Aller à…
RSS Feed

5 décembre 2020

Gaza: Quand un scénario de terreur contraint « Israël » à rebrousser chemin


aller à
Articles liés
A Gaza, le Hamas est partout, nulle part… et à la radioDéception et amertume dans les médias israéliens : constat de défaite accablantGaza s’oriente vers la levée du blocus et la prolongation du cessez-le-feuLes pays européens doivent juger leurs nationaux ayant participé à la guerreLe Hamas a exécuté des collaborateurs pendant la guerre à Gaza
Recherche
Le site des sports Informations Le programme du réseau Vidéos Diffusion en direct
Suggestions Les livres d’or Sondage Service RSS La liste de diffusion
La Communauté internationale ne veut pas l’intérêt du peuple palestinien, ni celui des Libanais et des Arabes. Elle œuvre pour réaliser les intérêts des USA et d’Israël et veut pousser les palestiniens à s’entretuer
Al Manar
Moyen Orient
Gaza: Quand un scénario de terreur contraint « Israël » à rebrousser chemin
L’équipe du site
Il est ordinaire que le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, menace les Palestiniens d’occuper Gaza. Mais, il est incompréhensible qu’il menace ses ministres et son cabinet d’envahir la bande de Gaza.À la demande de Netanyahu, des experts de l’armée d’occupation israélienne ont exposé au cabinet ministériel le coût de l’occupation de la bande de Gaza. Et c’est grâce à ce rapport que les ministres ont été terrifiés, renonçant définitivement à l’idée d’invasion de Gaza.

Le quotidien israélien Haaretz a dans ce contexte révélé que le retrait israélien de la bande de Gaza est intervenu après une réunion du cabinet au cours de laquelle des représentants de l’armée israélienne ont mis en garde contre les grosses pertes financières et humaines qui seraient infligées à « Israël » en cas d’invasion de l’enclave palestinienne.

Citant des ministres ayant participé à cette réunion, le quotidien poursuit : Netanyahu a voulu à tout prix convaincre  les ministres de réfuter entièrement une telle proposition.  Ils ont qualifié la réunion d’ « une séance d’effroi bourrée de scénarios de terreur ».

Selon la même source, la réunion a duré plus de quatre heures en présence de hauts responsables de l’armée israélienne et du service de sécurité intérieure israélien Shabak. Les experts militaires ont affirmé que toutes les maisons à Gaza étaient piégéee et ses rues jonchées d’engins piégés qui attendent les soldats israéliens.

Combien de temps faudrait-il pour occuper Gaza? Les experts israéliens ont avanc6 le chiffre d’au moins 5 ans et une somme rondelette de 15 milliards de shekels, pour que Gaza « soit placé sous contrôle » !

Pour sa part, la deuxième chaine de télévision israélienne a diffusé un reportage dans lequel elle a dressé un constat d’échec :

 » si les dirigeants politiques avaient donné l’ordre de l’occupation de Gaza et du démantèlement du Hamas, cet ordre aurait été l’équivalent de la mort des centaines de militaires israéliens, de l’enlèvement de dizaines d’autres, ainsi que de la mort de milliers de palestiniens. Tout ceci se serait étalé sur une période de cinq ans  » !!

Le reportage a également évoqué la fameuse réunion de la semaine dernière du cabinet sioniste où les ministres ont discuté de ce sujet et se sont exprimés contre l’occupation de l’enclave palestinienne.

 » Pour une majorité de ministres, le scénario d’une occupation de Gaza s’avère trop difficile. Car il faudrait cinq ans pour nettoyer la totalité de Gaza des dizaines de milliers d’armes, de missiles, de bombes et des 20.000 combattants palestiniens « .

Mais la chaine évoque toutefois une autre crainte israélienne : « cette future guerre contre Gaza ne tardera pas à s’étendre au sud du Liban et à mettre en danger les traités de paix signés avec l’Egypte et la Jordanie. La Cisjordanie s’embrasera et le coût de tout ceci s’élèvera à quelques 15 milliards de shekels ».

Et de poursuivre : « après avoir évoqué toutes ces risques, Netanyahu a demandé aux ministres favorables à l’occupation de lever la main. Personne ne l’a fait! »

Les ministres israéliens tout comme l’opinion publique israélienne sont en ce moment en train de ruminer la défaite de l’offensive israélienne contre la bande de Gaza!

Source: Divers

07-08-2014 –

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,