Aller à…
RSS Feed

24 octobre 2020

Tunisie: pardonner aux deux faux-athées Jabeur Mejri et Ghazi El-Béji, sans rien cacher de leurs faits


Tunisie: pardonner aux deux faux-athées Jabeur Mejri et Ghazi El-Béji, sans rien cacher de leurs faits
Posted: 2014-01-13
From: Mathaba Share on TwitterFacebook

Comment les Tunisiens peuvent pardonner aux deux faux-athées Jabeur Mejri et Ghazi El-Béji, admirateurs de la Torah et d`Israël, obsédés sexuels, violents et co-assassins du Prophète avec l`aide de l`orientaliste anglais nommé Sharki.

HeyU Quality Ads
Légende (ci-dessus): L’un des dessins des deux faux-athées tunisiens. Il a été légèrement retouché afin de ne pas heurter davantage les fidèles de la religion musulmane constamment ciblés par ce type d’insultes.

Les faits (censurés) par les «organisations de la «société civile»» tunisienne

Mejri et El-Beji et Ghazi El-Béji ont été présentés par de nombreuses « belles-âmes » du monde et de Tunisie comme des « athées » et « jeunes blogueurs » condamnés trop «sévèrement» «pour «crime» d’opinion». A ceux (la très grande majorité) qui n’ont lu ni leurs «œuvres» (1 à 3), ni notre critique précoce et unique au monde (4), rappelons les faits censurés, paradoxalement par:

-les militants d’Anne Nahda, parti religieux au pouvoir en Tunisie (raison : la pudeur), d’une part et;

-d’autre part, les illuminés d’une certaine «société civile» de ce pays et ses donneurs d’ordre à l’étranger (raison : la manipulation des masses).

Qu’en est-il :

1) Des « athées » (selon une certaine «société civile») qui, en fait, ne le sont pas du tout… Les deux soi-disant « athées » ont diffusé en leur propre nom des documents (quelques 350 pages en anglais américain et en arabe) faisant, pour l’un d’entre eux en particulier (2), l’éloge de l’Ancien Testament… Ne parlons pas du fait que l’un des deux individus avait même sollicité l’asile politique en Israël…

2) Des «écrits personnels» (idem) puisés dans la littérature de haine mondiale… L’analyse linguistique et contextuelle des documents montre que ceux publiés en anglais (particulièrement remarquables pour leur caractère fallacieux et pseudo-scientifique) le sont en usant d’une terminologie nord-américaine (anglais des USA). Celui en arabe est directement inspiré de la littérature des pamphlets classiques islamophobes et pornographiques diffusés par les branches sionistes sous des groupes d’extrême-droite «chrétienne» aux Etats-Unis d’Amérique (1). Les deux paumés tunisiens ont joué le rôle de vulgaires (dans les deux sens) pions. Le parti Anne Nahda s’est apparemment aligné sur la décision du Juge de la région de Mahdia (ville côtière de la Tunisie) et du rapport de police local qui avait établi que les documents étaient de provenance étrangère.

3) Des « caricatures » obscènes et violentes… Par exemple, l’une d’elle montre un porc sur lequel est inscrit le nom du Prophète de l’Islam. L’animal piétine le livre sacré de cette religion…

4) Une simple «insulte» antireligieuse (id.) qui est en fait un sommet de haine et pornographie… La trame du document (en arabe) intitulé « Wahm Al-Islam » (L’illusion de l’Islam) est constituée par une mise en scène hyper-pornographique et permanente du Prophète de l’Islam (1). Vers la fin, Sharki, le héros du « récit » qui est en fait un Anglais orientaliste (chercheur étudiant l’«Orient», d’une manière liée aux entreprises coloniales), assassine le Prophète après l’avoir comparé à Mouammar Al-Gaddafi. Il affirme avoir ainsi « libéré l’humanité » de ce « criminel ». Nous ferons abstraction ici de l’Histoire récente de la Libye bombardée pendant sept mois par l’OTAN et de la diffamation renouvelée contre le Guide de sa Révolution (1969). Nous gardons cependant à l’esprit la phrase célèbre de Yousef Al-Qaradawi, « Cheikh » télévisuel de l’OTAN: « Si le Prophète ressuscitait, il mettrait sa main dans celle de l’OTAN »…

Autant dire que les « caricatures » danoises, celles de « Charlie Hebdo » en France, les « versets sataniques » de Salman Rushdie ou encore les actions publiques du groupe Femen, font figure de poésie lyrique en comparaison de ce qu’ont publié les deux Tunisiens.

Les impostures d’une frange importante de la «société civile» tunisienne

La campagne médiatique de manipulation permanente (visant à faire passer les deux individus pour des enfants de chœur de la «révolution» en taisant la vérité sur ce qu’ils ont réellement publié) a été lancée par une certaine « société civile » « tunisienne » formée d’officines locales directement financées par la CIA comme Freedom House, de Human Rights Watch, du groupe Nawaat, des nombreux « blogueurs » du style d’Olfa Riahi ou Saleh Horchani », etc. (réf. 5 à 11). Il faudrait aussi mentionner (dont certains dans la dernière liste) les relais locaux de médias français du Système totalitaire en marche comme Rue89, Le Nouvel Observateur, Le Monde, etc., sans oublier « ce qui se dit aux Etats-Unis », comme le récent appel de l’American Pen Center le montre. Même François Hollande (président de la république français), en mal d’«interventions» humanitaires du Mali à la République Centrafricaine, aurait été « alerté sur les libertés menacées en Tunisie »(12)…

Le sommet de la bêtise a été atteint récemment par Salem Ben Ammar qui considère que “Jabeur Mejri n’est rien moins qu’« un Jean Moulin au fond de sa cellule rêv[ant] de la libération de son pays du joug de la barbarie wahhabite »(13)… C’est « vite dit », c’est « facile à dire » en français et ce n’est pas seulement du délire. C’est aussi et surtout de la manipulation comme tous les appels émanant d’individus se réclamant, jusqu’à la nausée, de la «société civile», le nouveau slogan « révolutionnaire » des gouvernés tunisiens auquel répondent les gouvernants par le mot gouvernance et patience (14)…

On retrouve cette mystification savante dans tous les « blogs » tunisiens et évidemment le nom de la pseudo-«dissidente» cubaine Yoni Sanchez revient souvent à l’esprit des plus conscients.

La «révolution» tunisienne ne serait-elle donc devenue que pornographie ?

La «révolution» tunisienne ne serait-elle donc devenue que pornographie après que cette dernière a été banalisée par l’Empire : au Sud, comme arme de destruction massive du tissu des sociétés ciblées par les nouvelles formes de colonialisme et, plus au Nord, comme nouvel opium des peuples (références 4, 15 et 16).

Evidemment, ce ne sont pas les musulmans ou les militants d’Anne Nahda (le parti religieux au pouvoir) qui répondront sans détour à des questions aussi complexes. Leur pudeur les en empêche, d’où un biais flagrant dans tous les « débats » et une saturation actuelle de non-dits collectifs comme le développement massif du port du voile le montre au niveau international. Un tel phénomène exprime de fait une résistance des peuples à l’invasion de la pornographie dans l’espace public, et dans leur foyer, sans parler de l’effet pervers des représentations mentales et sociales associées (références 4, 15 et 16). Lénine, le grand révolutionnaire internationaliste, n’avait-il pas remarqué que le développement de la pornographie (et Dieu seul sait exactement de quelle pornographie il parlait il y a un siècle…) est un symptôme annonciateur de grandes révolutions (17). Le développement récent du totalitarisme à travers le monde et les réponses populaires, encore inorganisées, qu’il induit partout, montrent que nous sommes en fait à l’aube d’une Grande Révolution, d’une envergure encore plus grande que celle d’Octobre 1917 compte-tenu des leçons désormais apprises de la chute de l’Union Soviétique (18).

Certainement pardonner, mais à une condition…
L’islam, religion de l’amour, malgré toute la propagande et les manipulations des

L’islam, religion de l’amour, malgré toute la propagande et les manipulations en tout genre

Toutes les manipulations démontrées plus haut ne peuvent que nourrir l’extrémisme, plus même encore que les actes passés des deux paumés en question. Comme pacifistes, nous proposons la libération immédiate et la levée de toutes les poursuites contre les deux paumés de la «révolution» tunisienne, faux-athées et obsédés sexuels, emplis d’une haine inouïe et un temps agents d’ennemis étrangers du peuple tunisien, à la condition que les intéressés de demandent publiquement pardon à ce denier et de la manière suivante:

-apprendre par cœur et répéter publiquement 99 fois, les passages suivants du Traité de l’Amour, rédigé par le plus grand maître musulman de l’Islam, Mouhyiddin Ibn Arabi, dit Al-Cheikh Al-Akbar, mort en 1240 à Damas (visionner la version chantée par Amina Al-Aloui):

Mon cœur est devenu capable de revêtir toutes les formes…

Il est pâturages pour les gazelles et couvent pour le moine,

Temple pour les idoles et Kaaba pour le pèlerin.

Il est la table de la Torah et le livre du Coran

Je professe la religion de l’amour…

Quel que soit le lieu vers lequel se dirigent ses caravanes,

L’amour est ma religion et ma foi.

Sources citées (dont les documents diffusés par les deux faux-athées) :

1-Ghazi El Beji. Wahm Al-Islam. L’illusion de l’islam (en arabe). 119 pages

http://nawaat.org/portail/wp-content/uploads/2012/04/وهم-الإسلام.pdf

http://docs.google.com/open?id=0B_0xFiWee8EMUEpWQTRjLTQ2WGM

2-Jabeur Mejri. The Jewish and Christian Bibles Are Guidance and Light (Les Bibles judaïque et chrétienne sont un guide et une lumière) . 112 pages http://www.4shared.com/office/C7yiqmyZ/the_jewish_and_christian_bible.html

http://docs.google.com/open?id=0B_0xFiWee8EMcXl3YUhseGsyOEU

3-Jabeur Mejri. Dark Lands (Terres sombres). 117 pages http://www.4shared.com/office/YvPyCqC2/DARK_LANDS_BY_MEJRI_JABEUR.html

http://docs.google.com/open?id=0B_0xFiWee8EMbVVaVnhZblNlU2c

4-Tunisie: La vérité censurée sur les `Versets Sataniques` de Ghazi El-Béji et Jabeur Mejri. Par Les Pacifistes de Tunis, 17 avril 2012.

http://www.mathaba.net/news/?x=630227

http://www.mathaba.net/news/?x=630182 (anglais)

« Mise en scène hyper-pornographique du Prophète de l’Islam puis son assassinat, suite à une comparaison avec Mouammar Al-Gaddafi, par un orientaliste anglais… Tel fut le prix à payer par des chômeurs tunisiens, faux-athées, mendiant un visa pour Israël… »

5-Défense de Jabeur Mejri. Par Nawaat.org/Olfa Riahi, 24 avril 2013

Campagne pour la libération de Jabeur Mejri, prisonnier d’opinion en Tunisie

6-Nawaat : Interview avec Ghazi Béji, un antithéiste en fuite de la Tunisie. 29 juin 2012

Interview avec Ghazi Béji, un antithéiste en fuite de la Tunisie

7-Henda Hendoud. Tunisie : « l’illusion de l’Islam » dévoile l’illusion de la liberté. 5 avril 2012 http://nawaat.org/portail/2012/04/05/tunisie-lillusion-de-lislam-devoile-lillusion-de-la-liberte/#comment-66488

8-Olfa Riahi. Enquête – “Affaire Mahdia” : 7 ans de prison ferme et 1200 TND d’amende pour Athéisme? 5 avril 2012 http://nawaat.org/portail/2012/04/05/tunisie-enquete-affaire-mahdia-atheisme-delit-de-pensee-atteinte-au-sacre/

9-شباب تونسي المخترق من قبل المخابرات الامريكية يتضامن مع جابر الماجري وغازي الباجي

10-Défense des faux-athées. Par Sami Aldeeb, 9 avril 2012

http://blog.sami-aldeeb.com/2012/04/09/tunisie-lillusion-de-lislam-devoile-lillusion-de-la-liberte/

11-Quelques pages Facebook » de « défense » des faux-athées:

https://www.facebook.com/GHAZI.BEJI.99

https://fr-fr.facebook.com/soutien.athees.mahdia

http://www.tekiano.com/ness/actu/7761-ghazi-beji-1er-refugie-politique-de-lapres-ben-ali-son-confrere-jabeur-mejri-est-toujours-en-prison-.html

https://en.wikipedia.org/wiki/Trial_of_Ghazi_Beji_and_Jabeur_Mejri

http://www.kapitalis.com/tribune/11050-tunisie-lliberte-pour-ghazi-beji-et-jaber-mejri-condamnes-pour-derisionr-.html

Une demande de grâce présidentielle au profit de Jabeur Mejri, en cours d’instruction

http://www.france24.com/fr/20130613-tunisie-ghazi-beji-caricature-prophete-mahomet-blaspheme-asile-politique-france

La cour de cassation va se prononcer sur l’affaire Jabeur Mejri et Ghazi Béji

12-François Hollande alerté sur les libertés menacées en Tunisie. Par Seif Eddine Yahia, 4 juillet 2013

http://www.kapitalis.com/politique/16973-politique-francois-hollande-alerte-sur-les-libertes-menacees-en-tunisie.html

13-« Tunisie : Le caricaturiste du prophète est plus honorable que la caricature présidentielle ». Par Salem Ben Ammar, 23 décembre 2013.

http://www.tunisie-secret.com/Tunisie-Le-caricaturiste-du-prophete-est-plus-honorable-que-la-caricature-presidentielle_a759.html#last_comment

14-Révolutionnaire tunisien, que savais-tu et que sais-tu encore de la Libye ?. Par Les Pacifistes de Tunis, 25 janv. 2012

http://www.mathaba.net/news/?x=629835

15. Sexe, capitalisme et critique de la valeur. Pulsions, dominations, sadisme social. Sous la dir. De Richard Poulin et Patrick Vassort. M Editeur. Collection Marxismes, 2012.

http://www.gendercampus.ch/Common/Lists/StudiesPublikationen/Attachments/1006/Fiche_Poulin_Vassort2.pdf

« Pour Sade (1740-1814), l’homme a le droit de posséder autrui pour en jouir et satisfaire ses désirs ; les humains sont réduits à des objets, à des organes sexuels et, comme tout objet, ils sont interchangeables, par conséquent, anonymes, sans individualité propre. Ils sont instrumentalisés pour que le dominant puisse assouvir ses fantasmes d’asservissement. Sade annonce l’avènement de la société productiviste avec son organisation, ses représentations, ses symboles, ses différentes formes de rationalisation, c’est-à-dire une économie politique de la pro­duction corporelle, favorable à l’objectivation des femmes et à leur soumission sexuelle, piliers de la modernité capitaliste. La recherche de normalisation (forme des corps, vêtements, impo­sition des codes de la pornographie, industrialisation, dans cer­tains pays, de la prostitution, etc.) renforce non seulement la domination masculine, mais également celle du capitalisme »

« C’est la valeur qui fait l’homme », soutient Roswitha Scholz. Le capitalisme, c’est-à-dire le règne de la loi de la valeur, a donc un sexe. La société bourgeoise se fonde sur une dissociation entre la sphère de la production et celle de la reproduction (sphère publi­que versus sphère privée), tout au profit des hommes comme sexe dominant et du Capital. Le sadisme social concentre certains des éléments constitutifs de la marchandise : aliénation, réification, dépossession et servitude, sur la base d’une violence sexuée qui rend pérenne les rapports de domination et de soumission ».

16-Publications de Richard Poulin sur la marchandisation des corps et du sexe et l’invasion pornographique

http://www.sciencessociales.uottawa.ca/soc-ant/profil-professeur?&ID=297&pageID=2

17. Lénine : Le gauchisme, maladie infantile du communisme. 1920

http://www.marxists.org/francais/lenin/works/1920/04/gauchisme.htm

18- L’effet boumerang du PRISM. Des révolutionnaires tunisiens confirment l’imminence du «printemps du peuple états-unien» (US Spring). Les Pacifistes de Tunis, 07 décembre 2013.

http://www.mathaba.net/news/?x=633847

POST-SCRIPTUM

1) En France, il faudrait aussi citer un autre obsédé sexuel orientaliste du Système, peut-être pas sioniste mais en tout cas orientaliste et plus pédant cette fois-ci. Il s’agit de Malek Chebel qui, par exemple, écrit dans son livre « Les portes du sérail » que dans les campagnes du Maghreb, la zoophilie est courante…

2) En Tunisie, des « journalistes » hypocrites et menteurs cherchent en permanence à noyer le poisson dans l’affaire des faux-athées et pornographes tunisiens afin que le peuple tunisien ne sache jamais de quoi il en retourne exactement. Ainsi, ils ne valent pas mieux que les « pyromanes » qu’ils prétendent dénoncer comme dans le récent sommet d’hypocrisie (par Zohra Abid dans Kapitalis) visant à minimiser les faits à l’extrême. La journaleuse évoque « de vieilles caricatures du prophète de l’islam tirées d’un vague compte Facebook »…

Et pour comble, noter comment cette scribouillarde laïcarde de la « révolution » ne met pas de majuscule aux mots « Prophète » et « Islam » mais en consacre une à ce qui est certainement son dieu: « Facebook »…

Lire le torchon alarmiste en question: «Un dangereux pyromane… » (10 janvier 2014)
About Les Pacifistes de Tunis
Nous sommes un collectif de citoyens (en majorité des femmes) ayant décidé de réagir à la guerre impérialiste et hyper-totalitaire contre la Grande Jamahiriya Libyenne, menée avec la complicité des médias et partis politiques tunisiens dans leur très grande majorité… Depuis près d’un siècle, l’opposition à l’impérialisme implique de défendre sans hésiter tout pays à travers le monde (du Zimbabwe à Cuba et de la Syrie au Nicaragua) qui serait agressé par une ou des puissance(s) néocoloniale(s). Aussi, nous nous tenons sans ambigüité aux côtés de la SYRIE dans son épreuve actuelle. Nous défendrons aussi l’Iran et le Liban malgré les graves et suicidaires erreurs morales («crier avec les loups» contre la Jamahiriya) de leurs dirigeants politiques. Nous n’oublierons jamais les millions de morts causés par les guerres incessantes de l’impérialisme contre les peuples d’Asie (particulièrement les 200 000 victimes, dont 100 000 morts immédiates, des bombes d’HIROSHIMA et NAGASAKI ; la guerre contre le Vietnam, l’Afghanistan, le Pakistan) ; les peuples d’Amérique Latine; du Moyen Orient (Irak…); d’Afrique et d’Europe aussi (Yougoslavie). Nous faisons nôtre les consignes humanistes de Che GUEVARA et Mouammar AL-GADDAFI : « Surtout, restez toujours capables de ressentir au plus profond de vous-même toute injustice commise contre quiconque, n’importe où dans le monde. C’est là la qualité la plus belle chez un révolutionnaire ». Les Pacifistes de Tunis
View all posts by Les Pacifistes de Tunis →
spacer

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,