Aller à…
RSS Feed

5 décembre 2020

Il faut en finir avec les mensonges de la mission civilisatrice de la France coloniale .


ALGERIE

 

par Jean Brière

écologiste indépendant

 

Tant que l’idéologie colonialiste ne sera pas éradiquée  au moins au niveau des instances  politiques en France ,les interventions soit disant humanitaires  de la France en Afrique et ailleurs  ne seront pas crédibles

Etablir la vérité historique de la période coloniale, condition indépassable , pour  que la république  soit la république . Il faut en finir avec les mensonges de la  mission civilisatrice de la France coloniale .

Compilation de documents pour préparer  la journée  commémoratives du 8 mai 1945

 

 

4/12/2013

«  Oui, il vaudrait la peine d’étudier, cliniquement, dans le détail, les démarches d’Hitler et de l’hitlérisme et de révéler aux très distingué, très humaniste, très chrétien bourgeois du XXe siècle qu’il porte en lui un Hitler qui s’ignore, qui l’habite, qu’Hitler est son démon, que, s’il le vitupère, c’est par manque de logique, et qu’au fond, ce qu’il ne pardonne pas à Hitler, ce n’est pas le crime en soi, le crime contre l’homme , ce n’est pas l’humiliation de l’homme en soi , c’est le crime contre l’homme blanc , c’et l’humiliation contre l’homme blanc, et d’avoir appliqué à l’Europe des procédés colonialistes dont ne relevaient jusqu’ici les arabes d’Algérie, les colonies de l’Inde et les nègres d’Afrique  »

   Aimé Césaire , discours sur le colonialisme (1950)

 

18 janvier 2005 les « indigènes de la république «  lancent un appel aux « filles et fils de colonisés et d’immigrés «  pour qu’ils ‘engagent  «  dans les luttes contre l’oppression et les discriminations produites par la République postcoloniale »  signataires :   collectif des musulmans de France, proche de Tariq Ramadan, à des militants d’Attac , de la ligue communiste révolutionnaire ou des droits de l’homme.

Créations, le 26 novembre 2005 , du comité représentatif des associations noires (CRAN) , Patrick Rozés.

Collectif Dom . Créé en 2003 pour s’opposer aux hausses jugées abusives des prix des billets d’avions vers l’outre-mer  ,place la mémoire de l’esclavage au cœur de son action  ,

 

« La république, parce que c’est principalement à son initiative, celle de la troisième république conquérante , que c’est constitué un empire colonial schizophrène , drapé dans sa mission civilisatrice pour mieux faire oublier son origine ( la conquête militaire) et sa réalité ( la domination blanche et le refus de la pleine nationalité ) . Occulté  cette contradiction reviendrait à vider de leur sens les principes fondateurs de liberté et d’égalité, sans même parler de fraternité. »

 

Code de l’indigénat : «    A l’exception des habitants des territoires conquis pendant l’ancien régime , affranchis en 1848, des juifs d’Algérie, naturalisés en bloc par le décret Crémieux (1870) , et des enfants nés en Algérie de parents étrangers  ils peuvent être naturalisés en vertu du droit du sol à partie de 1889- Les  « indigènes » ne deviennent des citoyens français qu’en 1946 . Même à cette date , le maintien d’un double collège électoral en Afrique noire ( jusqu’en 1956) et en Algérie ( jusqu’en 1958 ) en fait des citoyens  de second rang .

..naturalisation rares   « assimilation »  il faut renoncer  à l’islam ,

La république n’a pas peur des contradictions :  La république n’applique pas la séparation de l’église et de l’état dans les départements algériens  . Ce qui permet à l’administration de contrôler le culte musulman , en nommant et rémunérant les imams .

Instauré en Algérie à l’époque de la conquête, dés les années  1830, le régime de l’indigénat soumet les populations autochtones à un régime d’exception, en les soustrayant aux juridiction normales . Par la loi du 28 juin 1881, la République définit des infractions « spéciales aux indigènes » . Connue sous le nom de code de l’indigénat cette loi est progressivement étendue par décret à l’ensemble de l’Empire colonial ( sauf au Maroc  et à la Tunisie ) les gouverneurs fixant la liste des infractions en fonction des situations locales

Bien que censé être transitoire , le régime de l’indigénat est prorogé-moyennant quelques aménagements – jusqu’en 1945

Au mépris  du principe de séparations des pouvoirs , il permet aux agents de l’administration d’infliger des peines spécifiques (séquestre, amendes, internement aux indigènes coupables de délis tels que l’expression de propos offensants contre la France, le retard dans le paiement des impôts , ou le port de certaines tenues vestimentaire »

 

Le 23 février 2003 , s’achève en seconde lecture  à l’assemblée nationale la discussion d’un projet de loi  qui exprime «   la reconnaissance de la nation aux  femmes et aux hommes qui ont participé à l’œuvre accomplie par la France dans les anciens départements d’Algérie, au Maroc, en Tunisie, ainsi que les territoires placés antérieurement sous la souveraineté française  un amendement  , devenu l’article 4 de la loi du 23 février  2005 précisant que «  les programmes scolaire reconnaissent en particulier  le rôle positif  de la présence française outre-mer » Amendement    Vannesste

La loi  passe sans problèmes  sauf les communistes font des remarques        CF le Figaro du mercredi 30 novembre 2005 , page 10 : L’UMP refuse d’abroger un article de loi sur le « rôle positif «  de la colonisation ;

Le monde mars 2002 dossiers et documents : Educations

«  Après  plus d’un siècle  de présence française , où en somme nous ?

Au premier janvier 1955  , l’enseignement primaire comptait 480 000 enfants  . Or à coté de 180 000 enfants européens de 5 à 14 ans , tous scolarisés , 2 400 000 petits musulmans du même âge  vivaient en Algérie :300  000 soit 1sur 8 avaient trouvé sa place à l’’école . Au recensement de 1948  un musulman sur dix  avait déclaré savoir parler le Français .. réel effort actuel … . A ce rythme  , l’ensemble de la population serait scolarisée dans 120 ans  »

A remarquer  plus de cent ans de présence française et non de colonisation française ,  emploi pas de petits algériens mais de petits musulmans tout un programme

Etat de l’Algérie en 1955, constat de l’envoyé du Monde en 1955 : l’Algérie demeure un pays sous développés . Deux systèmes économiques  coexistent sur le même territoire   .Les européens un cinquième de la population , leur niveau de vie est plus élevé que la moyenne , malgré de quelques brillantes exceptions musulmanes  ., les autres plus de 7 millions, continuent de vivre en circuit fermé , 1 million d’hommes algériens sont sans emploi

L’Algérie française c’est un apartheid  à la française

La valise ou le cercueil : «  De gaulle salue cet exode d’une remarque cruelle «  tout cela ne  serait pas arrivé si l’OAS ne s’était pas sentie parmi eux comme un poisson dans l’eau ! ils ont été complice de vingt assassinats par jour ! (.. 😉 Ils ont saboté les accords d’Evian qui étaient fait pour les protéger ! Ils ont déchainé la violence , et, après ça ils se sont étonnés  qu’elle leur reviennent en plein visage »

 

Aussaresses

Projets : Les actions du général Aussaresses auxquelles nous avons échappés

« J ‘avais recueilli  des informations précises, tant sur les réseaux de porteurs de valises que ceux qui les soutenaient.( …) Il s’agissait de sympathisants  tels les journalistes, Hervé Bourges, Olivier Todd ou l’avocate  Gisèle Halimi par exemple .(…)  J’avais ainsi établi une liste d’une douzaine de personnes à neutraliser(…)  Les opérations prévues devaient être menée à Paris avec une équipe très légère. Les cibles auraient été abattues par balle . »

«  J’avais monté dans les moindres détails une opération visant à liquider Ben Bella et ses camardes ( emprisonnés en  France) J’avais pu reconstituer le plan de la maison où ils se trouvaient . Il fallait juste que Massu accepte de déléguer cinq ou six de ses hommes (…)Je ne doutais  pas de  pouvoir le convaincre . Pour l rt , il n’aurait à s’occuper de rien J’avais opté pour un accident de gaz

date 1957 mémoires Dans spécial guerre d’Algérie  Sciences et vie histoire  page 64

 

Congo belge

 

Population estimée  au début de la colonisation 1880 20 millions , recensement  de 1924 10 millions  . Le journaliste américain  Adam Hochschild qui a enquêté sur les massacres  du roi des Belges Léopold II  estime  qu’entre  1880 et  1914 les victimes  s’élèvent  ( entre 5 ,8  , 10 millions ) . Lorsque Léopold II céda  le Congo belge , propriété personnelle du roi à la Belgique  il fit détruire tous les documents  concernant les traces de ses forfaits . Il s’empara  du Congo sans troupes   grâce au mercenaire explorateur Stanley . Recrutement de troupes  hor sdu Congo Zanzibar, Libéria ,Abyssinie Egypte  Dahomey  .  Recrutement local , tout fut fait pour susciter , entretenir ou aggraver les divisions entre africains , recrutement d’auxiliaires locaux  pour mater le villages récalcitrants dont l’impunité était garantie

«  j’ai vu , étant jeune , rapporte  un dénommé Tswambe , le soldat Molili, gardant alors le village de Boyéka , prendre une grande nasse , y mettre dix indigènes arrêtés, attacher de grosses pierres à la nasse et la faire basculer  au milieu du fleuve.  Molili faisait comme cela , Losanja aussi . Waka et Ngondo , eux , coupaient les têtes à leurs condamnés . Ces recrues , auxiliaires zélés des colonisateurs se constituaient de véritables harem ..

Commission internationale d’enquête (1904-1905) Me Congo belge pays des mains coupées

 

 

En 1945-  tous les partis  en France sont colonialistes et contre l’indépendance des colonies

Madagascar

 

Le  rôle du socialiste Moutet , ministre de la France d’outre-mer du début 1946 à la fin de 1947, autrement dit principal auteur de la nouvelle Union française , Georges Bidault, MRP, président du conseil à l’été 1946 et souvent ministre des Affaires étrangères, donc responsables des protectorats du Maroc et de Tunisie , et le président de la république lui-même jusqu’au début de 1954 le socialiste  Vincent Auriol . Ce sont ces personnalités politiques qui sont directement  responsables de la répression coloniales , arrestations tortures des personnalités élues malgache du MDRM

 

« Mais à partir du 30 mars , la riposte  coloniale se déploie sur deux plans que l’on pourrait appeler l’atrocité policiére en ville, d’une part et l’atrocité militaire dans les campagnes , d’autre part . Cette dernière  aurait fait , selon les propos d’un général décembre 1948, 90 000 morts . Les historiens jugent aujourd’hui ce chiffre excessif  mais au moins 40 000 morts » ( Décolonisation de l’Afrique Française  (1943- 1962) page  528, le livre noir du colonialisme. Période de terreur absolue

« Les tortures et les condamnations s’abattent, notons le , sur un ensemble de personnalités qi n’ont pas pris part   à l’insurrection, mais qui sont suspectées d’avoir des liens avec les communistes . Stanislas Rakotonira, conseiller  provincial, secrétaire du syndicat des employés de banque, est appréhendé . Il est d’abord conduit chez le juge Vergoz qui l’inculpe et aussitôt le renvoie chez Baron ( chef de la sureté), chargé de le faire avoué. Donc  on exige de lui  , comme d’ailleurs des autres inculpés, qu’il déclare que c’est Rabemananjara qui a donné l’ordre de l’insurrection. Devant sont refus ,  ce sont d’abord les coups de nerfs de boeuf administrés par Baron  en personne et les coups de poing . Puis les adjoints du chef de la sureté, Sénégalais ou Comoriens, lui plongent la tête dans un bidon rempli d’urine et de déjections longuement . Après quoi, ce sera la simulation d’un tribunal militaire et la pseudo-condamnation à mort. Et même la tentative de corruption .Comme Ratokotonira tient bon , il est enfermé pendant un certain temps dans une cage à poule sans air et sans nourriture »  page 529

Aussarèsses n’a rien inventé

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,