Aller à…
RSS Feed

26 octobre 2020

Commémoration en 2014 des 70 ans de la 2ème Guerre Mondiale en France et 6ème Région de l’Afrique:


Commémoration en 2014 des 70 ans de la 2ème Guerre Mondiale en France et 6ème Région de l’Afrique:

ADDI BÂ,héros noir africain de la résistance française.

Ce livre: un devoir de mémoire longue et durable pour Addi Bâ

AVEC UN ECLAIRAGE DE LA DIASPORA AFRICAINE DE FRANCE SUR ADDI BÂ,HEROS NOIR AFRICAIN DANS LA RESISTANCE FRANÇAISE CONTRE LES NAZIS d’ ADOLF HITLER ET L’OCCUPANT ALLEMAND, UNE QUESTION DES PATRIOTES AFRICAINS EN FRANCE: DE QUOI SERA FAIT CETTE COMMÉMORATION EN FRANCE. ET DOIT-ON REDOUTER L’APRÈS COMMEMORATION 2014 COMME CELLE DES INDEPENDANCES AFRICAINES DE 2010 QUI A DECHANTE LA DIASPORA AVEC LA « DEMOCRATIE DES BOMBES » DE NICOLAS SARKOZY ?Pour l’histoire d’ADDI BÂ, c’est grâce au célèbre journaliste africain du Cameroun que la presse africaine de France a connu ADDI BÂ(Voir la vidéo et le livre d’Etienne Guillermond « ADDI BÂ RÉSISTANT DES VOSGES, préface de Charles Onana; publié par les Editions Duboiris).

Le soldat ADDI BÂ a été exécuté par des militaires allemands lors de leur occupation coloniale de la France. Il venait de la région africaine de Fouta Djalon, dans l’actuelle République de la Guinée dont Conakry est la capitale.

C’est pourquoi des Congolais,Ivoiriens,Camerounais,Sénégalais,Centrafricains,Guinéens,Togolais,Nigériens,Nigérians,Français et Kenyans lancent ,à travers le MAGAZINE NGAMBO NA NGAMBO,un appel au président de la République de Guinée Alpha Condé d’honorer ce grand résistant durant cette commémoration. « Mpo na limemia ya bituma ya 1914-1918 na 1940-1945, ekolo France ekongelisa mpo na bawa ya ba bitumba wana. Na ngambo ya bana ya Afrika o poto,lisolo ezali komota mpo ya elombe Addi Bâ. »[1].

Editions Duboiris: »ADDI B RESISTANT DES VOSGES »écrit par monsieur Etienne Guillermond et préfacé par le journaliste Charles Onana.

Notre célèbre confrère Charles Onana met souvent sa plume pour des informations pertinentes dans des ouvrages d’enquête de la bonne cause.Ainsi grâce à lui, des journalistes africains ont découvert l’histoire hors du commun du résistant Addi Bâ. Ce héros qualifié de « terroriste nègre »par la barbarie des criminels nazis qui sont venus envahir la France, a été exécuté en décembre 1943 sur les hauteurs de la Vierge. C’est le nom d’une zone urbaine, attachée à la ville française d’Epinal, que beaucoup d’Africains de la diaspora ignorent.

Le responsable de ce crime de guerre et crime contre l’humanité est le « Feld-Kommandantur » allemand installé à Epinal. Ainsi s’est achevé la vie de ce brave jeune Peul du Fouta Djalon,engagé volontaire dans l’armée française et chef du premier maquis de la région des Vosges.Son nom d’état civil était Mamadou HADY BAH (surnommé « Addi Bâ »).

Depuis l’année 2003, le Français Etienne Guillermond a mené des enquêtes de terrain dans les Vosges. Il a ainsi recueilli des témoignages des Françaises et F qui avait connu ce résistant noir africain.Le point de départ de son enquête a été le travail écrit par un ancien officier français de l’armée coloniale. Addi Bâ est tombé sous les balles de ce peloton d’exécution en même temps qu’un autre brave résistant français et ami Marcel Arburger.. C’est ensemble qu’ils avaient crée le « Maquis de la Délivrance », le 1er maquis crée dans les Vosges.

Le livre relate l’histoire des combats d’Addi Bâ pour la libération de la France.C’est une publication des Editions Duboiris(Collection Mémoire &Archives).Dans la diaspora africaine,la 6ème région du continent africain, des braves sont toujours là pour raconter les engagements de ce défenseur des droits de l’homme te de la dignité humaine.Ainsi le célèbre et populaire Charles Onana a préfacé cet ouvrage qui doit avoir une autre dimension avec la commémoration des 70 ans de la Guerre Mondiale de 40-45 décidée au plus haut sommet de l’Etat français.

Dans l’intérêt des peuples africains, certains membres de la diaspora africaine ont lancé un appel au président de la République de Guinée ALPHA CONDE pour honorer solennellement ce digne fils de l’Afrique et de la Guinée-Conakry.

Ces commémorations à la française auxquelles sont associées des peuples africains: inquiétudes dans des milieux des Africaines et Africains de la diaspora.

Ces commémorations en France auxquelles on associe des peuples africains inquiètent des leaders d’opinion de la société civile, au sein de la diaspora de l’Europe. Est-ce que c’est légitime?

Remontons doc cette problématique.En effet, dans la diaspora africaine de France, de la Belgique, de l’Allemagne et de la Grande Bretagne qui observe le système politique en France; ces Africaines et Africains de la 6ème Région du continent africain disent aussi : » que signifie cette commémoration de l’année 2014, quand nous avons vite déchanté toute de suite après la commémoration des indépendances africaines par la France du président Nicolas Sarkozy qui a été gros moteur dans les bombardements en Côte d’Ivoire et Libye, les terres de nos ancêtres africains? ».
Un des résultats de celles et ceux qui ont déchanté, a été le vote massif des Africain-Français en faveur du candidat présidentiel François Hollande.

« Mais l’histoire des commémorations où des Africains sont associés à des manifestations en France dont le symbole est ce qui se passe au défilé de l’avenue des Champs Elysées, crée des doutes dans nos esprits.On ne sait pas si cela constitue des signes précurseurs pour des déstabilisations de certains gouvernements africains? C’est un état d’esprit crée par Sarkozy « ,ainsi parle Thierno, un militant africain des Droits de l’homme dans la diaspora de l’Europe.

La vidéo présentée par les Editions Duboiris sur le héros Addi Bâ, membre de la résistance française durant la Guerre Mondiale de 1940-1945:

http://www.editionsduboiris.com/video.php?id=14

Nkumu/Rédaction de l’Europe et Lilo Miango/Rédaction de Paris. Illustration: page de couverture de ce livre publié aux Editions Duboiris.

(1) En langue Lingala: »pour un respect digne, la France va commémorer les victimes de ces guerres de 1914-1918 et 1940-1945.Du côté des Africains de la diaspora en Europe,des éloges sont entrain de s’élever pour le héros Addi Bâ.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,