Aller à…
RSS Feed

20 octobre 2020

Fidel Castro : l’holocauste palestinien


mardi 5 août 2014

Fidel Castro : l’holocauste palestinien

Traduction Sofi del Valle
Je demande à nouveau à Granma de ne pas utiliser d’espace en première page pour ces lignes, relativement brèves, sur le génocide qui est en train d’être commis contre les palestiniens.
 
Je les écris en vitesse pour laisser des traces de ce qu’il y a lieu de profondément méditer.
 
Je crois qu’une nouvelle forme de fascisme est en train de voir le jour avec force en ce moment de l’histoire humaine où plus de 7 milliards d’habitants tentent de survivre.
 
Aucune de ces circonstances n’ont à voir avec la création de l’Empire Romain il y a quelques 2400 ans ou avec l’empire américain que Simon Bolivar, il y a à peine 200 ans, décrivait en s’exclamant “… Les Etats Unis semblent destinés par la providence à couvrir l’Amérique de misère au nom de la liberté”.
 
L’Angleterre fut la première puissance coloniale qui a usé de sa domination sur une grande partie de l’Afrique, du Moyen Orient, de l’Asie, de l’Australie, d’Amérique du nord et de beaucoup d’îles antillaises dans la première moitié du XXème siècle.
 
Je ne parlerai pas ici des guerres et des crimes commis par l’empire des Etats Unis durant plus de cent ans, je rappellerai juste leur tentative avec Cuba, comme avec beaucoup d’autres pays dans le monde, qui mit en évidence « qu’une idée juste au fond d’une grotte peut plus que toute une armée ».
 
L’histoire est bien plus complexe que cela, mais c’est ainsi, dans ses grandes lignes, que les habitants de Palestine la connurent. Il est logique que les médias modernes reflètent les nouvelles qui arrivent quotidiennement, comme c’est le cas avec la guerre étouffante et criminelle sur la bande de Gaza, un morceau de terre où vit la population de ce qui reste de la Palestine indépendante, depuis déjà à peine un demi-siècle.
 
L’agence française AFP a informé le 2 août : « la guerre entre le mouvement islamiste palestinien Hamas et Israël a causé la mort de près de 1800 palestiniens (…) la destruction de milliers de maisons et la ruine d’une économie déjà affaiblie », même si elle n’informe pas sur qui a initié cette terrible guerre.
Elle ajoute: “… samedi midi l’offensive israélienne avait tué 1712 palestiniens et fait 8900 blessés. L’ONU a pu vérifier l’identité de 1117 morts, majoritairement des civils (…) l’UNICEF a comptabilisé au moins 296 enfants parmi les tués ».
 
“L’ONU estime […] (près de 58.900 personnes) sans abri dans la bande de Gaza”.
“10 des 32 hôpitaux sont fermés et 11 autres ont été affectés”.
“Cette enclave palestinienne de 362 Km² ne dispose pas des infrastructures nécessaires pour les 1,8 millions d’habitants, surtout en termes de distribution d’eau et d’électricité ».
“D’après le FMI, le taux de chômage dépasse les 40% sur la bande de Gaza, territoire soumis depuis 2006 à un blocus israélien. En 2000, le chômage touchait 20% de la population active et 30% en 2011. Plus de 70% de la population dépend de l’aide humanitaire en temps de paix, d’après Gisha”.
 
Ce lundi à 7h, le Gouvernement israélien a déclaré une trêve humanitaire, cependant, quelques heures plus tard, il a brisé la trêve en attaquant une maison où 30 personnes, majoritairement des femmes et des enfants, furent blessés et une enfant de 8 ans tuée.
 
A l’aube, 10 palestiniens avaient été tué lors d’attaques israéliennes sur toute la bande de Gaza et le nombre de palestiniens assassinés atteint presque les 2000.
 
Ce massacre est arrivé à un tel degré que “le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius, a annoncé ce lundi que le droit d’Israël à la sécurité ne justifie pas ‘le massacre de civils » qu’il est en train de perpétrer”.
 
Le génocide des nazis contre les juifs a récolté la haine de tous les peuples de la terre. Pourquoi le Gouvernement de ce pays croit-il que le monde sera insensible au macabre génocide qu’il est en train de commettre aujourd’hui contre le peuple palestinien ?
 
L’espèce humaine vit une étape sans précédent dans l’histoire. La collision d’avions militaires o de navires de guerre qui se surveillent étroitement ou d’autres faits similaires peuvent déchainer un conflit où seraient utilisées des armes modernes sophistiquées qui deviendra l’ultime aventure de l’homo sapiens.
 
Il y a des faits qui reflètent l’incapacité quasi totale des Etats Unis à affronter les problèmes actuels du monde. On peut affirmer qu’il n’y a pas de gouvernement dans ce pays, ni le Sénat, ni le Congrès, ni la CIA, ni le Pentagone ne détermineront le dénouement final. C’est triste que ce soit justement alors que les dangers sont majeurs, mais aussi alors qu’il existe des perspectives d’avenir.
 
Durant la grande guerre patrie, les citoyens russes ont défendu leur pays comme des spartiates; les sous-estimer fut la pire erreur des Etats Unis et d’Europe. Ses alliés, plus proches, les Chinois, qui, comme les Russes obtinrent leur victoire à partir des mêmes principes, constituent aujourd’hui la force économique la plus dynamique de la terre. Les pays veulent des Yuans et non plus des dollars pour acheter les biens et les technologies et développer leur commerce.
 
Des nouvelles forces indispensables sont nées. Le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine, l’Afrique du Sud, dont les liens avec l’Amérique latine, la plupart des pays des Caraïbes et d’Afrique, qui luttent pour le développement, constituent la force disposée aujourd’hui à collaborer avec le reste des pays du monde, sans exclure les Etats Unis, l’Europe et le Japon.
 
Accuser la Fédération Russe de la destruction en plein vol de l’avion de Malaisia est d’un simplisme ahurissant. Ni Vladimir Poutine, ni Serguei Lavrov, Ministre des Affaires extérieures de Russie, ni les autres dirigeants de ce pays ne commettraient jamais une telle bêtise.
 
26 millions de russes sont morts en défendant la patrie contre le nazisme. Les combattants chinois, femmes et hommes, enfants d’un peuple à la culture millénaire, sont des personnes à l’intelligence privilégiée et à l’esprit de lutte invincible et Xi Jinping est un des leaders révolutionnaires les plus fermes et capables que j’ai connu dans ma vie.
 
 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,