Aller à…
RSS Feed

16 octobre 2019

Ukraine – Les européistes veulent financer l’Ordre Nouveau à Kiev


Accueil du site > Comment publier un article > Ukraine – Les européistes veulent financer l’Ordre Nouveau à Kiev, mais les (…)

Ukraine – Les européistes veulent financer l’Ordre Nouveau à Kiev, mais les Français refusent de financer les nazis ! (vidéos)

mardi 11 mars 2014, par do (Date de rédaction antérieure : 10 mars 2014).

En Ukraine, ce sont les nazis qui ont pris le pouvoir à Kiev

Enregistré sur France 2 le 24 février 2014 à 19h58

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo de 3’41’’.

Cet article est constitué avant tout de vidéos pour se souvenir et pour prouver qu’un court instant des « journalistes » de télé ont osé être de vrais journalistes au lieu d’être ce que le pouvoir leur demande d’être, c’est-à-dire des journaputes. En effet, pendant un jour ou deux, ils ont osé dénoncer que le nouveau pouvoir à Kiev est tenu par les nazis.

Mais, depuis, la censure a repris le pouvoir à la télévision française, et ces rares instants de liberté et donc de vérité sont déjà à conjuguer au passé. La guerre de l’impérialisme occidental nazi avant tout ! impérialisme occidental qui doit cacher son aspect nazi à sa propre population, aspect qu’il m’est par conséquent indispensable de souligner, ainsi que la propagande anti-russe primaire qui inonde en permanence les plateaux de la télévision française.

Il faut se souvenir aussi qu’un Ordre Nouveau règne à Kiev, celui des nazis, d’où cette page internet destinée à servir de référence.

Question du Grand Soir 3 du 24 février 2014

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo de 1’33’’.

61,5% des Français refusent d’aider les nazis que l’impérialisme occidental nazi a mis au pouvoir à Kiev en Ukraine. Rappelons que la Russie de Vladimir Poutine était prête à aider l’ancienne Ukraine, celle qui n’était pas encore dirigée par les nazis, à hauteur de 15 milliards !

14 SS 88 Décryptage

Enregistré sur iTélé le 24 février 2014 à 22h30

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo de 3’10.

« 14 », c’est les quatorze mots de la suprématie blanche, et « 88 » signifie « Heil Hitler ». Ce n’est pas tellement que le « H » ressemble à un « 8 », c’est qu’il est la huitième lettre de l’alphabet.

Dimitri de Kotchko a la parole à Mots croisés

Enregistré le 24 février 2014 sur France 2

Cliquer sur l’image pour voir la vidéo.

Dimitri de Kotchko parle d’une « révolution » en Ukraine, tout en dénonçant que l’extrême droite y joue le rôle du parti bolchevik pendant Octobre rouge en Russie. Il me faut donc faire remarquer que quand c’est l’extrême droite qui fait une « révolution », on ne parle pas de « révolution », mais de « contre-révolution ».

Et, puisque l’infâme Kouchner parle des coups de feu qui ont été tirés sur la foule, ce qui a évidemment accéléré les choses, il est bien dommage que Dimitri de Kotchko n’ait pas encore, au moment où il passe à Mots croisés, eu connaissance de la preuve comme quoi les tireurs d’élite qui ont tiré sur la foule, aussi bien d’ailleurs que sur les policiers, avaient été engagés par les leaders de l’opposition à Yanoukovich. Et ce, dans le but, évidemment, de provoquer un choc destiné à déclencher une réaction de la foule du Maïdan. L’infâme Kouchner sait bien sûr de quoi il parle !

Cliquer sur l’image pour l’agrandir
Le symbole noir sur le brassard jaune que l’on peut voir sur les troupes de choc du Maïdan se nomme la « rune du loup ». Il était porté par la division SS « Das Reich » qui a commis de nombreux crime de guerre en France (Oradour), en Ukraine, et en Russie. Aujourd’hui, il est le symbole de Svoboda qui s’appelait encore le « Parti National-Socialiste » il y a seulement deux ans !

Ci-dessus, le « premier ministre » Arseni Iatseniouk en train de faire le salut nazi – à droite de la photo : Vitali litschko chef du parti national-libéral Oudar et à gauche de la photo : Oleg Tiagnybok, leader du parti national-socialiste Svoboda.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,