Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

Le petit journal de Karim


Palestine, la vivante

De courage s’emplissent les ventricules

La colère allume au cœur un fébricule

congédie le sommeil, sa pause annule

Ils charrient en secret torrents de globules

 

Insoumis. Vendangeurs du temps ridicules

Qui croient cueillir  la rosée du crépuscule

D’une patrie qu’abrite chaque veinule

De l’homme doué de vérité sans calcul

 

Faucheurs d’enfants de vieillards somnambules

Voleurs de présent, enfermez dans une bulle

 Vos vœux meurtriers et projets minuscules

 

Nous édifions demain hors vos tentacules

Sa source s écrit en lettres majuscules

Palestine vivant dans toute cellule

From: badia.benj

Hâte-toi lentement: le Monopoly palestinien

https://www.youtube.com/watch?v=EinODj1hM_U

——— Message transféré ———-
De : Olivia Zémor <[email protected]>
Date : 30 juillet 2014
Objet : Infos Israélo-palestinienne du 30/7/2014
voir la version en ligne

Stop au massacre et au blocus :

Rassemblement ce jeudi soir à Paris

Chères amies, Chers amis

Nous appelons à un rassemblement ce jeudi soir 31 juillet, à partir de 18 H et jusqu’à 22 H, Place de la Rotonde (M° Stalingrad ou Jaurès) pour dire Halte au massacre des Palestiniens, exiger la levée du Blocus de Gaza et des sanctions contre Israël.

Merci de venir nombreux et en famille, pour montrer à la population de Gaza que nous ne les abandonnons pas, et que nous ne risquons pas de nous habituer à ce carnage monstrueux.

Nous avons déclaré ce rassemblement en préfecture, de même que Forum Palestine Citoyenneté, et d’autres associations, telles que Enfants de Palestine et Droits Devant, s’y joignent.

Nous exigeons les uns et les autres :

•l’arrêt immédiat des bom­bar­de­ments et des massacres à Gaza

•l’arrêt de l’occupation israélienne en Cis­jor­danie et à Jéru­salem occupées

•la levée du blocus illégal de Gaza

•des sanc­tions immé­diates contre Israël jusqu’à ce qu’il respecte le droit inter­na­tional

Nous réaffirmons notre soutien à la Résistance palestinienne contre l’occupant israélien.

Venez nombreux !

Apportez vos keffiehs et drapeaux palestiniens !

Amicalement,

MERCI A TOUTES CELLES ET TOUS CEUX QUI PEUVENT PASSER CE MERCREDI SOIR A LA LIBRAIRIE RÉSISTANCES A PARIS, POUR NOUS AIDER À PRÉPARER CE RASSEMBLEMENT, AFIN QU’IL SE DÉROULE COMME NOUS LE SOUHAITONS.  

La préfecture de police nous demande de mettre en place un service d’ordre pour toutes nos manifestations. 

Au lieu d’interdire la LDJ, qui manifestera jeudi soir aux côtés du CRIF, devant l’ambassade d’Israël, pour encourager les massacres israéliens, le gouvernement autorise cette apologie de crimes de guerre, mais nous demande d’assurer nous-mêmes notre protection contre ces dangereux nervis fascistes.

Ce que nous ferons avec votre aide. (Accueil à partir de 17 H 30 ce mercredi soir pour organiser un SO discipliné).

CAPJPO-EuroPalestine (plus d’infos sur http://www.europalestine.com et en vous inscrivant sur la page d’accueil de notre site pour recevoir notre newsletter.)
———- Message transféré ———-
De : Bruno DRWESKI <[email protected]>
Date : 31 juillet 2014
Objet : Palestiniens de France et de l’avenir

A chaque génération, ils tuent les leaders et les penseurs, et chaque nouvelle génération produit des jeunes Palestiniens à l’esprit

encore plus clair qui ne se laissent pas égarer par les manoeuvres de divisions des puissants, des monarques corrompus, des poltrons et des traitres.

jeudi 31 juillet 2014
2014-07-31 07:24:57

Membre du Mouvement des jeunes Palestiniens (PYM – Palestinian Youth Movement), et co-organisateur des manifestations palestiniennes en France, Omar Alsoumi est l’invité de l’Esprit d’actu.

 Il évoque la manifestation du  samedi 2 août à Paris, et revient sur les capacités extraordinaires  de résistance du peuple palestinien face à cette  terrible agression de Gaza par Israël.http://oummatv.tv/omaralsoumi-israel-se-venge-sur-les-civils

Un soldat israélien se vante d’avoir tué 13 enfants gazaouis

Comble de l’horreur : un soldat israélien exulte sur les réseaux sociaux après avoir massacré 13 enfants gazaouis, et ne peut s’empêcher d’insulter tous les musulmans qu’il aimerait bien envoyer en enfer.

———- Message transféré ———-
Message du 30/07/14
De : « Belkacem Belkacem » <[email protected]>
Objet : Norman Finkelstein arrêté 

Salam, Bonjour, Hello, Ciao, Ola, Goedendag, Hej  

Norman Finkelstein arrêté !

Norman Finkelstein avait créé lundi un évènement Facebook afin d’organiser une action de désobéissance civile devant les locaux de la représentation israélienne aux Nations Unies pour protester contre les bombardements de Gaza. L’évènement a réuni 26 personnes, qui ont toutes été arrêtées.

Norman Finkielstein portait une pancarte avec écrit « Un autre juif contre l’occupation de la Palestine ».

Source : Facebook – http://www.facebook.com/norman.finkelstein.7?fref=ts

Cordialement,

Belkacem

 

Date : 31 juillet 2014
Objet : Diplomatie Afrique – Palestine
« Pour les États concernés »

« Les Africains pourraient menacer de rompre leurs relations diplomatiques avec Israël »
———- Forwarded message ———-
From: De : « Respaix » <[email protected]>
Date: 2014-07-27
Subject: Quand la guerre de classe menée par les puissants est camouflée par la guerre des religions et des civilisations

Non, cher Manuel Valls, les quartiers populaires ne sont pas antisémites

Publication: 22/07/2014

http://www.huffingtonpost.fr/marlene-schiappa-bruguiere/manuel-valls-quartiers-populaires-antisemites_b_5606114.html

 
———- Message transféré ———-
De : <[email protected]>
Date : 30 juillet 2014
Objet : des nazis à Tel-Aviv? mais oui, mais oui!

Traduction de la page d’Insurgente.org ici-bas.
Pendant que Gaza pleure les enfants assassinés lors des attaques par Israel, des dizaines de manifestants de droite sortent dans les rues de tel Aviv pour célébrer l’avance de l’armée israélienne en chantant des chansons racistes.
Dans la video enregistrée le 26 juillet, on peut voir des groupes de nationalistes israeliens qui portent des drapeaux israéliens et se moquent des nombreux morts palestiniens, spécialement des enfants.
La mélodie ressemble aux typiques chants des supporters de football mais les paroles sont bien plus préoccupantes et douloureuses: « Demain, il n’y aura pas école; il n’y a plus d’enfants à Gaza, olé olé olé! »… « Gaza est un cimetière » ou « mort aux Arabes! » sont d’autres slogans repris par la multitude sur la vidéo.
Les manifestants de droite profèrent en outre des insultes directement dirigées contre Ahmed Tibi et Haneen Zoabi, deux Palestiniens de citoyenneté israélienne et membres du Parlement: « Je hais Tibi le terroriste! Tibi est mort! Tibi est mort! Tibi est mort! (…). Qui se sent nerveux, je l’entends? Zoabi, c’est la terre d’Israel. C’est la terre d’Israel, Zoabi. C’est la terre des juifs. Je te hais, en vérité, Zoabi. Je hais tous les arabes ».

D’après les chiffres du Bureau des NU pour la Coordination des Affaires humanitaires (OCHA), le 26 juillet, jour de l’enregistrement de cette manifestation, plus d’un millier de Palestiniens étaient morts à cause des attaques israéliennes, dont 250 enfants.

tiré de:

———- Message transféré ———-
De : <[email protected]>
Date : 30 juillet 2014 04:22
Objet : Pire que les nazis, les sionistes se vengent sur les enfants ! (vidéo 3’11)

En 39-45, quand la résistance française avait réussi à tuer quelques soldats allemands, ceux-ci se vengeaient sur les civils en prenant des otages et en les exécutant. C’était inadmissible, mais au moins, c’étaient des adultes. Les sionistes aussi, se vengent quand ils ont perdu des soldats, mais carrément sur les enfants.
La guerre sioniste est génocidaire. Israël veut la disparition des Palestiniens parce que le slogan le dit : « Une terre sans peuple, pour un peuple sans terre » ! Et, si en fait le slogan se trompe un peu et qu’il y a déjà un peuple sur cette terre, alors tant pis, il n’y a qu’à l’éliminer, autrement dit : le génocider !
La vidéo a été trouvée grâce au site d’Europalestine, avec pour commentaire : « L’horreur absolue, avec les enfants comme cible principale de l’armée d’occupation. Merci Hollande ! Toujours pas de condamnation, mais des interdictions de manifester pour l’arrêt des massacres, et une autorisation à les encourager pour le CRIF et la LDJ, ce jeudi à Paris. Immonde ! »
Pour voir la vidéo du reportage BBC sous-titré en français, cliquer ci-dessous :
http://mai68.org/spip/spip.php?article7703


———- Message transféré ———-
De : « Mounadil al Djazaïri » <[email protected]>
Date : 31 juillet 2014
Objet :Gaza: un ancien vice premier ministre britannique appelle les choses par leur nom by Dziri

Quand on en vient aux agissements de l’entité sioniste, on constate que les langues des responsables politiques tendent à se libérer un peu quand ils n’occupent plus de fonctions gouvernementales.

c’est un peu moins le cas en France, avec l’exception de Roland Dumas (mais cet ancien ministre n’a jamais été un admirateur de l’Etat prétendu juif] où en dehors des voix habituelles à gauche, la nomenklatura UMPS reste fidèle aux sentiments exprimés par François Hollande dans son chant d’amour à la bête immonde sioniste.

Mais regardons en Grande Bretagne. Nous avons dans ce pays quelqu’un qui a quand même été vice premier ministre de son pays qui se permet de se lancer dans une critique extrêmement sévère du comportement de l’entité sioniste.

D’accord, vice premier ministre est une fonction honorifique au Royaume Uni mais l’attribution de ce poste correspondait à la reconnaissance de l’importance de cet homme dans le parti Travailliste où il incarnait la tradition ouvrière du parti [Prescott est fils de cheminot].

Et ses propos ne sont pas passés inaperçus, du fait de la stature du personnage et aussi qu’ils ont été publiés dans l’édition dominicale du Mirror, un des tabloïds les plus vendus de l’autre côté de la Manche.

John Prescott

John Prescott

Signe qui ne trompe pas, la réplique du gang sioniste ‘a pas tardé par la voix du Board of Deputies of British Jews (conseil des députés juifs de Grande Bretagne),

Ces promoteurs du crime et de la rapine reprochent en effet à John Prescott d’avoir « trivialisé l’holocauste » en comparant la bande de Gaza à un camp de concentration car, disent-ils, « le massacre systématique de l’holocauste ne peut être comparé à Gaza. »

John Prescott condamne comme ‘crime de guerre’ les bombardements israéliens sur Gaza

The Belfast Tekegraph (UK) 28 juillet 2014 traduit de l’anglais par Djazaïri

———- Message transféré ———-
De : <[email protected]>
Date : 31 juillet 2014
Objet : A vomir…

Qui sont les plus méprisables: Israel? les USA? ou la « communauté internationale »  aussi fumeuse que nébuleuse?
Pas de hiérarchie: tous dans le même sac, tous complices du même génocide et des mêmes crimes contre l’Humanité.
Rage et impuissance… Le fascisme est bien en place et les esclaves acceptent leur sort comme des chiens enchaînés à qui on donne leurs pâtées quotidiennes et qui accueillent leurs maîtres en remuant la queue de satisfaction.
Comme le dit une chanson de chez nous « Zendako mila debru ziminoa zen gizondu? = Pourquoi, mille diables, le singe est-il devenu humain? ».

Réseau Voltaire | 26 juillet 2014

En 2014 comme en 1948 : une seconde nakhba ?

La « solution » pour Gaza

par Manlio Dinucci

Le déferlement impuni de violence contre la population de Gaza aiguise les appétits des diverses factions israéliennes. Le vice-président de la Knesset et rival de Benjamin Netanyahu au sein du Likoud, Moshe Feiglin, propose d’en finir et d’expulser toute la population de Gaza (1,5 million de personnes) qui serait immédiatement annexé par « l’État juif ». Selon Ahmed Aboul Gheit, ancien ministre des Affaires étrangères égyptien, les États-Unis auraient organisé la chute d’Hosni Moubarak, en 2011, parce qu’il s’opposait au déplacement des Gazouis dans le Sinaï que Washington lui aurait demandé.

JPEG - 21.5 ko
Moshe Feiglin, vice-président de la Knesset, membre du Likoud
http://www.voltairenet.org/article184844.html

Objet : Les refuzniks sont objecteurs de conscience, pacifistes ou refusent de combattre dans les territoires occupés.(Mediapart)

Israéliens, ils refusent de porter les armes

Photographe : Martin Barzilai

Pendant toute leur scolarité, les Israéliens reçoivent dans leurs classes des militaires qui leur expliquent le rôle et l’importance de l’armée. Aujourd’hui, environ la moitié des Israéliens est enrôlée à l’âge de 18 ans (3 ans de service pour les hommes, 2 ans pour les femmes), à l’exception des Arabes israéliens (18 % de la population) et de la plupart des Juifs Haredim qui se consacrent à l’étude religieuse. On peut être exempté pour problèmes physiques ou mentaux. Les refuzniks sont objecteurs de conscience, pacifistes ou refusent de combattre dans les territoires occupés. S’ils déclarent refuser la politique d’occupation sur les territoires palestiniens lors de leur incorporation, ils sont envoyés en prison militaire pour désobéissance. En 2014, cinquante jeunes ont pris cette décision et devraient être incarcérés en octobre prochain.
→ Lire aussi l’entretien : « Pourquoi j’ai refusé d’aller combattre à Gaza »

http://www.mediapart.fr/portfolios/israeliens-ils-refusent-de-porter-les-armes

———- Forwarded message ———-
From: manga cobra <[email protected]>
Date: 2014-07-28
Subject: LDJ dissoute ? premier article du figaro qui en parle
L’observatoire national contre l’islamophobie, une composante du Conseil français du culte musulman (CFCM), a demandé aujourd’hui la dissolution de la Ligue de défense juive (LDJ), dénonçant une « association extrémiste, raciste et qui pratique la violence ».

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/07/28/97001-20140728FILWWW00126-la-ligue-de-defense-juive-bientot-dissolue.php?pagination=2#nbcomments

DISSOLUTION. LDJ: Pourquoi la France veut (enfin) dissoudre ce groupuscule raciste ?

by Allain Jules

Date : 29 juillet 2014
Objet : Châtiment collectif, zones interdites, parcage des populations, le sionisme comme perfectionnement du nazisme by Dziri

En tant qu’idéologie colonialiste, le sionisme a produit le système colonial sans doute le plus abouti, du moins parmi les avatars du colonialisme du 19ème siècle, tirant parti d’expériences similaires en Afrique du Sud et en Algérie.

On y retrouve en effet les mêmes tendances à la ségrégation des populations et la même violence à l’égard du peuple indigène.

Les méthodes employées, en plus de la violence brute, sont les mêmes : châtiment collectif, parcage des populations indésirables et zones interdites ou no man’s land.

Ce sont toutes ces dispositions que le régime sioniste s’emploie à appliquer dans la région de Gaza où environ 1,8 million d’habitants sont déjà confinés sur une étroite et minuscule bande de terre et sont voués par l’agresseur à se concentrer encore plus sur un territoire qui devrait se voir amputé de plus de 40 % de sa superficie qui deviendra zone interdite.

Zones interdites, parcage des populations et châtiment collectif sont des méthodes que la France colonialiste a employées méthodiquement en Algérie. On voit bien que les leçons de la coloniale ont été retenues et peaufinées par la voyoucratie de Tel Aviv.

algérie

Il n’y a que la fin de l’histoire que ces voyous sionistes, à côté de qui les Nazis (l’idéologie sioniste et l’idéologie nazie ne diffèrent pas dans leur essence ni dans leur pratique) étaient des enfants de choeur, font mine d’ignorer.

Israël crée un ‘No man’s land’ dans la bande de Gaza, qui rétrécit de 40 %

par Jesse Rosenfeld, The Daily Beast (USA) 28 juillet 2014 traduit de l’anglais par Djazaïri

———- Message transféré ———-
De : Allain Jules <[email protected]>
Date : 31 juillet 2014
Objet :GUERRE A GAZA. Après 24 jours de guerre, le décompte macabre des morts gazaouis

by Allain Jules

Après 24 jours de guerre, le décompte macabre des morts innocentes gazaouis fait froid dans le dos. Je n’arrive vraiment pas à comprendre comment des gens peuvent soutenir ce massacre. Je suis autant écœuré par le rassemblement qui aura lieu devant l’ambassade d’Israël à Paris en soutien à Tsahal maquillé en soutien à Israël. Rassurez-vous, Lire la suite

Date : 30 juillet 2014
Objet : LA NAUSÉE & LE SILENCE. (Encore) vingt morts palestiniens dans une école de l’ONU by Allain Jules
23e jour de folie. Tsahal dit avoir frappé 80 cibles du Hamas dans la nuit. Les défenseurs des droits de l’homme autoproclamés sont aux abris. Personne ne parle, tout le monde voit mais personne ne dit rien. Quelle lâcheté face à cette barbarie sans fin ! Vingt Palestiniens qui s’étaient réfugiés dans une école de Lire la suite

Date :28 juil.2014
Objet :LA BLAGUE DU JOUR. Obama demande un cessez-le-feu « immédiat » à Gaza by Allain Jules

babaPlus de 1000 morts. Des tirs dans les mosquées, les hôpitaux, les ambulances et vlan, l’ONU et le président des États-Unis Barack Obama réagissent. Le président a indiqué dimanche qu’un cessez-le-feu immédiat et sans conditions à Gaza était un « impératif stratégique », lors d’une conversation téléphonique avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.Lire la suite

VIDÉO. Manif pro-gaza: interdire c’est créer des scènes de guerre et diaboliser

 

PALESTINE VERSUS ISRAËL. 3 Palestiens tués avec la reprise des bombardements israéliens

———- Message transféré ———-
De :  rekia benmiloud <[email protected]>
Date : 26 juillet 2014
Objet :  Lettre de Sophie Voillot qui habite et vit à Tel Aviv au sujet de la situation actuelle.

——————————————-
ChèrEs AmiEs,J’ai reçu ces derniers jours plusieurs courriels et commentaires où vous me faisiez part de votre inquiétude pour mes émotions et ma sécurité personnelles étant donné la situation dans ma région en ce moment.
J’éprouve beaucoup de gratitude pour votre préoccupation et votre intérêt. Mais je ressens le besoin de clarifier la situation telle que je la vois, à l’intention de celles et ceux qui ne connaîtraient pas très bien le contexte historique et factuel de la crise actuelle. Cette lettre est un peu longue; j’espère que vous aurez le temps et la patience de la lire, et je vous demande de me pardonner si vous savez déjà tout ça.
Essentiellement, Israël est un État fondé par des exilés juifs de plusieurs nations, en Europe et en Russie, qui fuyaient une réalité faite d’antisémitisme et de persécutions, à qui se sont joints par la suite des réfugiés de la Seconde Guerre mondiale et des survivants de l’Holocauste. Mais le pays n’était pas vide à leur arrivée. Il y avait des habitants palestiniens dont un grand nombre ont été refoulés en 1948 et sont devenus eux-mêmes des réfugiés. En 1967, Israël a conquis ce qu’on appelle maintenant les Territoires occupés : la Judée, la Samarie et la bande de Gaza, dont les habitants vivent encore aujourd’hui sous occupation israélienne. (Il a également conquis la péninsule désertique du Sinaï, rendue par la suite à l’Égypte, et le plateau du Golan qui demeure un territoire annexé, mais laissons cela de côté pour le moment.)
Le statut des Territoires occupés a subi plusieurs changements au fil des années; n’entrons pas non plus dans ces détails. L’essentiel des faits est que ces territoires et leurs habitants se trouvent toujours sous le contrôle et la juridiction d’Israël. Les gens qui y vivent n’ont pas le droit de voter pour le parlement et le gouvernement qui, en définitive, décident de leur destin. Leur réalité est celle d’une oppression de tous les instants, tant civile que militaire, dont Israël, mon pays, est responsable. Ce qui se traduit par de nombreux actes de résistance de leur part, en partie non-violents et en partie violents. Mais il importe de ne pas oublier qui est en position de force, qui en position de faiblesse. La force est du côté d’Israël; c’est lui qui domine la situation, ce sont les Palestiniens qui subissent l’oppression et ils ont tout à fait le droit d’y résister et de lutter pour leur liberté.
Ce portrait pourtant clair est souvent masqué par les sensibilités et la propagande israéliennes et pro-israélliennes, nourries par un mélange d’intérêts politico-économiques (tant ceux d’Israël que ceux de ses partisans) ainsi que par la pensée/la conscience israélienne fondamentale voulant que les Juifs d’Israël soient d’abord et avant tout des victimes. La notion de victimisation est profondément enracinée dans la conscience d’Israël; c’est à travers cette lorgnette que la plupart des Juifs d’Israël perçoivent le monde. Elle est alimentée par une peur et une méfiance profonde, qu’elle alimente à son tour, envers les « autres », particulièrement les Arabes et les pays arabes qui entourent Israël. Peur et méfiance qui empêchent à toutes fins pratiques Israël d’essayer sérieusement de faire la paix avec ses voisins, de renoncer aux territoires palestiniens, de laisser les réfugiés palestiniens rentrer chez eux et d’établir dans cette région un semblant de normalité. Les Israéliens se sentent constamment menacés, perception irrationnelle qui les empêche de considérer les Palestiniens et les pays arabes comme autre chose qu’une menace.
Cette mentalité de victime a des conséquences désastreuses. Israël est un pays violent qui vit par l’épée. La société israélienne est profondément raciste, patriarcale et militarisée. Israël commet perpétuellement des atrocités, parfois même des crimes de guerre, contre les Palestiniens qui subissent son occupation et occasionnellement contre les pays limitrophes. Les lois et les pratiques d’Israël sont profondément racistes et discriminatoires envers ses citoyens palestiniens (celles et ceux qui vivent à l’intérieur des frontières d’Israël, pas dans les Territoires occupés.) Et très très peu de Juifs israéliens reconnaissent cette situation telle qu’elle est et tentent d’y résister. Celles et ceux qui résistent sont perçus comme des traîtres et traités en tant que tels.
Voilà pourquoi je suis déconcertée par les messages touchants d’inquiétude et de sympathie que vous m’envoyez. C’est vrai que la situation actuelle est stressante et déprimante pour moi. Mais ce n’est pas moi la victime. Dans cette histoire, je suis du côté des méchants. Ce que j’ai envie de vous répondre, c’est : s’il vous plaît, envoyez votre réconfort aux gens de Gaza; ils en ont plus besoin que moi. Ce qui ne m’empêche pas d’être réconfortée et reconnaissante à leur lecture. Je veux juste que ce soit pour les bonnes raisons. Je voudrais que vous compreniez que je ne cours pas de risque grave. Ma détresse est de nature affective, politique, sociale, mais pas physique. C’est vrai qu’on entend à Tel Aviv des sirènes et des explosions, mais des sources fiables estiment que bon nombre de ces explosions sont des canulars. Apparemment, la quantité de roquettes réellement tirées sur des villes et des villages israéliens est bien inférieure à ce que l’on rapporte, et jusqu’à maintenant les dommages causés sont négligeables par rapport à ce qui se passe à Gaza. N’oubliez pas non plus que personnellement, j’ai plusieurs choix. J’ai la chance de posséder un passeport américain, de parler une autre langue, d’avoir de la famille et des amis dans d’autres pays. J’ai une porte de sortie. Nombreux sont les Israélien-nes, et bien plus nombreux encore les Palestinien-nes qui n’en ont pas.

———- Forwarded message ———-
From: manga cobra <[email protected]>
Date: 2014-07-30
Subject: boycotte Espagnol

Gaza : Almodovar, Cruz et Bardem dénoncent un « génocide »

Des dizaines d’artistes espagnols prennent position contre l’opération menée par l’armée israélienne dans la bande de Gaza.

Pedro Almodovar, Penelope Cruz et Javier Bardem à Madrid le 27 juin 2011. UANJO MARTIN/EFE/SIPAPedro Almodovar, Penelope Cruz et Javier Bardem à Madrid le 27 juin 2011. UANJO MARTIN/EFE/SIPA

Penelope Cruz, Javier Bardem, Pedro Almodovar et des dizaines d’autres artistes espagnols ont pris position contre l’opération « Bordure protectrice » menée par l’armée israélienne dans la bande de Gaza, dans une lettre ouverte publiée mardi 29 juillet.

Des musiciens, écrivains, acteurs, réalisateurs espagnols ont pressé l’Union européenne de « condamner les attaques terrestres, maritimes et aériennes contre la population civile dans la bande de Gaza », dénonçant un « génocide ». Les célébrités mobilisées demandent un cessez-le feu et la fin du blocus de Gaza.

Leur appel, relayé par Europa Press (en espagnol), a d’abord été diffusé sur Facebook. « Les signataires de ce communiqué, qui appartiennent au monde de la culture, déclarent leur indignation contre le génocide qui est en train d’être perpétué contre la population palestinienne par les troupes d’occupation israélienne dans la bande de Gaza.

http://tempsreel.nouvelobs.com/le-conflit-a-gaza/20140730.OBS5012/gaza-almodovar-cruz-et-bardem-denoncent-un-genocide.html

ate : 28 juillet 2014
Objet : Israël a tué près de 1000 Palestiniens dans les vingt-et-un derniers jours, dans la bande de Gaza

Cinq points de discussion israéliens sur Gaza: démystifiés

27 July 2014

Noura Erakat – The Nation – 25 juillet 2014

Les fumées des frappes israéliennes s’élèvent au-dessus de la bande de Gaza (AP – Hatem Moussa)

Israël prétend qu’il ne fait qu’exercer son droit à la légitime défense et que Gaza n’est plus occupée. Voici ce que vous devez savoir sur ces points de discussion, et plus encore.http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2014/07/27/cinq-points-de-discussion-israeliens-sur-gaza-demystifies/?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=Cinq_points_de_discussion_isra%C3%A9liens_sur_Gaza:_d%C3%A9mystifi%C3%A9s


———- Message transféré ———-
De : « Mounadil al Djazaïri » <[email protected]>
Date : 29 juillet 2014
Objet :Définition du combattant et précisions utiles sur les boucliers humains par le rabbin Seth Kirshner by Dziri

Je ne ferai pas de commentaire. Je vous laisse apprécier ce morceau de bravoure doctrinale théologique et politique de la part d’un rabbin qui n’est en rien un marginal.

Le rabbin Seth Kirshner a un goût pour la modernité

Le rabbin SDavid-eth Kirshner a un goût pour la modernité

Si vous avez voté pour le Hamas, Israël a le droit de vous tuer, déclare le chef du conseil des rabbins de New York

par Philip Weiss, Mondoweiss (USA) 29 juillet 2014 traduit de l’anglais par Djazaïri

L’honneur perdu du gouvernement français

TRIBUNE

Le 9 juillet, alors que les frappes israéliennes sur la bande de Gaza avaient déjà causé la mort de 62 Palestiniens, principalement des civils, François Hollande publiait un communiqué affirmant qu’il appartenait «au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population». Chacun savait, depuis les effusions de ce qu’il avait lui-même appelé son «chant d’amour pour Israël et ses dirigeants», lors de son dîner avec Benyamin Nétan-yahou en novembre, de quel côté le président de la République penchait dans le conflit israélo-palestinien : non seulement il avait choisi son camp, mais il l’avait fait en prenant parti pour les éléments les plus intransigeants et les plus belliqueux au sein de la classe politique israélienne. Pourtant, beaucoup furent surpris en voyant le chef de l’Etat français délivrer un chèque en blanc au Premier ministre israélien au moment même où ce dernier annonçait une opération militaire d’envergure pour «éradiquer le Hamas», ce qui laissait peu de doute sur ses intentions et les moyens déployés pour y parvenir. C’était là, assurément, une profonde rupture, engagée sous Nicolas Sarkozy, par rapport à ce qu’avait été, au moins depuis le début de la Ve République, la position traditionnellement équilibrée de la France.

Le 10 juillet, tandis que 23 nouvelles victimes palestiniennes étaient venues s’ajouter au décompte macabre, Laurent Fabius et Bernard Cazeneuve publiaient une tribune dans le New York Times intitulée «La France n’est pas une nation antisémite» dans laquelle ils affirmaient que «le gouvernement français se tient fermement aux côtés des juifs de son pays». Cette déclaration insolite, des ministres des Affaires étrangères et de l’Intérieur, faite dans un quotidien étranger alors que les frappes israéliennes redoublaient sur les populations civiles de Gaza et bien qu’aucun acte antisémite n’ait été perpétré sur le territoire français, signifiait une communautarisation de la position officielle du gouvernement, puisqu’il s’agissait d’apporter un soutien non plus seulement à l’Etat hébreu mais à la communauté juive de France, comme si cette dernière avait vocation à se regrouper tout entière derrière la politique israélienne et comme si toute mobilisation contre la campagne militaire dans les Territoires palestiniens ne pouvait procéder que de l’antisémitisme. Certes, cette communautarisation politique n’est pas nouvelle, mais elle avait pris, au cours des années récentes, une forme négative, s’exprimant de manière obsessionnelle à l’encontre des populations musulmanes et plus récemment roms. C’était, désormais, de façon ouvertement positive que le communautarisme du gouvernement se manifestait.

Cette double ligne – pro-israélienne et communautariste – a été développée avec constance les jours suivants par tous les membres du gouvernement qui se sont exprimés sur la crise actuelle. Le 13 juillet, tandis que l’on dénombrait 168 morts parmi les Palestiniens et toujours aucun décès parmi les Israéliens, Jean-Yves Le Drian déclarait sur Europe 1 : «Nous condamnons les tirs de roquette, mais demandons à Israël de faire preuve de retenue dans sa riposte.» Condamnation de l’action inefficace des uns, simple demande de modération de l’intervention meurtrière des autres : le ministre de la Défense réaffirmait la nouvelle ligne politique de la France. Le même jour, à la suite d’incidents survenus en marge de la manifestation à l’appel du Collectif national pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens, Manuel Valls affirmait que la France «ne tolérera pas que l’on essaie par la violence des mots ou des actes d’importer sur son sol le conflit israélo-palestinien», réitérant deux jours plus tard que l’antisémitisme «se répand dans nos quartiers populaires, auprès d’une jeunesse sans repères, sans conscience de l’Histoire, qui se cache derrière un antisionisme de façade». Il extrapolait ainsi les violences commises par quelques dizaines d’individus, phénomène dont on sait la fréquence lors de ce type de rassemblement quel qu’en soit le motif, et enfermait, à son tour, l’opposition à l’opération militaire israélienne et à la politique du gouvernement français dans une lecture communautariste. En écho au président du Conseil représentatif des institutions juives de France, qui parlait d’un «climat antisémite jamais vu» et demandait «l’interdiction des manifestations», le gouvernement prenait peu après la décision d’en interdire plusieurs, dont celle devant se dérouler dans la capitale. Pompier pyromane, il produisit ce qu’il avait annoncé et, tandis qu’ailleurs sur le territoire français et partout dans le monde, des manifestations se déroulaient dans le calme, celle de Paris fut le théâtre de nouveaux heurts.

Après deux semaines de bombardements de la bande de Gaza qui ont causé la mort de 556 Palestiniens, pour l’essentiel des civils, dont beaucoup de femmes et d’enfants, et le déplacement de dizaines de milliers d’habitants vivant dans une extrême précarité, le gouvernement français n’a pas eu un mot de compassion à l’égard des victimes et n’a proposé aucune assistance. Alors que les attaques israéliennes se multiplient sur des mosquées, des hôpitaux, des terrasses de café, des plages où jouent de jeunes garçons, en utilisant des bombes à fléchettes qui projettent des dards métalliques à 300 mètres à la ronde, il n’a pas eu un mot pour condamner les crimes de guerre commis par l’armée israélienne et a continué de défendre la légitimité de l’opération militaire. De ce grave manquement au droit international humanitaire qu’ailleurs, ils invoquent pourtant en toute occasion, les dirigeants actuels devront un jour rendre compte. Que les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l’Allemagne soient sur la même ligne politique ne diminue en rien la faute morale du gouvernement français. Dès lors, celles et ceux qui, au nom de la désobéissance civile, protestent contre le massacre des populations palestiniennes défendent des principes universels : droit à la vie, droit à la sécurité, droit à la dignité, droit à la justice.

Le gouvernement tente d’empêcher ces protestations et de faire taire les voix qui s’élèvent face à l’indifférence des grandes puissances. Il le fait en les censurant et en les disqualifiant. Mais en communautarisant le conflit, c’est lui qui l’a importé sur le sol français. En assimilant la critique de l’intervention israélienne à de l’antisémitisme et en faisant de débordements regrettables un instrument pour discréditer les défenseurs d’une paix juste et durable, il prend une lourde responsabilité : celle de diviser la nation. Faire croire que tous les juifs de France sont solidaires de la politique de Nétan-yahou et de ses alliés est une insulte à leur égard et à la diversité de leurs opinions, de même que laisser penser que toutes celles et ceux qui ne peuvent rester sans réagir devant la mise à mort de centaines d’hommes, de femmes et d’enfants déjà réduits à des conditions intolérables par des années de blocus dans la bande de Gaza sont des antisémites est une insulte à ceux qui refusent l’oppression et la destruction d’une partie de la communauté humaine – comme d’autres les ont refusées en d’autres temps.

Didier FASSIN Professeur de sciences sociales, Institute for Advanced Study (Princeton) et directeur d’études à l’EHESS et Anne-Claire DEFOSSEZ Conseillère municipale socialiste dans le Val-d’Oise

———- Message transféré ———-
De : De La Resistance <[email protected]>
Date : 31 juillet 2014
Objet : Bienvenu dans l’enfer de Gaza : Destruction d’un tank israélien par le Hamas le 25/07/2014

Bienvenu dans l’enfer de Gaza : Destruction d’un tank israélien par le Hamas le 25/07/2014 

Cette vidéo a été tournée dans la bande de Gaza : Jebel Sarouni à l’est de Touffah, le 27 juillet 2014.

https://www.youtube.com/watch?v=Rmy9T3-1RX4

———- Message transféré ———-
De : Tsimok’i Gasikara <[email protected]>
Date : 27 juillet 2014
Objet : PALESTINE!!!

François Hollande, ce Président qui nous fait honte

18 JUILLET 2014 |  PAR HKSALTIMBANK Actuellement encore en tournée aux U.S.A et au Canada, je n’en garde pas moins les yeux rivés sur Gaza. Ici à Montréal, des manifestations de soutien au peuple palestinien ont eu lieu juste avant notre arrivée. …Lire la suite 

GAZA – Une journaliste de France 24 face à un diplomate palestinien (vidéo)

La journaliste de France 24, Vanessa Burggraf de France 24 a bien été remise à sa place par le diplomate palestinien Majed Bamya, représentant du Fatah. En moins de 4 mn, il a tordu le cou au discours commun dominant … Lire la suite 

GAZA – La puissance militaire du Hamas est indestructible (Fox News)

IRIB- La chaîne américaine Fox News a diffusé l’avis d’un expert américain qui estime que la puissance militaire des combattants du Hamas serait indestructible. Alors que le régime sioniste prend pour prétexte les attaques aux missiles des combattants du Hamas … Lire la suite 

Gaza – [Interview] Bombardements israéliens sur Gaza. Bruno GUIGUE réagit (Vidéo – Juillet 2014)

Très bonne analyse du Professeur Bruno GUIGUE sur la situation dramatique au Proche-Orient. Claire, limpide et sans concession. 

Israel : « l’appendice coloniale de l’Occident. »

==============

Bombardement de Gaza. Le fil réel des évènements; une couverture médiatique en osmose avec le positionnement politique des nations occidentales acquises de longue date à la cause israélienne; un rapport de force militaire totalement à l’avantage de l’Etat d’Israël, dont les marges de manœuvre sont cependant de plus en plus étroites; une résistance palestinienne menée par le Hamas qui vise à desserrer l’étau israélien autour d’une bande de Gaza coupée du monde. Le professeur Bruno GUIGUE analyse dans cet entretien ces différents aspects de la crise actuelle, qui a conduit à de nouveaux bombardements intensifs de Gaza par l’occupant israélien.

Missile: et si c’était Israël ? par Philippe Alain

IRIB- Un état pro-occidental, Israël, a tué en 10 jours plus de 300 civils, dont des vieillards, des femmes et des enfants et en a obligé plus de 40 000 à se déplacer pour fuir les massacres. 19 juillet 2014, … Lire la suite 

Ce mail a été tronqué.

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,