Aller à…
RSS Feed

12 juillet 2020

La fRance plurielle et néo-orientaliste: de B.H. Lévy à François BURGAT à René Naba


La fRance plurielle et néo-orientaliste: de B.H. Lévy à François BURGAT à René Naba

08/05/2014

Voici un autre exemple de néo-orientalisme en pratique.

Après Burgat, celui-ci prétend faire la « bravoure » après avoir voyagé dans tous les pays du « Printemps arabe » où la règle du jeu c’était de faire une pose-photo » auprès des « révolutionnaires » comme il a fait systématiquement en Libye et en Syrie.

-Tout ça pour écrire ensuite 4 livres les uns à la suite des autres.

C’est bien parce qu’on voit comment les néo-orientalistes  ils sont variés (il faut bien etre conscient que c’est des criminels puisque qu’ils sont les éclaireurs « intellectuels » et idéologiques de l’OTAN).

On voit donc qu’il est pas correct de parler de Bernard H. Lévy au singulier. La fRance est plurielle (Piccinin belge ou pas, peu importe) car  on voit qu’il n’ya pas un Bernard H. Lévy mais des centaines, des milliers. 

Ici, en Tunisie, il y a plein de Bernard H. Lévy, de François Burgat, de René Naba et Pierre Piccinin tunisiens.

 

Par Les Pacifistes de Tunis  ++

Message reçu de Pierre Piccinin (qui n’est pas un prête-nom bien que il porte bien son  nom qui signifie « mesquin » en italien et « petit », comme un nabot, comme le fameux télégraphiste kadhaphobe et kadhaffabulateur René Naba):

Madame, Monsieur,

Chers Collègues,
Chers Amis,
J’ai l’honneur de vous présenter une nouvelle publication mensuelle online, consacrée au Monde arabe.
Vous pouvez la consulter librement en suivant ce lien : www.lecourrierdumaghrebetdelorient.info
Le Courrier du Maghreb et de l’Orient est une publication rédigée par une équipe internationale de correspondants présents dans tous les pays du Monde arabe et plusieurs États périphériques.
En vous souhaitant une lecture enrichissante,
Très cordialement,
Pierre PICCININ da PRATA
Historien – Politologue

Contact : [email protected] – 00 32 (0)472 699272
Website :
www.pierrepiccinin.eu

Le Courrier du Maghreb et de l’Orient – The Maghreb and Orient Courier : www.lecourrierdumaghrebetdelorient.info
LIVRE - La Bataille d'Alep (couverture recto)                     Avec les combattants en Syrie
Couverture Il Paese del Male               Couverture Tunisie du triomphe au naufrage
Cliquez sur l’image pour accéder aux informations sur le livre

L’espoir a deux filles de toute beauté : la colère et la bravoure.
La colère face aux choses telles qu’elles sont.
Et la bravoure nécessaire pour les changer.
 

(Saint Augustin)

—– Original Message —–

From: Herboris
Sent: Monday, May 05, 2014 5:59 PM
Subject: [Des « NEO-ORIENTALISTES » et basta] Re: article mondafrique

Toutes ces choses qu’il est difficile de comprendre portent un nom: « NEO-ORIENTALISME ».

L’orientalisme classique c’était lié à l’entreprise de la colonisation. Les savants ils « expliquaient » les terres et sociétés colonisées aux colonisateurs. 

Depuis la chute de L’union Soviétique, en particulier, l’orientalisme a pris de nouvelles formes (parfois elles sont très originales) et dans tous les domaines de la vie. Elles passent presque inaperçues comme, par exemple, quand des anthropologues sont recrutés officiellement, par des annonces dans la presse et par l’armée US, pour être embarqués avec les soldats afin de les aider à déterminer les cibles (Irak, Afghanistan….) anthropologiquement justifiées (1).

Donc, on voit qu’on est pas loin d’un François Burgat invitant un ambassadeur à la retraite d' »Al-Qaida » ou d’autres, comme le criminel Ignacio Ramonet de l’Immonde Diplomatique qui avait trouvé la guerre de l’OTAN contre la Libye « désirable ».

L’éditorialiste s’était même permis de donner des leçons morales à Hugo Chavez et Fidel Castro qui eux avaient condamné l’agression. Ici, on voit le Burgat donner des leçons à ceux qui refusent le terrorisme intellectuel néo-orientaliste.

Les néo-orientalistes (qu’on trouve partout: du CNRS à tous les « instituts de recherche sur la méditerranée ») ont soutenu (soit ouvertement, soit indirectement) l’OTAN: hier contre la Libye, aujourd’hui contre la Syrie (allez lire leurs revues « savantes » et vous verrez comment c’est fin et subtil).

Donc, le pire des qualificatifs que les Burgat et Cie redoutent, c’est d’être qualifiés de néo-orientalistes. Quelle est la raison? C’est:

-Parce qu’ils savent ce que c’est, l’orientalisme, et sa méthode faussée qui n’est pas scientifique comme eux ils prétendent faire.

-Parce qu’ils connaissent la critique foudroyante et pertinente de l’orientalisme qu’a a fait le chercheur US-palestinien Edward Said (1978).

-Parce qu’ils veulent faire croire qu’ils ont rompu pour toujours avec l’orientalisme et qu’il sont éthiquement sans reproches et donc « respectables » devant le monde et Dieu.

Et cette « respectabilité », c’est ce qui leur permet d’être omniprésents (médias, etc.) pour participer à la guerre psychologique permanente du Système : par leur littérature, « livres », leurs « interviews », etc. La liste est très longue.  

Donc, que Smain qui a parlé de « code déontologique » sache que ce truc est une imposture totale et que le Burgat ou la Isabelle Mandraud, ils le démontrent..

Donc, plutôt qu’un long discours ou des longs commentaires sur les sites où ils apparaissent (et qui peuvent être bien sûr censurés), appelez-les par leur nom: Néo-orientalistes

 

(1) Néocolonialisme et anthropologie. 1 avril 2013

http://lavoixdelasyrie.com/data/?p=11984

« Le programme universitaire allemand de « culture de la sécurité » n’est ni plus ni moins que de l’ethno-sociologie embarquée [1]. C’est à la mode et cela vient des Etats-Unis où ils appellent cette chose de la « Embedded Anthropology ». Pratiquement, des anthropologues contractés se rendent sur le « terrain » (Afghanistan, Irak, etc.), fréquentent au jour le jour les bases militaires et leur personnel, embarquent « à bord » des véhicules (avions, chars, etc.) en compagnie des soldats. Cette proximité (« em-bed-ded » signifie littéralement « mise au lit », inséré, encastré…) est plus qu’une simple cohabitation professionnelle (« in bed with », au lit avec). C’est de fait une complicité dans le crime. »   

 

Par Les Pacifistes de Tunis

 

—– Original Message —–
Sent: Monday, May 05, 2014 10:59 AM
Subject: Tr : article mondafrique
Le Lundi 5 mai 2014 10h55, franck pucciarelli <[email protected]> a écrit :

François Burgat se ridiculise lui-même, ce n’est pas la peine de lui répondre
ginette

« Moi, Je, ReneNaba.com »: Flashback sur les citations d’un imposteur et mégalomane en mal de reconnaissance

« A cet égard, mes contributions aux divers sites de la gauche démocratique arabe ou internationale, notamment Tlaxcala, le premier site planétaire multilingue, Mondialisation.ca, pour le continent nord-américain, et, rebelion.org, pour l’Amérique latine, de même qu’à Oumma.com, l’un des plus importants sites de France, répondent d’ailleurs à ce souci de participer au travail d’éveil politique » (René Naba)

 

Par Les Pacifistes de Tunis

 

Aux lecteurs obnubilés par tant de « journalisme », de « professionnalisme » et d' »expérience » mis en avant par René Naba (1), ex-directeur du service « Monde Arabe » de l’Agence France-Presse », voici quelques rappels au sujet de ses publications remarquées sur la Libye.

Son style, pour commencer, est celui d’un procureur général. Il est comparable, par son contenu, à la haine que l’on voir dégouliner entre le lignes d’un livre comme « La Rage et l’orgueil » d’une Oriana Fallaci; par son caractère hautain, à la pédanterie des éditoriaux d’un Ignacio Ramonet (L’Immonde Diplomatique); et, par ses références, aux affabulations de l’obsédée sexuelle Annick Cojean (L’immonde, tout court). Tous ces matériaux, comme les esprits libres savent, ont fait le lit des bombardements psychologiques puis réels de l’OTAN pendant près d’une année au total (2).

La méthode de René Naba est essentiellement basée sur la consultation de « fiches » et « dossiers »: en fait un jeu de Lego de dépêches d’agences de presse, de flots de dépêches, souvent basées sur des on-dit (« Qil u Qal » en arabe), diplomatiques ou non, peu importe; quand l’individu ne reprend pas tels quels des canulars d’Al-Jazeera (2). Bref, il n’y a là rien de professionnellement éthique, journaliste ou scientifique. Nous sommes en présence de propagande pure et simple au temps glorieux de l’OTAN.

Avec le recul de trois années, le lecteur peut aisément s’en rendre compte par lui-même, en « sortant » à nouveau, comme le font ces pseudo-historiens de l’actualité, les fameuses « dépêches » en question. René Naba a par ailleurs « compilées » ces dernières pour en « faire » un « portrait total » en trois volets (et même un livre) que même les responsables d’un site respectable comme Mondialisation.ca ont publiés, probablement aveuglés par le « prestige » de l’individu (réf bib 2 à 5).

 Ainsi, le grand expert et géo-politologue René Naba écrivait-il dès la fin du mois de février 2011 que  la révolte arabe en général apparaissait comme la « première révolution démocratique du XXI me siècle » « sans soutien extérieur »(réf bib 2 et 3)…

Bien entendu, les mêmes « poncifs » qui ont servi à justifier cette guerre dans les médias populaires « occidentaux », reviennent dans l’analyse prétendument savante de René Naba. Il en va ainsi des « mercenaires recrutés aux confins de l’Afrique, principalement des Kenyans » aux « raids aériens incessants menés par des mercenaires de l’Europe de l’Est (Biélorussie, Ukraine, Serbie) ». Le « journaliste d’investigation » est formel : Gaddafi « noiera dans un bain de sang et sa révolution et ses compatriotes qui ont bravé son autorité, après en avoir tant bavé pendant 42 ans. Près de six mille tués en deux semaines de contestation […] »(réf bib 2 et 5)

Or, cette histoire de « mercenaires » africains  ou non, mais surtout « africains », fut un gros mensonge par ailleurs amplifié par un canular simultané d’Al-Jazeera, du réseau Voltaire et des amis iraniens de René Naba, évoquant un contrat de 50 000 « mercenaires africains », que Gaddafi aurait conclu avec…. Israël » (6)

Quand aux délires sur la disparition du Libanais Moussa Sadr sur laquelle, toute honte bue (il faut bien sauver la face), il revient (1), il suffit simplement au lecteur de se demander, comment, depuis trois ans, et alors que les archives des services de renseignements libyens sont sous le contrôle total des Etats belligérants de l’OTAN, la « preuve », n’a pas encore été apportée.

En conclusion, comment ne pas savourer aussi la leçon de journalisme « d’investigation » suivante:

« Au-delà de ce travail de conscientisation, il est important de maîtriser les données avant d’agir. D’éviter la désinformation et la désorientation. Car sinon nous risquons de nous tromper de cible et d’adversaire, et de prêter ainsi le flanc à nos détracteurs. Il faut articuler son raisonnement avec une bonne connaissance des dossiers, tu seras ainsi toujours à l’abri d’une supercherie ou d’une imposture. »

_____________

(1) Libye/Kadhafi: Portrait d’une fratrie en pleine déconfiture. 29 mars 2014

http://www.renenaba.com/libye-kadhafi-portrait-d-une-fratrie-en-pleine-deconfiture/

(2) René Naba mis à nu derrière son « portrait total » de Kadhafi. 23 janvier 2012.

http://www.tortillaconsal.com/albared/node/210

(3) René Naba. « Libye: Kadhafi, portrait total (1/3) ». 28 fév. 2011

 http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=23440

(4)  René Naba. « Libye: Kadhafi, portrait total (2/3) ». 5 mars 2011

 http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=23537

(5) René Naba. « Libye: Kadhafi, portrait total (3/3) ». 6 mars 2011

 http://mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=23546

(6) L’effroyable imposture libyenne de Thierry Meyssan, fossoyeur de l’anti-impérialisme. 22 juin 2012

http://www.mathaba.net/news/?x=630673

(7) Affaire Moussa Sadr.  Kadhafi a bien été victime du « téléphone arabe » et iranien du Réseau Voltaire [The Moussa Sadr Case. Gaddafi Has Certainly Been the Victim of Voltaire Network’s Iranian and “Bush Telegraph”]. 12 fév. 2012

http://www.tortillaconsal.com/albared/node/266

 


Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,