Aller à…
RSS Feed

24 octobre 2020

Quelques nouvelles palestiniennes glanées sur le journal de Karim


 

« Jésus était Palestinien », selon Abbas : indignation en Israël 25/12/2013

« Jésus était Palestinien », selon Abbas : indignation en Israël

© Flickr.com/Senioscopia!/cc-by
Par La Voix de la Russie | Les autorités israéliennes se disent indignées par le message de Noël du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, selon lequel Jésus était un « messager d’espoir palestinien ».

Selon Mahmoud Abbas, 2 000 ans après la naissance du messie Jésus Christ, les Palestiniens vivent toujours sous occupation et sont privés du droit de prier sur leur terre natale. Diffusé par l’agence de presse officielle palestinienne Wafa, le message débute, affirment les autorités israéliennes, par une contrevérité, étant donné que Bethléem se trouve sous juridiction palestinienne. Il est par conséquent erroné de parler de « ville palestinienne sous occupation. »
La veille, des milliers de chrétiens se sont rendus à Bethléem, considérée comme la ville natale de Jésus Christ.

Palestine : pourquoi Abbas claque la porte

Date : 23 décembre 2013
Objet : Vidéo : La prison n’est pas un jeu d’enfant ! …
un jour elle s’invitera chez vous

Si nous ne faisons rien, un jour la Palestine s’invitera « chez nous », en Europe, c’est la vieille loi de la rétribution historique

La prison n’est pas un jeu d’enfant !

http://www.youtube.com/watch?v=cht1th2dirY

film court de sensibilisation de palestinasolidariteit.be qui raconte l’histoire des enfants palestiniens arrêtés par l’armée israélienne et la complicité de G4S (firme européenne de surveillance).…

Pour lire la suite cliquez ici

Israël libère un célèbre gréviste de la faim palestinien  24/12/2013

carlos_Latuff

Carlos Latuff | Brésil
Les autorités israéliennes ont libéré lundi Samer Issawi, un prisonnier palestinien qui a entrepris la plus longue grève de la faim contre Israël après avoir passé plus de 17 mois en prison, a déclaré sa famille à la presse.

Samer Issawi, originaire de la ville d’Essaweyeh, à Jérusalem-Est, a été reçu par des centaines de parents, amis et sympathisants.

Il a accompli dix ans d’une peine d’emprisonnement de 30 ans dans une prison israélienne avant d’être libéré en octobre 2011 dans le cadre d’un échange de prisonniers entre Israël et le Hamas négocié par l’Égypte. L’accord avait permis de libérer le soldat israélien Gilad Shalit en échange de la libération de plus de 1.000 prisonniers palestiniens des prisons israéliennes.

En juin 2012, le Palestinien avait été de nouveau arrêté pour avoir tenté de pénétrer en Cisjordanie depuis Jérusalem-Est, et Israël l’avait accusé d’avoir violé les conditions de sa libération prévues dans l’accord d’échange.

En août 2012, Samer Issawi avait entamé une grève de la faim de neuf mois, accusant les autorités israéliennes de l’avoir arrêté sans aucune raison valable. Après une série d’audiences tenues par des tribunaux israéliens, Israël a finalement décidé de le libérer le 23 décembre.

http://french.cri.cn/621/2013/12/24/302s359982.htm

 Issaoui a refusé des propositions israéliennes de libération sous condition de bannissement dans la bande de Gaza puis dans un pays de l’Union européenne (UE). 

PROCESSUS DE PAIX

La feuille de route Galerie photo

Les Palestiniens insistent sur l’échéance du 29 avril

Mardi 24 Décembre 2013 Les dirigeants palestiniens excluent toute prolongation des pourparlers de paix avec Israël au-delà des neuf mois impartis, qui s’achèvent le 29 avril, a déclaré hier le négociateur en chef palestinien Saëb Erakat. «Nous refusons toute prolongation» des négociations relancées fin juillet sous l’égide des États-Unis, a déclaré M. Erakat à la radio officielle Voix de la Palestine, estimant que ses récents propos à ce sujet avaient été mal interprétés.

«J’ai dit que si nous parvenions à un accord sur toutes les questions de statut final, nous pourrions continuer à discuter les détails», a-t-il ajouté.
Le 18 décembre, le négociateur palestinien avait évoqué la possibilité de poursuivre les discussions pendant six mois à un an pour rédiger un traité de paix si les deux parties parvenaient avant le 29 avril à une «ossature» d’accord sur les principales questions.
Une porte-parole du département d’État américain, Jennifer Psaki, a «salué» vendredi cette déclaration, tout en affirmant que le calendrier n’avait pas changé. Lors d’une réunion arabe samedi au Caire, le président palestinien Mahmoud Abbas a «insisté sur son refus de toute solution partielle et provisoire et sur le fait que la solution devait régler toutes les questions de statut final, dans un délai de neuf mois, qui ne peut être étendu», avait expliqué M. Erakat à l’AFP.
Au cours de cette réunion d’urgence, la Ligue arabe a «apporté son entier soutien à la position palestinienne», s’est félicité hier le négociateur palestinien, interviewé par téléphone depuis le Qatar, a précisé la radio palestinienne. Le négociateur palestinien démissionnaire Mohammed Chtayyeh a estimé jeudi soir que les négociations «ne mèneraient nulle part». «Les Israéliens veulent substituer à une occupation par la force une occupation sur invitation, avec notre signature. Cela n’arrivera jamais», a-t-il lancé, appelant à intensifier les pressions internationales sur Israël.
Les négociateurs palestiniens ont prévenu à maintes reprises qu’il leur deviendrait impossible de poursuivre les pourparlers sans une diminution du nombre de personnes tuées et de maisons démolies par l’armée israélienne, ainsi que des constructions dans les colonies.http://www.lexpressiondz.com/internationale/186693-les-palestiniens-insistent-sur-l-echeance-du-29-avril.html

Ligue Arabe – Palestine : Réunion extraordinaire des ministres arabes des AE pour l’examen de l’évolution de la question palestiniennePUBLIE LE : 22-12-2013 La session extraordinaire des ministres arabes des Affaires étrangères a débuté, hier au Caire, en présence du Président de l’État de Palestine, Mahmoud Abbas, pour examiner les derniers développements de la question palestinienne et le processus de négociations avec la partie israélienne, sous l’égide des États-Unis.http://www.elmoudjahid.com/fr/actualites/51487

Un rapporteur spécial de l’ONU accuse l’État d’Israël d’intentions génocidaires

Mise en ligne par Le semite
le 22 décembre 2013
Source : Cercle des volontaires

Le rapporteur spécial des Nations Unies, Richard Falk, a affirmé que « l’État d’Israël se dirige vers rien de moins qu’un holocauste palestinien », dans son commentaire sur les violations des droits humains dans les territoires palestiniens occupés. Le journal Maariv rapporte que le professeur Falk a accusé Israël d’intentions génocidaires contre les Palestiniens. Ce spécialiste du droit parlait à la chaîne de télévision russe RT.

Richard Falk, professeur américain de droit international à l’université de Princeton, écrivain et, depuis 2008, rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme dans les territoires palestiniens occupés depuis 1967.

« Quand on cible un groupe, un groupe ethnique, et qu’on lui inflige ce genre de punition, on est effectivement en train d’entretenir une certaine intention criminelle qui est génocidaire », a déclaré le professeur Falk à la télévision russe, selon Maariv (Article original en anglais, MiddleEastMonitor).

Sans surprise, le rapporteur de l’ONU sur les droits humains dans les territoires palestiniens a essuyé de violentes attaques provenant des responsables israéliens et pro-israéliens. Un porte-parole du ministère israéliens des Affaires étrangères a rétorqué que Falks est « reconnu » pour ce qu’il appelle « ses positions anti-israélienne folles et extrémistes. »

Le ministre des Affaires étrangères du Canada, John Baird, un partisan de l’État d’Israël bien connu malgré le bilan épouvantable de ce dernier en matière de droits humains et son mépris évident pour le droit international, a révélé que son pays avait appelé à la démission du professeur Falk de son poste aux Nations Unies. Il a décrit les affirmations du professeur comme « outrageantes et antisémites », ce qui est plutôt étrange étant donné les origines juives de Falk.http://joelecorbeau.com/2013/12/22/un-rapporteur-special-de-lonu-accuse-letat-disrael-dintention-genocidaire-middleeastmonitor

Articles en relation :

« Breaking the Silence », le livre qu’Israël ne veut pas que vous lisiez ! 

Un important syndicat d’universitaires américains boycotte Israël

Israël, digne successeur d’Adolf Hitler et des nazis

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,