Aller à…
RSS Feed

24 octobre 2020

COMMENT TUER DANS L’ŒUF TOUTE ARMEE AFRICAINE : LES ETATS-UNIS VONT FINANCER UNE FORCE DE REACTION RAPIDE EN AFRIQUE !


COMMENT TUER DANS L’ŒUF TOUTE ARMEE AFRICAINE :

LES ETATS-UNIS VONT FINANCER UNE FORCE DE REACTION RAPIDE EN AFRIQUE !

 

Luc MICHEL pour ELAC & ALAC Website/

Avec AFP – Correspondance à Washington – PCN-SPO/ 2014 08 07 /

https://www.facebook.com/ALAC.org

https://www.facebook.com/elac.committees

 

Nous disions il y a quelques jours sur AFRIQUE MEDIA TV que « l’Afrique ne devait rien attendre de bon du Sommet de Washington sur l’Afrique ». Nous avions raison !

 

Le Kenya, la Tunisie, le Mali, le Nigeria, le Niger et le Ghana vont bénéficier d’un nouveau plan d’aide de Washington « pour mieux garantir leur sécurité » annonce Obama. « Les Etats-Unis vont accélérer leur aide à six pays en Afrique pour leur permettre de mieux assurer leur sécurité et vont en aider six autres à créer une force de réaction rapide de maintien de la paix », a annoncé ce mercredi Barack Obama.

 

Le président Obama, qui clôturait trois jours du sommet « US-African Leaders », avec une quarantaine de présidents africains, a souligné qu’il s’agissait «de resserrer notre coopération en matière de sécurité pour mieux faire face à des menaces communes comme le terrorisme ou le trafic d’êtres humains». Le prétexte de la « Guerre au Terrorisme » sert encore et toujours de plate-forme pour recoloniser l’Afrique

 

Le Kenya, la Tunisie, le Mali, le Nigeria, le Niger et le Ghana vont donc bénéficier d’un « nouveau plan d’aide de Washington pour mieux garantir leur sécurité ». Il s’agira notamment d’aider ces pays «à continuer à mettre sur pied des forces de sécurité solides et professionnelles qui puissent les aider à assurer eux-mêmes leur sécurité», a dit le président. « Washington va consacrer 65 millions de dollars à cette initiative la première année et fera ensuite régulièrement le point sur les besoins », précise un document de la Maison Blanche. Ce document insiste aussi sur le fait qu’il s’agira de former des forces de sécurité qui seront capable «de protéger les civils et de faire face aux défis et aux menaces avec intégrité et en toute transparence». Le tout sans consultation préalable de l’Union Africaine.

 

COMMENT EMPECHER LA CREATION D’UNE FORCE PANAFRICAINE D’INTERPOSITION : EN IMPOSANT RAPIDEMENT UNE FORCE RIVALE SOUS CONTROLE AMERICAIN …

 

Barack Obama a aussi annoncé qu’il voulait aider à mettre sur pied « une force africaine de réaction rapide de maintien de la paix sur le continent ».

 

Les Etats-Unis vont « s’appuyer sur des pays qui ont déjà fait leurs preuves en matière de maintien de la paix »: le Ghana, l’Ethiopie, le Sénégal, la Tanzanie, le Rwanda et l’Ouganda.

« Washington doit débloquer 110 millions de dollars par an pendant trois à cinq ans », précise un document diffusé par la Maison Blanche. Ces fonds et l’assistance américaine doivent « permettre d’entraîner, d’équiper et de former les troupes dédiées au maintien de la paix. En échange, les pays africains partenaires, s’engagent à ce que leurs soldats et leur équipement puissent être déployés rapidement ».

 

Les Etats-Unis ont également l’intention d’associer d’autres «partenaires internationaux» à cette initiative. La porte est donc déjà entrouverte aux généraux français de l’OTAN et à l’Alliance Atlantique elle-même …

 

La décision d’Obama a un but évident : tuer dans l’œuf le projet de l’UA, présenté par Kadhafi dès 2006, d’une Force panafricaine d’interposition rapide. La Force-croupion d’Obama, sous contrôle de l’AFRICOM et financée par Washington, va diviser les africains et placer, comme toujours, la sécurité africaine sous supervision américaine, encadrée par les cadres occidentaux …

 

Luc MICHEL

_________________________

Luc MICHEL /

PROFIL Facebook https://www.facebook.com/luc.michel.505

Twitter https://twitter.com/LucMichelPCN

PAGE OFFICIELLE Facebook https://www.facebook.com/Pcn.luc.Michel

Website http://www.lucmichel.net/

 

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,