Aller à…
RSS Feed

24 octobre 2020

Lettre ouverte à Obama, président des USA


Monsieur le président Barak Obama, dans quelques jours vous allez recevoir à la Maison Blanche plusieurs chefs d`états, la société civile, des rois et des chefs de Gouvernements Africains pour le sommet USA-Afrique organisé par la Maison Blanche du 4 au 6 Aout 2014.

Parmi ces chefs d`état, certains oppriment leurs peuples à travers l`esclavagisme, le génocide, l`exclusion, le racisme, la fraude électorale, la famine, la corruption …..

Après la chute du mur de Berlin en 1989 ou les Etats Unis d`Amérique ont joué un rôle primordial, le vent de l’est devait faciliter l’implantation de la démocratie en Afrique, mais certains dirigeants Africains n’ont pas réellement souhaité l’avènement de cette démocratie dans leurs pays. Les élections générales en Afrique se soldent très souvent par des contestations, du a la fraude, l`achat des consciences, l`intimidation et la violence, avec leurs cortèges de victimes.

Lors de  votre discours le 11 Juillet 2009 à Accra vous avez dit que ‘’L’Afrique n’a pas besoin d’hommes forts, mais de fortes institutions…que Personne ne veut vivre dans une société où la règle de droit cède la place à la loi du plus fort et à la corruption. Ce n’est pas de la démocratie, c’est de la tyrannie, même si de temps en temps on y sème une élection çà et là, et il est temps que ce style de gouvernement disparaisse…’’

 

Monsieur le président, parmi ces chefs d`états qui vont foule le sol des Etats-Unis d`Amériques, figure le General putschiste Mohamed ould Abdel Aziz président de la Mauritanie qui cautionne l`esclavage, l`impunité aux esclavagistes et aux génocidaires qui sont coupables d`épuration ethnique contre la communauté negros-Mauritanienne allant de 1986 a 1992, du racisme et de l`exclusion.

Le général Mohamed ould Abdel Aziz fait partie de ces Hommes en uniforme qui se sont imposés par des coups d`états et la fraude électorale sans jamais laisser à leur peuple à faire son choix en toute transparence et dignité.

En Mauritanie, plus de 25% de cette communauté Noire appelée les Hratines sont victime de l`esclavage, qui dure depuis plus de 700 ans. Des femmes, des filles sont exploitées physiquement et sexuellement à travers des viols, battues, sans accès à aucune éducation, ni soin et leurs enfants victimes de la pédophilie des maitres esclavagistes.

 Plusieurs lois ont été vote, mais jamais appliquée à cause de la complicité du gouvernement Mauritanien et au plus haut sommet de son état qui assure une impunité totale aux esclavagistes.

Un génocide a été aussi orchestre contre la communauté noire Mauritanienne entre 1989 et 1992 faisant des milliers de morts. Le 28 novembre 1990 ;  fête de l’indépendance, 28 militaires négro – mauritaniens furent pendus à Inal ; pour célébrer 30 ans de souveraineté par Le régime de Taya et le système de dictature qu`incarne aujourd’hui le General Aziz.

Des milliers de noirs Mauritaniens ont été déportés, d`autres obligés à fuir leur pays pour chercher l`exil dans les pays voisins ou à l`étranger.

A ce jour plus de 90,000.00 déportés noirs Mauritaniens sont toujours au Mali et au Sénégal dont le Gouvernement du général Mohamed ould Abdel Aziz refuse le retour.

Le Sud de la Mauritanie regorge de plus de 1000 fosses communes ou sont enterres des civils assassinés par l`armée Mauritanienne à cause de leur origine ethnique et la couleur de leurs peaux.

Les déportés Mauritaniens de retour qui avaient espéré retrouve la justice, la dignité et la paix  Dans leur patrie, font maintenant face à un sort semblable à celui qu’ils fuyaient dans l’exil.

Monsieur le président, le général Mohamed ould Abdel Aziz qui a été plus de 20 ans le collaborateur direct et Homme de confiance du Génocidaire Maaouiya ould Taya, s’oppose à l’exécution de toute enquête sur ces nombreux charniers et des latrines remplies de cadavres de noirs Mauritaniens dans tout le pays ; d`Inal , Walat , sori Male , Wothie etc….  

Monsieur le président, en Afrique et dans plusieurs autres pays il est remarques que les ressources comme le pétrole, l`Or, le Diamant, l`industrie du bois, des mines……sont plus soutenues et protégés que la vie et la dignité Humaine ; pourquoi ?

Monsieur le président, si l’histoire est du côté de ces courageux Africains, et non dans le camp de ceux qui se servent de coups d’Etat, qui modifient les constitutions pour rester au pouvoir, qui fraude les élections pour se donner des scores a la soviétique, comment pouvez-vous serrer la main et inviter ces non courageux chefs d`états Africains qui cautionne l`esclavage, l`impunité, le racisme  et réprime un peuple courageux qui ne cherche qu`à vivre dans la dignité ?

Monsieur le président, les Etats-Unis d`Amérique doivent isoler des dictatures comme le putschiste Mohamed ould Abdel Aziz qui refuse à sons peuples la liberté de déterminer son destins dans la transparence, la dignité et d`appuyer la justice, légalité et la bonne gouvernance ?

Un président qui veut vider la Mauritanie de sa composante Noire à travers un enrôlement raciste et génocidaire qui a déjà fait ces victimes ; ou des milliers de noirs Mauritaniens sont devenus des apatrides.

Monsieur le président, vous devez tendre la  main aux peuples opprimes, aux victimes qui ont besoin de justice, aux militants des défenses de droits de l`Homme qui sont en danger, aux gouvernements qui respectent la volonté de leur peuple, qui gouvernent par le consentement et non par la coercition, qui veulent la prospérité de tous leurs peuples non une minorité sur une majorité , plus stables et plus florissants.

Oui Monsieur le président, L’Afrique n’a pas besoin d’hommes forts, mais de fortes institutions.

Comment voulez-vous Monsieur le président qu`il y`est des institutions forte, quand à chaque élections ou un Homme fort est élu par la fraude et sans le consentement de son peuple, il est reconnues par vos institutions ?

Comment allez-vous Monsieur le président qu`il y`est de fortes institutions en Afrique, si vous continuer à partager des podiums avec des dictateurs comme le général putschiste Aziz qui utilise la justice de son pays comme un moyen d’oppression contre les militants des défenses de l`Hommes et ces opposants alors qu’elle devrait éduquer à la liberté, l`égalité et la paix ?

Monsieur le président, pas seulement pour mon pays la Mauritanie, mais pour construire une Afrique prospère, paisible et démocratique, il faut que des pays comme le vôtre arrête de soutenir ces Mauvais élève de la démocratie a l`image du général Aziz qui cautionne l`esclavagisme, le racisme, la xénophobie, l`exclusion et l`impunité.

« La démocratie est le gouvernement du peuple par le peuple et pour le peuple. »

Combien de fois la Mauritanie a été épinglée et mise au ban de la communauté internationale pour déficit démocratique ?

Monsieur le président, il y`a moins d`une année,  la République Islamique de Mauritanie a été désigné comme étant le pays le plus raciste et esclavagiste du monde. C`est une nation qui n`existe que dans les discours politiques. Elle n’inspire plus confiance à son peuple, surtout en prenant en compte le rôle prépondérant des armées à la solde des clans présidentiels, n’hésitant pas à retourner leurs armes contre leurs propres concitoyens et à renverser des présidents démocratiquement élus, au lieu d’être des armées impartiales et républicaines.

Monsieur le président je termine par vous informer que des milliers de Mauritaniens déportés, rescapes du Génocide des années 80, de l`esclavagisme et du racisme seront devant le portail de la Maison Blanche pour vous demander de prendre vos responsabilités devant ce peuple opprime et pour l’Histoire.

Georges Burdeau  disait que ‘’ la démocratie n’est pas dans les institutions mais dans les hommes ‘’ soyez cet Homme Monsieur le président.

 

SY ABDOULAYE

BATON ROUGE, LA – USA

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,