Aller à…
RSS Feed

20 octobre 2020

Le wahhabisme et la tragédie syrienne


Le wahhabisme et la tragédie syrienne

Par La Voix de la Russie | Jean- Michel Vernochet, écrivain et géopolitologue français, l’un des rares spécialistes français à parler ouvertement des réalités occidentales et proche-orientales répond aux questions d’Alexandre Artamonov et Anna Karpova.

Anna Karpova : Vous nommez le wahhabisme «une forme dissidente et même hérétique de l’islam traditionnel et même mentionnez l’hypothèse que cette forme a été créée pour détruire l’islam traditionnel tout en dressant une parallèle intéressante entre le wahhabisme et le protestantisme américain. Pourriez-vous vous exprimer un tout petit peu sur ce sujet ?

Jean-Michel Vernochet :Je pense qu’ aujourd’hui les études islamogiques forment essentiellement la sociologie et personne ne se préoccupe pas de la théologie. Le wahhabisme, qui est avec l’aide de la parapluie militaire et la puissance de pétrodollar s’est diffusé à travers le monde. Ce qui est très grave qu’il tente de devenir une nouvelle orthodoxie de l’islam en détruisant toutes les autres formes traditionnelles, populaires, savantes de l’islam et en imposant « un pseudo islam » qui est structuralement violant. Le wahhabisme impose la conversion non pas par la persuasion, mais par la force, par tous les moyens. Donc c’est une religion d’essence totalitaire .Il faut voir qu’il gagne du terrain et qu’il joue un très grand rôle du point de vue géopolitique sur le sujet qui nous intéresse, la Syrie par exemple .

Alexandre Artamonov :Genève-2 qui est en train de mijoter un petit feu parce que tout le monde est dans l’expectatif de cette conférence. Les ministres des affaires étrangères russes- Sergueï Lavrov et son homologue John Kerry viennent de se rencontrer à Paris pour justement traiter des problèmes de cette conférence. Alors d’après vous est-ce que cette conférence a une chance d’aboutir et est-ce qu’elle peut avoir les résultats positives ?

Jean-Michel Vernochet :Il y a une volonté générale d’aboutir et c’est pourquoi on est de cette côté-là optimiste, mais c’est un optimisme raisonnable. Il y a des points de frictions,des obstacles qui sont pour l’instant pas levées par la rencontre de la confrontation diplomatique entre le président Ahmad Jarba et les deux vice-présidents qui l’accompagner avec le représentant les ministre des affaires étrangères des 11.Il faut voir qu’aujourd’hui il n’y a plus que 11 pays qui soutiennent vraiment le processus de paix sur les 60p ays qui composaient n’à guère « les Amis de la Syrie»,on peut peut peut –être annoncer leur noms :le Royaume –Uni,l’Allemagne,l’Italie,la France,l’Arabie Saoudite,les Emirats,les Emirats Arabes Unis,le Qatar,l’Egypte, La Jordanie,les Etats-Unis et la Turquie . Je pense qu’aujourd’hui sous la houlette des Etats –Unis il y a une volonté d’aboutir .Mais en même temps il y a un grand sujet qui doit être débattu entre Monsieur Kerry et Monsieur Lavrov à Paris c’est celui de la participation de l’Iran à Genève-2 .

Alexandre Artamonov :Genève-2 qui est en train de mijoter un petit feu parce que tout le monde est dans l’expectatif de cette conférence. Les ministres des affaires étrangères russes- Sergueï Lavrov et son homologue John Kerry viennent de se rencontrer à Paris pour justement traiter des problèmes de cette conférence. Alors d’après vous est-ce que cette conférence a une chance d’aboutir et est-ce qu’elle peut avoir les résultats positives ?

Jean-Michel Vernochet :Il y a une volonté générale d’aboutir et c’est pourquoi on est de cette côté-là optimiste, mais c’est un optimisme raisonnable. Il y a des points de frictions,des obstacles qui ne sont pas pas levées pour l’instant. Il faut comprendre qu’aujourd’hui il n’y a plus qu’onze pays qui soutiennent vraiment le processus de paix sur les 60 pays qui composaient naguère « les Amis de la Syrie», et on peut même annoncer leur noms :le Royaume –Uni, l’Allemagne, l’Italie, la France, l’Arabie Saoudite,les Emirats,les Emirats Arabes Unis,le Qatar,l’Egypte, La Jordanie,les Etats-Unis et la Turquie . Je pense qu’aujourd’hui sous la houlette des Etats –Unis il y a une volonté d’aboutir .Mais en même temps il y a un grand sujet qui doit être débattu entre Monsieur Kerry et Monsieur Lavrov à Paris c’est celui de la participation de l’Iran à Genève-2.
Lire la suite: http://french.ruvr.ru/2014_01_16/Le-wahhabisme-et-la-tragedie-syrienne-1279/

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,