Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

DICTATURE. Affaire Joe Le Corbeau: quand la « quenelle » devient un délit sans base légale


DICTATURE. Affaire Joe Le Corbeau: quand la « quenelle » devient un délit sans base légale

Publié le jan 28, 2014

Allain jules

Nous sommes, en France, à la frontière de l’absurde. Ceux qui veulent créer ce climat nauséabond seront les premiers à en pâtir. Je ne connais pas Joe Le Corbeau et, si j’ai eu une réaction tardive dans cette affaire d’interpellation arbitraire, c’est que je menais ma petite enquête. La France est devenue une dictature. Il suffit de voir ce qui se passe pour s’en convaincre. Avec l’arrestation de Joe Le Corbeau, il y a, de fait, la mise sur pied d’un nouveau délit, celui de la photo de la quenelle prise devant un lieu dit juif. Mais pourquoi les Femen, elles, sont toujours en liberté ?

Quenelle à l’école juive Ozar Hatorah à Toulouse : un homme interpellé, titre la presse, sans même s’interroger sur la légitimité d’une telle interpellation plutôt illégale car, elle ne se base que sur l’arbitraire. Les policiers ont interpellé ce mardi matin près de Marseille un homme, Joe le Corbeau. Il est soupçonné d’être impliqué dans la diffusion d’une photo montrant un individu réalisant une « quenelle » devant l’école juive Ozar Hatorah de Toulouse. Donc, si on résume, alors que les détracteurs du geste de la « quenelle » n’ont même pas la preuve de ce qu’ils avancent, la justice s’en mêle. Comme ça. Joe le Corbeau a donc violé quelle loi, puisqu’il aurait diffusé la photo au dessus sur sa page Facebook ? Aucune, à moins que ce ne soit le droit à l’image du quidam posant sur la photo.

>>>Rejoignez-nous sur Facebook

Alors que l’individu posant sur la photo n’est pas encore identifié, cette arrestation est une mise en scène grotesque pour obliger Joe le Corbeau a donné l’identité de la personne. La vraie question est de savoir pourquoi ? Quel est le crime commis par cette personne ? Il faut bien qu’il soit indiqué dans quel texte de loi la « quenelle » est un délit condamnable par la loi. Nous sommes-là, en plein délire, dans l’arbitraire pur et simple, comme dans les Républiques bananières. Une forme de dictature. Oui, à partir du moment où certains ont désormais le droit de vie ou de mort sur les autres, il n’y a pas de doute possible, c’est la porte ouverte à tout et à rien, la mise en place du totalitarisme le plus élaboré. Les gens ne se rendent pas compte, il s’agit de faits très graves.

Quand il n’y a aucune base légale dans une procédure, il s’agit simplement d’une tentative de faire prendre à l’affaire dite de la « quenelle » une tournure purement politique. C’est honteux. Le côté juridique ne peut être examiné, simplement parce que le dossier est vide. La France ne peut accepter une loi orale imposée par certains, parce que, la loi, la vraie, est écrite. De savoir donc que Joe Le Corbeau a été conduit en garde à vue ce matin vers 8h00, pour en ressortir vers 12h, et être conduit au parquet de Toulouse où il sera présenté au procureur de la République est effarant. Son matéirle informatique a été saisi. Un exemple frauduleux pour faire taire les autres ?

Joe le Corbeau sera-t-il un prisonnier politique ? Pour l’instant, à l’heure où nous bouclons ces lignes, nous ne savons pas ce que le procureur a décidé…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,