Aller à…
RSS Feed

22 octobre 2020

DIEUDONNE. Vidéos: la victoire du bouffon qui fait trembler la République des élites


DIEUDONNE. Vidéos: la victoire du bouffon qui fait trembler la République des élites

Publié le jan 30, 2014 @ 9:56

Allain Jules

L’humoriste Dieudonné, qui aime bien se faire appeler le bouffon, serait-il l’homme le plus dangereux de France et de Navarre ? Probablement, si l’on en croit les salmigondis de ses détracteurs qui veulent l’entraîner dans leur mélasse. Or, plus le temps passe, plus il est lynché, et plus les Français adhèrent à son combat. Ce n’est d’ailleurs pas une surprise quand on voit la disproportion avec laquelle il est traîté. Pire, avec les moyens de l’Etat mis sur la table pour tenter de l’abattre. La menace serait uniquement dans l’accident qui n’est pas prévu et qui donc, fait peur ? Ils sont dans tous leurs états et, ceci tant à prouver que l’humoriste est dans le vrai. Ambiance.

La fabrique inéluctable et malsaine d’un nazi noir.

« « Le Mur » m’a fait rentrer dans l’Histoire par le conduit des chiottes » s’accusait Dieudonné lors de la présentation de son one man show  » Asu Zoa », dimanche dernier, à Bordeaux. Ceci, pour se moquer des censeurs. De l’autodérision, qui a enchanté son public, qui a ri de bon coeur de cette saillie. On peut rajouter que, son sketch du 1er décembre 2003 du colon israélien chez Fogiel, l’a fait rentrer, sans autre forme de procès, dans la case « antisémite », comme si la critique d’un juif était un acte antisémite. Et rien, vraiment rien, n’allait faire changer d’avis à ses détracteurs qui, depuis 10 ans, scrutent tous ses faits et gestes et analysent à la loupe, devrais-je dire au microscope électronique, qui a un plus grand pouvoir de résolution que les microscopes optiques, tous ses mots.

La dernière chasse à l’une de ses vidéos montre bien que ce sont les autres qui le pourchassent. Ainsi, quand ils veulent entrer par effraction dans la tête de l’humoriste pour lui faire dire ce qu’il ne pense même pas, surtout, en lui déniant son rôle de comique, on atteint le fond de l’imposture. L’Union des étudiants juifs de France (UEJF) demande qu’une vidéo de l’artiste soit retirée pour des propos qu’elle juge…racistes. Tenez, voici une des phrases: «Je n’ai pas à choisir entre les Juifs et les nazis, je suis neutre dans cette affaire. J’étais pas né en 1900 machin, moi je suis né en 66 donc je sais pas ce qui s’est passé moi, qui a provoqué qui, qui a volé qui… J’ai ma petite idée, mais enfin…». Si ce n’est pas de l’humour sarcastique ça, alors, je deviendrai pape demain. L’excès nuit gravement à la santé. Cet harcèlement est excessif. A noter que, toutes ses représentations voient désormais des huissiers dans la salle. Comme si, la liberté de s’exprimer pour Dieudonné n’existait pas. Enfin, oui, en l’espèce. Passons.

La quenelle plus dangereuse que les djihadistes.

Ici, on atteint le point Godwin. La quenelle de Dieudonné serait de loin plus dangereuse que les djihadistes qui se rendent en Syrie pour apprendre le maniement des armes. Le coup de feu serait plus faible que l’humour. Ceci montre bien que ceux qui attaquent l’humoriste à cor et à cri, et par une violence inouïe, ont perdu tout sens critique. Des gamins qui effectuent une quenelle sont simplement virés de leur lycée, tandis que ceux qui vont au djihad sont réintégrés sans problème. Cherchez l’erreur ! Or, les condamnations relatives à la quenelle ne s’appuient sur aucun cadre légal. Mieux vaut être terroriste en France que supporter ou fan de l’humoriste Dieudonné. Les preuves sont évidentes et la vidéo en dessous fait un petit décryptage du balancement des valeurs…

>>> Rejoignez-nous sur Facebook

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,