Aller à…
RSS Feed

23 novembre 2020

La Tunisie et l’Empire: Barbelés et quenelles au sol, acrobaties et viol en l’air


La Tunisie et l’Empire: Barbelés et quenelles au sol, acrobaties et viol en l’air

Le 14 janvier en Tunisie, c’est l’équivalent du 14 juillet en France. C’est midi à 14 heures et l’été en hiver… C’est la fête de la « Révolution ». C’est « grandiose » avec cette année un immense drapeau rouge (comme l’harissa, le sang des martyrs dont celui des centaines d’immolés) déployé sur la Grande Horloge (complètement rouillée) de la place qui ouvre sur la fameuse avenue Bourguiba. On peut y lire le mot Thawra (Révolution)…

Pour commencer, rappelons à la majorité de Tunisiens (qui l’ignorent) que le symbole de cette horloge avait été choisi par Ben Ali pour marquer dans les consciences l’Heure du Changement: c’est-à-dire, le sien, correspondant à sa montée sur le Trône le 7 novembre 1987.

On n’est pas très « dépaysé » sur toute la longueur de l’avenue puisqu’à l’autre bout, il y a l’Ambassade de France dont le bunker et sa superstructure surplombent des amas de fils barbelés s’introduisant, tels les longues quenelles d’une pieuvre totalitaire, jusque dans les ruelles avoisinantes au point de contrarier en permanence tous les habitants du quartier.

La « Green Zone » (« Zone Verte ») de Baghdad, par comparaison, c’est plus aéré… Entre les deux extrêmes de l’avenue, il y a l’inévitable et ineffable Ministère de l’Intérieur avec ses hommes de la «sécurité», tout en noir et affairés tels des fourmis…

En raison de l’étroitesse de l’espace, les cortèges des manifestations « libres » de la «  » »société civile » » » (nouvelle expression « tarte à la crème » à la mode, vide de sens comme «  »gouvernance » » et autres gros mots vulgaires qui sont autant d’insultes à l’intelligence du peuple tunisien et dont la seule fonction est de le maintenir dans un coma révolutionnaire) dans ce quartier considéré comme le «cœur de la «Révolution»» sont limitées à un « déploiement » sur quelques centaines de mètres seulement. Qui le croirait en France ? On voit alors les manifestants –fait unique au monde- faire demi-tour après s’être égosillé un peu sur le « terre plein » central puis revenir sur leurs pas, tels des marionettes, et ainsi de suite, plusieurs fois…

Les « révolutionnaires » en tout genre par ici n’ont rien compris au symbolisme de l’Horloge du 7 Novembre (qui est donc bien celle de Ben Ali) puisqu’ils l’ont conservée : peut-être parce que elle reste pratique pour leur rendez-vous en fin d’après-midi avant d’aller ensuite se faire croire, dans les cafés environnants, que c’est le Grand Soir.

En France, le 14 juillet, il y a classiquement un défilé militaire sur les Champs Elysées (Paris) et dans le ciel on peut voir des avions qui sont en général bien français. Ici, c’est différent car le 14 janvier, le défilé d’avions dans le ciel est certainement militaire et ne diffère pas de celui des jours précédents. La seule chose frappante est que, compte-tenu de l’intensité du trafic (inexistante avant la « révolution ») et des fréquents itinéraires suivant une ligne Nord-Ouest vers Sud-Est, bon nombre d’engins sont probablement yankees ou français et liés, d’une manière ou d’une autre, aux conséquences de la guerre récente menée contre la Jamahiriya Libyenne.

Aussi, pour fêter cet anniversaire de la capitulation et de la recolonisation de la Tunisie, nous proposons un article publié ce même jour (14 janvier):

« USA-Tunisie: Le ciel bleu et immaculé de la période pré-«  »révolutionnaire » » n’est plus qu’un souvenir d’Empire »

http://www.mathaba.net/news/?x=633936

Voir aussi la séquence de vidéo réalisée par un youtunisianaute (Anouar Hamza). Incroyable et unique au monde, elle confirme aussi la surveillance de masse et l’occupation militaire de notre ciel depuis la «««révolution»»» du 14 janvier 2011 :

« Croisement de 5 avions de ligne simultanément dans le ciel » (de Tunisie). Par Anouar Hamza.

http://www.youtube.com/watch?v=bMa66gtzzTg

NOTES

1- A propos des 200 immolés oubliés de leur glorieuse « révolution », lire sur le site des néo-capitalistes tunisiens:

http://www.kapitalis.com/societe/19970-tunisie-societe-pourquoi-ridha-hosni-s-est-il-immole-par-le-feu-a-amdoun.html

2- L’affaire relative à l’interdiction récente (en France) de certains spectacles de l’humoriste Dieudonné est frappante par sa totale dissymétrie politique et morale avec celle, de même ampleur dans notre pays, des faux-athées Jabeur Mejri et Ghazi El-Béji.

« Comment les Tunisiens peuvent pardonner aux deux faux-athées Jabeur Mejri et Ghazi El-Béji, admirateurs de la Torah et d’Israël, obsédés sexuels, violents et co-assassins, du Prophète (après 14 siècles) et de Mouammar Al-Gaddafi (avant l’heure). Un tel « exploit » n’a pu être réalisé qu’avec l’aide de leur héros : l’orientaliste et sioniste anglais nommé Sharki ».

http://www.mathaba.net/news/?x=633935

Les Pacifistes de Tunis

Méga site interactif et convivial en couleurs : http://bit.ly/yd15JY

خبر عاجل: تونسيون محبو السلام و الاسلام يذهبون الى سوريا للجهاد الى جانب الجيش العربى السوري…

Des Tunisiens se rendent en Syrie pour accomplir le Jihad en soutien à l’armée arabe syrienne

« Enfin, en d’autres continents et d’autres civilisations, non-occidentales, d’autres révolutions, en Asie et en Afrique, … peuvent aider l’Occident à prendre conscience de ce qu’est une véritable révolution changeant à la fois les institutions et les hommes. Une révolution est d’abord, pour une société, ce qu’une conversion est pour l’individu: changer le but et le sens de la vie. »

Roger Garaudy, Comment l’homme devint humain, Ed J.A, p. 327-332

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,