Aller à…
RSS Feed

29 novembre 2020

FALLOUJA et autres villes irakiennes à nouveau en résistance


[FALLOUJA et autres villes irakiennes à nouveau en résistance] Re: Un millier de Marines prêts à intervenir

 29/05/2014
A propos de l’Irak, dont on ne parle pas assez (sauf Gilles Munier), il faut savoir que depuis plusieurs mois, l’armée impose un blocus total dans les villes de la province d’Al-Anbar, celle de la résistance à l’armée d’invasion et d’occupation des USA. 1 million de personnes ont été déplacées « intérieurement » dans le pays.
La situation a dégénéré avec de nombreux attentats pratiquement chaque jour dans diverses villes après que le gouvernement d’Al-Maliki a refusé de répondre aux revendications des masses populaires dans la province (manifestations monstres). Evidemment, le gouvernement prétend qu’il fait la guerre aux « terroristes » d’ « Al-Qaida », notamment.
La ville d’Al-Fallouja (qui avait résisté de manière légendaire à l’assaut de l’armée des USA qui a utilisé des bombes au phosphore et de l’uranium appauvri) a aujourd’hui été frappée par des dizaines de missiles.

Cependant, on ne rappelle jamais ou pas assez que:

1)      Al-Maliki est l’homme qui a levé sa main pour protéger Bush quand le journaliste Muntazar Azzaidi a lancé sa chaussure dans sa direction.

2)      le « gouvernement » et le « parlement », malgré les élections, sont issus de l’occupation. La comparaison avec la Libye actuelle est valable jusqu’à un certain point;

3)      on trouve dans ce « parlement » des gens comme Ahmad Chalabi (le millionnaire et agent de la CIA qui avait vendu aux USA le « secret » que Saddam Hussein possédait des « armes de destruction massive ». On a vu la même manipulation avec le CNT/OTAN en Lybie ou le CNS/OTAN en Syrie.

4)      ce  « gouvernement » fait des achats massifs aux USA non seulement d’armes sophistiquées (hélicoptères antiguérilla, etc.) mais aussi de « formations », sans parler des sociétés de sécurité (type « Blackwaters ») encore en activité. Il suffit de regarder les bulletins télévisés irakiens pour voir combien les soldats armée d’Al-Maliki (comme l’appellent les résistants à Al-Fallouja par exemple) ressemblent, avec leur uniforme, leur matériel (y compris les lunettes…) et leurs mouvements, à l’ex-armée d’occupation.

5)      le « gouvernement » est en majorité chiite alors que la province rebelle est sunnite.

6)      Si le « gouvernement » est allié de l’Iran, il est surtout l’allié des USA.

L’Irak est aussi allié à la Syrie et on comprend la position de cette dernière. Le tragique résultat est que la majeure partie des résistants (dont les Baassistes, très remontés contre l’Iran et les Baassistes syriens) d’Al-Anbar soutiennent ce qu’ils appellent la « résistance » en Syrie et comparent Al-Maliki à Al-Assad.

Heureusement, il y a des personnalités politiques comme Machaan Jbouri, patriote opposant à Saddam Hussein (très rare) mais qui a soutenu la résistance armée contre l’invasion impérialiste. Il a lancé il y a quelques années la chaîne de TV ARRAI (devenue ELSHAAB) qui fut la seule au monde, à l’étranger, à soutenir la Jamahiriya libyenne 24 heures sur 24 quand elle a été attaquée.

Le parti de Jbouri (Al-Arabiya) cherche à unir chiites et sunnites contre leur ennemi commun: l’impérialisme. Il est naturellement proche de la résistance irakienne mais, contrairement à elle, il soutient la Syrie dans la défense de son territoire à tel point qu’il est accusé par les opposants de droite d’être un crypto-baassiste, ce qu’il dément puisque dans la circonscription où est né Saddam Hussein, sa liste n’a obtenu qu’1% des suffrages…

La leçon de cette nouvelle tragédie (après celle de la Jamahiriya lâchée par l’Iran, le Hezbollah et Hamas), c’est qu’il ne faut pas tomber dans le piège.

On peut soutenir moralement les résistants d’Al-Anbar en considérant que Al-Maliki est un salaud criminel (et même critiquer les manigances de l’Iran) tout en refusant l’accusation Al-Assad=Al-Maliki. Il ne faut pas se tromper d’ennemi. L’ennemi commun à tous les peuples (de l’Irak à la Libye et de Cuba à l’Ukraine) est l’impérialisme US. C »est lui qui sème la discorde partout.

Par Les Pacifistes de Tunis

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,