que rien, un esclave. Hélas, c’est terminé. Par cet exemple, vous comprendrez que l’acharnement dont est victime l’humoriste Dieudonné est d’abord raciste. D’ailleurs, c’est pourquoi ses détracteurs et/ou ennemis veulent insister sur son supposé racisme pour jouer les défenseurs du racisme. C’est faux. Ce sont des falsificateurs…

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,