Aller à…
RSS Feed

24 novembre 2020

EFFET BOOMERANG. Quenelle: l’heure des comptes a sonné, et les coupables sont…


EFFET BOOMERANG. Quenelle: l’heure des comptes a sonné, et les coupables sont…

Publié le jan 23, 2014 @ 11:38

Allain Jules

…La Licra, le Crif, les médias et l’Etat.

milice

Il ne faut pas beaucoup de mots pour décrire l’hystérie collective qui a pris la France dans cette affaire dite de la quenelle. Il a suffi d’une photo prise devant une synagogue par deux chasseurs alpins pour que la Licra décrive ce geste comme étant un « salut nazi inversé ». L’emballement médiatique qui s’en suivit fut sans précédent. Ainsi, de fait, le geste était finalement considéré, par la Licra, le Crif et l’Etat, comme antisémite. Aujourd’hui, on assiste à un rétropédalage mais, ce serait trop facile. Ambiance.

Voici ce que le président du Crif disait il y a deux semaines:

Le même, il y a deux jours:

Or, souvenez-vous de l’acharnement qu’il y a eu après le footballeur Nicolas Anelka, qui apportait son soutien à l’humoriste Dieudonné, homme lynché, traîné dans la boue et voué aux gémonies avec une violence inouïe. La ministre des Sports de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative, Valérie Fourneyron avait alors posté ce tweet assassin:

Peut-on oublier le nombre de personnes qui ont perdu leur emploi après des dénonciations calomnieuses imitant étrangement les méthodes nazies ? Qui peut oublier les gamins de 17 ans exclus de leur lycée dans l’Essonne ? Les pompiers exclus ou mis à pied ? Les policiers, aussi. Non, il y a un dysfonctionnement quelque part. Néanmoins, la quenelle de Dieudonné a dévoilé ce système et ses dérives totalitaires. Nous avions publié, le 8 janvier dernier, cette vidéo en dessous, dans un article intitulé, VIDEOS – QUENELLE. Dieudonné: quand la Licra se retrouve débordée par ses mensonges. Voici la vidéo dans laquelle Alain Jakubowitz, le président de la Licra, avouait ses menteries.

>>>Rejoignez-nous sur Facebook

Aujourd’hui, que fait-on de ces gens qui ont tout perdu, qui, un travail, qui, une école etc. ? Ces gens sont les victimes du totalitarisme de certains. Ceux-là doivent prendre leurs responsabilités et assumer leur diktat qui a fait trop de mal à beaucoup de personnes. L’heure des comptes a sonné et il serait très facile que ces gens et l’institution étatique n’aient pas à répondre de leurs actes devant les tribunaux. Combien de fois on a entendu à la télévision ou lu dans la presse mainstream que, la quenelle était un geste antisémite ? Sans compter les déclarations d’un Manuel Valls.

Il faut que ceux qui ont eu un préjudice se rapprochent pour faire une plainte collective pour ester en justice. Dans un état de droit, ce serait normal. Franchement, il n’y a que des cervelles lobotomisées qui ont cru aux mensonges de ces gens. Encore une fois, la quenelle est un geste potache et par conséquent, son père, l’humoriste Dieudonné, n’entre pas par effraction dans la tête de quiconque, pour aller devant une synagogue. Mais, si on suit la logique des défenseurs autoproclamés de la liberté d’expression, faire une quenelle devant une synagogue peut aussi être jugé comme critiquant cette religion. Pourquoi pas ? Charlie Hebdo n’hésite pas à caricaturer Mohammed et, ces gens disent que les religions peuvent être critiquées. Fichtre.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,