Aller à…
RSS Feed

17 octobre 2019

Actualité Argentine Israël Iran justice,


Actualité Argentine Israël Iran justice,

 

17/05/2014
Maria Poumier
Chers amis, voici la dernière actualité, depuis BUENOS AIRES, à propos de l’attentat contre l’AMIA, de 1994. Mon film AMIA REPETITA (à visionner sur youtube) commence à faire des remous… en profondeur.
Voir « Dossier actualisé: AMIA REPETITA, le terrorisme israélien en Amérique latine » : http://www.plumenclume.net/articles.php?pg=art1591

Extrait:

Dossier actualisé:

Le film a été présenté au 4° Festival de Cinéma Politique de Buenos Aires, le 8 mai 2014. Avoir retenu ce film relève d’un courage certain, de la part des organisateurs du Festival, et le public antisioniste était bien là, quoique la projection, mal préparée, soit restée confidentielle. Les journalistes l’ont prudemment esquivée, à de rares exceptions. Ce Festival est soutenu par le gouvernement, mais les média dominants sont unanimes contre le gouvernement; chacun sait que le thème AMIA est extrêmement sensible, et que les représailles du CRIF local sont douloureuses pour toute personne au sens critique en éveil mais dépendant de son salaire pour vivre. 

L’actualité confirme les analyses de Hugo Presman, journaliste (juif) qui a accepté de participer au film: jamais les institutions juives argentines n’accepteront la moindre coopération avec l’Iran, parce que ce sont de simples émanations du gouvernement israélien (7’28-8’37). 

Thierry Meyssan, également interviewé dans le film (à écouter : 48’38-54’35), annonçait le nouveau rebondissement du 15 mai: un tribunal fédéral a conclu au caractère anti-constitutionnel de l’accord Argentine-Iran pour la constitution d’une « Commission pour la Vérité », verdict qui est vivement applaudi par le CRIF local, la DAIA.

Mais le gouvernement fait appel, comme de juste.

Il s’agit pour l’opposition et pour les « dirigeants juifs de l’Argentine » (dixit Hugo Presman) de retarder les travaux pratiques de la « Commission de la Vérité » jusqu’à la prochaine élection présidentielle, en 2015, par tous les moyens. 

* Rappel: la population juive argentine et française sont ex-aequo, au 4° rang, après Israël et USA. Mais la France est deux fois plus peuplée que l’Argentine… et la caste politico-médiatique y est, comme ailleurs, archi judaïsée, d’autant plus que les élites argentines se sont toujours considérées comme le pôle « européen » et l’élite blanche de toute l’Amérique latine.

La réaction du chancelier (juif pratiquant, mais néanmoins remarquablement véhément contre toutes les directives et menaces israéliennes) Hector Timerman, ne s’est pas fait attendre : c’est la première fois dans l’histoire qu’un tribunal se mêle des relations internationales de l’Argentine, et se permet de bafouer un traité signé entre deux pays, qui n’a d’autre but que de faire avancer les travaux de la justice!!!

Lire la suite sur http://www.plumenclume.net/articles.php?pg=art1591

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,