Aller à…
RSS Feed

26 novembre 2020

Le petit journal de Karim


le petit journal de Karim


LE TEMPS DES ASSASSINS 

Observez bien ces visages.
Ce sont les visages d’hommes humiliés par leurs propres crimes, commis à la face du monde.

10552632_10152450048647839_8826722866922529269_n.jpg

Grande est leur défaite !

Méprisable, leur arrogance.
Leurs mains sont sales.
Aucun ne mérite de rester libre.
Tous devraient être condamnés.
La victoire ne consiste jamais à faire preuve de la plus grande barbarie, en infligeant à des innocents de lourdes pertes.
La victoire, c’est se tenir devant Dieu selon les exigences de la vérité, de la liberté et de la justice, et résister contre le vol et la tyrannie, même s’il faut pour cela donner sa vie.
08/08/2014  http://haniramadan.blog.tdg.ch

 

———- Forwarded message ———-
De : « Juliette Sayegh » <[email protected]>
Date: 2014-08-07
Subject: WATCH and Wake Up World !!

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=Zw9EhjyU3JU
 ———- Forwarded message ———-
From: Djamal Benmerad <[email protected]>
Date: 2014-08-06
Subject: Dire d’une jeune Palestinienne

We Teach Life FrSubtitle

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=iEwrJEqw2j0———- Message transféré ———-
De : <[email protected]>
Date : 7 août 2014
Objet : Où des sionistes avancent masqués face à un anti-sémitisme inventé

https://www.youtube.com/watch?v=vujvxQho5QQ#t=28

 

« Les loups sont entrés dans Paris »… mais ce ne sont pas les mêmes qu’en 40; ceux-ci sont bien plus futés!
La preuve est qu’ils nous ont mis en cage… et on ne s’en est même pas rendu compte, dites donc...

———- Message transféré ———-
De : Allain Jules <[email protected]>
Date : 9 août 2014
Objet :PALESTINE VERSUS ISRAËL. Déluge de feu sur Gaza: 5 morts et une mosquée détruite by Allain Jules
stop1Alors que la rue arabe semble sortir de sa torpeur, avec notamment plus de 15.000 partisans des Frères musulmans qui se sont réunis lors d’un rassemblement pro-Hamas dans la capitale de la Jordanie, à Amman, Israël bombarde sans discontinuer Gaza. Ces partisans des Palestiniens en Jordanie scandaient: «mort à Israël » tout en exhortant le Hamas à Lire la suite

Objet :STUPEUR ET TREMBLEMENTS. CPI: Mme Fatou Bensouda refuse de poursuivre Israël by Allain Jules
Fatou BensoudaLA HAYE, Pays-Bas – Les compétences de la CPI ne concerneraient donc pas Israël ? Alors que tout est comme dirait l’autre « nickel chrome » pour faire condamner Netanyahu et ses sbires, voici que la négresse de Maison Fatou Bensouda dit que la Cour pénale internationale ne peut prendre en compte la plainte palestinienne. Une falsification Lire la suite———- Message transféré ———-
De : Marie-Ange Patrizio <[email protected]>
Date : 9 août 2014
Objet : Pétition à diffuser : http://icc4israel.wesign.it/fr

m-a

Les crimes d’Israël devant la CPI

Nous sommes près du but. Ce qu’il reste à faire

Gilles Devers

J’écris ces lignes alors que les 1,8 millions d’habitants du territoire palestinien de Gaza vivent dans les plus grandes difficultés, et les plus grandes incertitudes. Le bilan provisoire est de 1800 morts et plus de 6 000 blessés graves, dont 85% de civils. L’électricité est là quelques heures par jour, l’eau manque, et le pays est en ruine. Les familles pleurent leurs morts. Venus s’occuper de tunnels, les soldats israéliens ont rayé de la carte des quartiers entiers et détruit des infrastructures essentielles à la population civile (hôpitaux, écoles, centrale électrique…). Rien de significatif ne se dégage sur le blocus de Gaza, qui est en lui-même un crime de guerre.

Alors, est-ce le moment de parler de la procédure quand l’idée d’un procès semble à des années lumières des besoins urgents d’un peuple qui demande seulement à vivre ?

Oui, c’est le moment. D’abord, car nos amis Palestiniens nous le demandent. Ensuite, parce que nous n’avons jamais été aussi près du but : combattre l’impunité d’Israël devant une juridiction internationale.

 

Justice for Palestine

 

Article intégral sur :http://lesactualitesdudroit.com/2014/08/09/les-crimes-disrael-devant-la-cpi-nous-sommes-pres-du-but-ce-quil-reste-a-faire/


Objet : Mahmoud ABBAS,et Mme Leila CHAHID,ont développé une stratégie en vue de l’annulation de la plainte.

Impunité : la Cour Pénale Internationale rejette la plainte contre Israël
06-08-2014


Dernier crime à Gaza : le crime de haute trahison Aujourd’hui est un jour de deuil supplémentaire pour les Palestiniens.

        Aujourd’hui est un jour de deuil supplémentaire pour les Palestiniens.

Hier 5 août 2014, M. Riad Al Maliki,  ministre des Affaires étrangères de la Palestine, a obtenu de Mme Fatou Bensouda, procureure de la Cour Pénale Internationale, l’annulation de la plainte déposées le 25 juillet 2014 par M. Saleem Al Saqqa, ministre palestinien de la Justice, et M. Ismaeel Jaber, procureur général de Gaza pour les crimes de guerre commis à Gaza par l’armée israélienne.

Cette plainte, élaborée par les meilleurs spécialistes du droit international, avait reçu l’appui de 130 professeurs de Droit de par le monde qui avaient affirmé sa complète recevabilité au regard des statuts de la Cour Pénale Internationale.

Dès la publication de la plainte, le président palestinien, Mahmoud Abbas, le représentant de la Palestine à l’ONU et Mme Leila Chahid, ambassadrice de Palestine auprès de l’Union Européenne, ont développé une stratégie en vue de l’annulation de la plainte.
Le représentant à l’ONU a prétendu, à l’unisson avec la partie israélienne, que le dépôt de plainte risquait de se retourner contre la résistance palestinienne, ce qui est juridiquement faux (article 31D du statut de la Cour Pénale Internationale).

Mme Leila Chahid est allée dans le même sens, provoquant le 4 août une réaction officielle du Hamas par l’intermédiaire de son porte-parole, Sami Abu Zouhri :

N’écoutez aucune voix qui suggérerait que nous serions opposés à une action auprès de la Cour Pénale Internationale. Certaines personnes prétendent que le Hamas ou d’autres résistants pourraient être victimes d’une telle démarche, mais ce n’est pas vrai. Ce n’est que de la propagande. Rien de ce que nous faisons ne nous fait peur. Nous sommes sous occupation et c’est notre droit, selon la loi, de résister. C’est aussi le droit de notre population d’être défendue.

Ces pressions sur la Cour Pénale Internationale, aboutissant à l’annulation de la plainte, étaient malheureusement prévisibles. Déjà, à la suite de la guerre de l’hiver 2008-2009, M. Abbas avait dépêché M. Al Maliki auprès du procureur de la Cour, aboutissant à l’annulation de la procédure de plainte en cours. Ce sont les mêmes acteurs aujourd’hui qui sont à la manœuvre.

Il faut dire que la plainte déposée le 25 juillet 2014, outre les crimes de guerre, mentionnait le crime de colonialisme, faisant ainsi peser une lourde menace sur Israël : dès que la plainte est transmise à la chambre intermédiaire, les entreprises étrangères travaillant dans les territoires occupés devenaient susceptibles de poursuites pour complicité. Les conséquences économiques pour Israël auraient pu être rapides, bien avant que n’advienne le jugement des commanditaires des crimes de guerre. Avant même que la bataille des armes ne soit terminée, M. Netanyahou a remporté grâce à M. Abbas et Mme Chahid une victoire politique déterminante : la menace économique est éloignée.

Comme toujours en pareil circonstances, la communication palestinienne, et en particulier Mme Chahid, prétend avoir une autre stratégie : celle de l’adhésion à la Cour Pénale Internationale. Pourquoi ne pas l’avoir fait plus tôt ? La supposée nécessité de reconnaissance préalable de l’État palestinien à l’ONU est un mensonge juridique. M. Abbas et Mme Chahid auraient pu saisir la Cour depuis près de dix ans. Trois massacres à Gaza auraient peut-être pu être évités.

La décision de faire taire le Droit met à nouveau en lumière le jeu meurtrier et la nature réelle de l’Autorité palestinienne.

Sert-elle les Palestiniens en 2006 lors qu’après avoir perdu les élections elle tente de reprendre le pouvoir par les armes ?
Sert-elle les Palestiniens en 2006  lorsqu’elle condamne la capture d’un soldat israélien au poste de combat ?
Sert-elle les Palestiniens en 2009 quand elle contribue à enterrer le rapport GOLDSTONE sur les crimes commis à Gaza ?
Sert-elle les Palestiniens quand elle soutient officiellement le nouveau dictateur égyptien qui est à l’origine de la fermeture du seul point de passage de GAZA avec le Monde ?
Sert-elle les Palestiniens lorsque son président déclare quelques jours avant l’attaque israélienne : « Les tunnels entre Gaza et  l‘Égypte sont illégaux. Nous (sic) avons essayé de les détruire, nous (sic) avons construit un mur d’acier souterrain, « nous (sic) avons essayé de les noyer ».

Toutes ces attaques ont en fait pour  but de détruire un parti politique à référence culturelle musulmane, le HAMAS, et quel qu’en soit le prix pour la population palestinienne.

Le droit international étant bafoué, force est d’observer à nouveau le droit national palestinien, bafoué lui aussi. Le président ABBAS, selon des lois fondamentales palestiniennes, a terminé son mandat  en janvier 2009. Des élections ne pouvant avoir lieu, c’est le président du parlement Aziz DUWAIK qui aurait dû le remplacer. Mr DUWAIK est en prison.  Alors que le parlement aurait dû légalement voir son mandat prolongé, nombre de parlementaires ont été emprisonnés, parfois avec l’appui de la police palestinienne, et le parlement est empêché de fonctionner.

Ainsi, on se bouscule aujourd’hui, parmi les dictatures arabes, pour être « le meilleur ennemi d’Israël ».

Le président actuel est donc illégal autant qu’illégitime. Mr ABBAS et Mme CHAHID  règnent sur un champ de ruines physique, politique et moral. Ils  servent l’intérêt de l’ennemi. La Palestine a son gouvernement de VICHY qui ne représente pas les Palestiniens, pas plus que VICHY ne représentait la France.

Que ceux qui le contestent osent organiser des élections libres et non faussées  à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est.
Christophe OBERLIN

2014 08 06

http://www.ism-france.org/analyses/Dernier-crime-a-Gaza-le-crime-de-haute-trahison-article-19096

Source: Info Libre

7 août 2014 :

Tôt ou tard, la CPI jugera les crimes de guerre commis à Gaza

 

Gilles Devers

 « Rien n’arrêta la demande du peuple palestinien – ce grand peuple qui est l’incarnation de la résistance à l’oppression – pour que justice soit rendue. Imaginer enrayer cet appel au droit est aussi dérisoire que de vouloir bloquer une grande marée avec une barrière de sable. Ne doutez- pas : la procédure se poursuit, et les obstacles de papier mis malheureusement sur son chemin seront vite balayés. Quant à la CPI, si elle ne sait pas prendre en considération l’ampleur des crimes commis et la complexité de la question palestinienne, c’est elle qui, avec ces certitudes mal placées, sera balayée.

   La résistance juridique s’organise. Elle visera tous les obstacles, et les abattra tous. Le premier sur la liste est l’opposition indigne, immonde, des États occidentaux qui font pression sur l’État de Palestine pour que ses dirigeants ne s’adressent pas à la justice internationale Si ces dirigeants veulent que nous gardions un zeste de considération pour eux, il faut que d’urgence, et massivement, ils encouragent la Palestine dans son action contre l’impunité. Nous sommes tous là pour observer leurs manœuvres et leur silence. S’ils restent hostiles, ils rendront des comptes eux aussi. « 

http://lesactualitesdudroit.com/2014/08/07/tot-ou-tard-la-cpi-jugera-les-crimes-de-guerre-commis-a-gaza/

Note ISM-France : L’équipe juridique qui travaille sur le sujet appelle à une pression populaire internationale pour maintenir cette plainte. Merci de signer et diffuser le plus possible la pétition qui soutient cette plainte : http://icc4israel.wesign.it/fr

Pour diffusion,

m-a


gaza-enfant-mort.jpg

France 3 se lâche en invitant un avocat : « Israël commet des crimes de guerre »

5 août 2014
France 3, Israël

Après avoir fait la lumière dans son édition régionale sur l’impunité de la LDJ lors des incidents de la rue de la Roquette, France 3 National se met a inviter des personnalités, ici Me Patrick Baudouin, avocat au barreau de Paris et président d’honneur de la FIDH (Fédération internationale des ligues des droits de l’homme), qui dénonce les crimes de guerre israéliens.

Mais qu’attend le CRIF pour faire taire cet ignoble personnage ainsi que cette journaliste qui ose inviter des personnes avec un point de vue objectif ?http://croah.fr/videos/france-3-se-lache-en-invitant-un-avocat-israel-commet-des-crimes-de-guerre/

Agression israélienne : trois intellectuels français accusent Hollande de ternir l’image de la France

En France, de plus en plus de personnalités osent hausser le ton pour critiquer Israël, ne craignant plus d’être taxés d’antisémites.

Article | 5. août 2014 – 1
Rony Brauman : «Je regrette le temps où la France donnait à la cause palestinienne un espace d'expression.» D. R.
Rony Brauman : «Je regrette le temps où la France donnait à la cause palestinienne un espace d’expression.» D. R.

La vague d’indignation contre la position officielle de la France sur l’agression israélienne commence à s’étendre aux milieux artistiques et intellectuels, où de plus en plus de personnalités osent hausser le ton pour critiquer Israël, ne craignant plus d’être taxés d’antisémites. Dans une contribution commune, la plus accablante jusqu’ici, trois grandes figures de l’intelligentsia française, Rony Brauman (ex-président de MSF, professeur à Sciences Po), Régis Debray (écrivain et philosophe) et Edgar Morin (sociologue et philosophe), interpellent le président François Hollande sur sa position et celle de son gouvernement par rapport à ce qui se passe à Ghaza, et lui demandent d’assumer sa responsabilité historique. Intitulée : «M. Hollande, vous êtes comptable d’une certaine idée de la France qui se joue à Gaza», cette lettre adressée au chef de l’Etat, et publiée dans Le Monde, se lit comme un réquisitoire de l’alignement atlantiste de la politique étrangère de la France depuis dix ans. Les rédacteurs de la lettre s’étonnent ainsi que Paris s’enthousiasme à envisager des sanctions contre la Russie pour de simples soupçons sur l’affaire de l’avion malaisien abattu en Ukraine, le 17 juillet dernier, et observe le silence sur des crimes avérés commis par l’armée israélienne contre des populations palestiniennes sans défense. «On ne sait pas si le président russe Vladimir Poutine, ou l’un de ses subordonnés, a donné l’ordre de faire sauter en vol le Boeing 777 de la Malaysia Airlines. Mais il y a déjà cinq fois plus de civils innocents massacrés à Gaza, ceux-là soigneusement ciblés et sur l’ordre direct d’un gouvernement», soulignent-ils. Mettant en relief le paradoxe de la politique arabe de la France, les auteurs de la lettre s’interrogent : «Les sanctions de l’Union européenne contre Israël restent au niveau zéro. L’annexion de la Crimée russophone déclenche indignation et sanctions. Celle de la Jérusalem arabophone nous laisserait impavides ? Peut-on à la fois condamner M. Poutine et absoudre M. Netanyahou ? Encore deux poids deux mesures ?» écrivent-ils, indignés. Rappelant la complexité et la particularité du conflit israélo-palestinien, ils notent : «Nous avons condamné les conflits interarabes et intermusulmans qui ensanglantent et décomposent le Moyen-Orient. Ils font plus de victimes locales que la répression israélienne. Mais la particularité de l’affaire israélo-palestinienne est qu’elle concerne et touche à l’identité des millions d’Arabes et musulmans, des millions de chrétiens et Occidentaux, des millions de juifs dispersés dans le monde.» Dans un entretien à la chaîne France 24, diffusé ce lundi, Rony Brauman regrette le temps où la France, pays des libertés et des droits de l’Homme, «ouvrait ses bras à la cause palestinienne et lui donnait un espace d’expression.»
R. Mahmoudi

Deuxième jour de la trêve à Ghaza

Deuxième jour de la trêve à Ghaza : Netanyahu mine les négociations palestino-israéliennes

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 07.08.14

Suite au cessez-le-feu obtenu mardi, Le Caire a la difficile mission de concilier les exigences des deux parties. Israël et le Hamas campent sur leurs positions.

———- Forwarded message ———-
From: bassam tahhan <[email protected]>
Date: 2014-08-08
Subject: Un entretien Agence Info Libre :http://www.agenceinfolibre.fr/bassam-tahhan-israel-disparaitra-negocie-pas-paix-globale/salamat

« Israël disparaitra si elle ne négocie pas une paix globale ».

Alors qu’aujourd’hui Vendredi 08 Août sonne la fin du cessez-le feu à Gaza qui n’aura duré que 3 jours, Bassam Tahhan revient pour cette dernière « Causeries d’Ivry », sur le conflit israélo-palestinien.

Bassam Tahhan nous avait dit lors de notre précédent entretien, que les actions menées par Israël se solderaient par un échec. Nous lui avons alors demandé si les derniers évènements confirmaient selon lui cette mise en échec.

———- Forwarded message ———-
De : « ayssar midani »  <amidani@free.fr>
Date: 2014-08-08
Objet : un sociologue juif néerlandais à propos de la Palestine …
la Palestine aux palestiniens les immigrés sionistes doivent retourner chez eux


http://www.huffingtonpost.com/peter-cohen/root-causes-in-palestine_b_5499127.html

Peter Cohen Become a fan Sociologist; Jewish World War II Survivor

The Root Cause of the Never-Ending Conflict in Palestine; and How to Fix It
Posted: 08/04/2014 8:28 pm EDT Updated: 08/07/2014 9:59 am EDT
Print Article

Rares sont les intellectuels français médiatisés, présents sur la majorité des chaines de télévision, qui ont .. [Suite…]

<br />
Madjid Messaoudène. Président de l’association Observacteurs en Palestine : «La première réaction de Hollande a probablement été rédigée par Netanyahu»

———- Message transféré ———-
De : « Éditions Démocrite » <[email protected]>
Date : 9 août 2014 10:55
Objet : Voici ce que le sang  de la résistance du peuple Palestinien  a écrit dans la Bande de Gaza,
Gaza l’incendiée que les ennemis ont voulu mettre a genou :  Il proclame aujourd’hui  qu’il n’ y aura pas de retour en arrière.

La conspiration ne passera pas ! Une déclaration du Parti communiste Palestinien

 

———- Message transféré ———-
De : « jeff tonton » <capitainejeff@yahoo.fr>
Date : 9 août 2014
Objet :Aucune référence ne sera formulée par la journaliste au sujet de l’occupation…

Haïm, Bibi et Habib

Vendredi 8 Août 2014
Haïm, Bibi et Habib

INFO PANAMZA.

SURPRISE, SURPRISE : L’EXTRÉMISTE MEYER HABIB ÉTAIT PRÉSENT LORS DE L’ENTRETIEN « EXCLUSIF » DE LAURENCE HAÏM AVEC BENYAMIN NETANYAHOU.

Dans la soirée du jeudi 7 août, la chaîne d’information I Télé a diffusé une interview particulièrement complaisante du Premier ministre israélien {http://youtu.be/78mrZYNqwGc }.

Son interlocutrice censée lui porter la contradiction : Laurence Haïm, la journaliste déjà à l’origine -comme l’avait souligné hier Panamza- d’un reportage édulcoré à propos d’un jeune Français engagé dans l’armée israélienne et impliqué dans des crimes de guerre commis à Gaza {http://panamza.com/de-la-banalisation-du-mal }.

Durant les 12 minutes de l’entretien, aucune référence ne sera formulée par la journaliste au sujet de l’occupation israélienne des territoires palestiniens, du blocus de Gaza ou du bilan faisant état de 1886 Palestiniens tués par les dernières opérations militaires israéliennes {http://panamza.com/agu}.

Curieuse omission journalistique pour une spécialiste méconnue du dossier : en 2002/2003, elle réalisa un reportage de terrain pour CBS qui devint un livre intitulé « Les bombes humaines: enquête au coeur du conflit israélo-palestinien » {http://panamza.com/agw}.

UN DÉTAIL TROUBLANT

Mystère: la présence -qui n’a pas lieu d’être- du député UDI Meyer Habib durant l’interview accordée à I Télé par son ami de longue date Benyamin Netanyahou.

Comme le suggère une question posée par Laurence Haïm au Premier ministre, la journaliste et le parlementaire ultra-sioniste partagent et diffusent la même contre-vérité (jamais étayée à ce jour par des éléments audiovisuels) selon laquelle « Mort aux juifs » aurait été scandé par des manifestants pro-palestiniens {http://panamza.com/7376}

UNE OCCASION MANQUÉE

Laurence Haïm, « journaliste franco-israélienne » (selon une notice publiée en 2008 par Speakers Academy, 1er bureau européen de conférenciers http://panamza.com/agv) également devenue américaine en raison du choc émotionnel ressenti après le 11-Septembre {http://panamza.com/agr}, n’a pas posé LA question qui fâche au Premier ministre issu d’une famille d’extrême droite :

« POURQUOI des agents secrets israéliens, travaillant sous l’autorité d’Ephraïm Halévy (patron du MOSSAD nommé en 1998 par Netanyahou) et arrêtés par la police américaine le 11 septembre 2001, avaient-ils manifesté leur JOIE -en capturant des images- DÈS l’impact du PREMIER avion dans le World Trade Center? »…. {http://panamza.com/le-grand-tabou }

***SOUTENEZ L’INFO-PANAMZA: http://www.panamza.com/120514-soutenez-panamza-abonnez-vous ***

Financer Tsahal est devenu une INSULTE???
La Ligue de défense Juive accuse Patrick Bruel d’être « un

———- Message transféré ———-
De : Allain Jules <[email protected]>
Date : 7 août 2014 19:24
Objet :DIEUDONNE. Bruel a donc escroqué l’humoriste qui le traitait de soldat de Tsahal et… by Allain Jules
…Menteur ! Toute la presse mainstream, en 2009, s’en donnait à coeur joie, relayant l’information selon laquelle l’humoriste Dieudonné avait été condamné face au chanteur Patrick Bruel. Le soutien inattendu ou plus exactement le pot aux roses est dévoilé par la LDJ qui dément les propos récents du chanteur qui dit n’avoir jamais financé l’arme Lire la suite

———- Message transféré ———-
De : Bruno DRWESKI <[email protected]>
Date : 9 août 2014
Objet : Pour la libération des prisonniers politiques en France

On attend les partis politiques sur le combat pour la libération des prisonniers politiques qui a commencé en France pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah et qui se poursuit avec la dernière vague de répressions.

« Quand ils sont venus chercher les communistes, Je n’ai rien dit, Je n’étais pas communiste

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, Je n’ai rien dit, Je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs, Je n’ai pas protesté, Je n’étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques, Je n’ai pas protesté, Je n’étais pas catholique.
Puis ils sont venus me chercher, Et il ne restait personne pour protester. »

Martin Niemöller, pasteur protestant et théologien allemand, militant antinazi.

Stop à la criminalisation du soutien à la Palestine.

Liberté pour nos détenus

le 9. août 2014 – 0:07

« Si vous n’êtes pas vigilants, les médias arriveront à vous faire détester les opprimés et aimer ceux qui les oppriment. » Malcolm X

Contrôlé, puis arrêté en marge de la manifestation « autorisée » du 13 juillet 2014, Mohamed, 23 ans, a été condamné à 4 mois de prison ferme en première instance, avec mise en mandat de dépôt (détention immédiate). Une peine ramenée à 3 mois ferme en appel, mais sans mise en mandat de dépôt. Mohamed est aujourd’hui libre, après avoir passé 25 jours enfermé.

Le calvaire de Mohamed marque le point de départ d’une vague de procès politiques visant à criminaliser le mouvement de soutien à la Palestine. Une affaire qui marque aussi le début de notre mobilisation en faveur des personnes arrêtées et condamnées (à du ferme ou du sursis) pour leur simple engagement pour la Palestine.

Pour répondre à l’urgence de la situation, nous avons immédiatement lancé une collecte d’argent pour aider financièrement les personnes arrêtées et leur famille. Un élan de solidarité impulsé initialement par les membres de la campagne pour l’Abrogation des Lois Islamophobes (ALI), et qui se poursuit aujourd’hui en coordination avec d’autres structures, comme le  GAB, le PYM, le CMF, GP, ISM-France, le CAP, et d’autres.

Nous ne pouvions nous contenter d’un soutien purement moral ou verbal. On ne répond pas à la répression par un simple communiqué de presse. La réalité de cette répression nous imposait dès le départ d’organiser un soutien matériel concret en direction des personnes interpellées/incarcérées.

En interdisant les manifestations des 19 et 26 juillet 2014 – un cas unique en Europe – le gouvernement français nous a poussés à franchir collectivement la frontière de la légalité, comme y furent contraint-e-s nos ainé-e-s qui participèrent à la manifestation autrement plus meurtrière du 17 octobre 1961.

Ces interdictions de manifester étaient destinées à criminaliser le mouvement de soutien au peuple palestinien massacré, et à casser l’élan de solidarité avec les personnes arrêtées.

Depuis le début de la mobilisation, les reportages télé, les déclarations des politiques, les procès verbaux de la police et même les décisions de justice, ont systématiquement dépeint les personnes arrêtées comme des « casseurs ». Une stratégie du pourrissement, qui fait qu’aujourd’hui, beaucoup se posent des questions sur le profil des personnes à qui nous apportons notre soutien.

Il a toujours été clair pour nous, depuis le départ, que ce soutien était exclusivement destiné aux personnes arrêtées pour avoir exprimé leur solidarité à la Palestine, au cours de manifestations interdites ou non. Venir en aide à ces personnes fait évidemment courir le risque de soutenir des individus qui ne le « mériteraient » sans doute pas. Mais ne rien faire serait bien pire.

Ne rien faire reviendrait à abandonner toutes les personnes venues comme vous, comme nous, manifester. Ce serait les laisser elles et leurs familles, isolées et amères. Ce serait, en définitive, affaiblir notre communauté, puisque c’est principalement à elle qu’on refuse le droit de soutenir la Palestine.

Derrière cette question du soutien aux personnes arrêtées, se joue en réalité notre droit collectif à exprimer publiquement notre opinion politique, à dire clairement notre soutien au peuple palestinien et à sa résistance. Le soutien à nos détenus politiques est un devoir.

C’est pourquoi, nous mettons tout en œuvre pour que les sommes collectées auprès de vous soient allouées à la défense et au soutien des « bonnes » personnes. Face à l’acharnement politique, médiatique, policier et judiciaire, nous avons plus que jamais besoin de vos dons, l’aide aux personnes poursuivies ou détenues étant extrêmement coûteuse. Au regard du nombre d’arrêté-e-s, inculpé-e-s et de condamné-e-s, nous avons besoin de plusieurs milliers d’euros.

Nous demandons aussi à toutes celles et à tous ceux qui peuvent nous apporter une aide juridique (avocats, juristes, etc.) de rentrer en contact avec nous. De même, si vous avez été arrêté-e ou êtes en contact avec une personne poursuivie, ou si vous avez été témoin de violences policières, veuillez également nous contacter à l’adresse mail ci-dessous.

Nous appelons enfin toutes les sœurs et tous les frères souhaitant s’investir dans le mouvement de soutien aux personnes arrêtées, à nous contacter le plus rapidement possible. Ce mouvement de soutien ne se construira pas sans la participation active de chacun-e d’entre nous. Notre solidarité est un devoir.

« Libérez le prisonnier, nourrissez l’affamé, et visitez le malade » (Hadith rapporté par al-Boukhari).

Campagne pour l’Abrogation des Lois Islamophobes (A.L.I.)

[email protected]

Infos pratiques :

Nous préparons actuellement la mise en place d’une collecte via une plateforme de crowdfunding.  D’ici là, vous pouvez faire un don via PayPal (l’adresser à [email protected]), ou en espèces ou chèque (contacter Nawal Naws à l’adresse [email protected]).

Nous avons également créé une boite à dons afin de récolter vos dons en mains propres, nous serons présent-e-s lors de l’ensemble des rassemblements ou manifestations.

Toutes les informations sur la page Facebook : Liberté pour nos détenus.

Pour nous contacter : [email protected]

———- Message transféré ———-
De : Jean louis Blaquier <[email protected]>
Date : 6 août 2014
Objet :Aux abords de l’Afrique : la Palestine

enfin la seule vérité possible pour toutes les diplomaties du monde….

Eric Hazan & Eyal Sivan
Un État commun entre le Jourdain et la mer


http://www.lafabrique.fr/catalogue.php?idArt=675

———- Message transféré ———-
De : « Éditions Démocrite » <[email protected]>
Date : 8 août 2014
Objet :Traduction d’articles parus sur le site du FPLP jeudi 7 août 2014LE FPLP est, à côté des d’Al Qassam (aile militaire du Hamas), du Dijihad islamique et des brigades Al Aqsa (aile militaire du Fath), une des quatre composante de la résistance armée qui mène aujourd’hui le combat sur le front de Gaza.

http://pflp.ps/english

1)Le FPLP fait l’éloge des actions directes pour la Palestine et presse pour leur intensification

06 août 2014

Le Front Populaire pour la Libération de la Palestine loue les actions directes prises par des groupes divers dans le monde entier pour arrêter les opérations de la machine de guerre qui assaillent le peuple palestinien,  et appelle à l’augmentation et à l’intensification de ces actions partout où l’occupant et ses partisans sont présents.

Le Front a recommandé les actions multiples directes visant dans le monde entier les ambassades israéliennes, les consulats, les établissements et les sociétés, incluant l’occupation pendant  2 jours de la fabrique d’armes Elbit à l’extérieur de Birmingham, au  Royaume-Uni; le blocus de l’ambassade israélienne à la Haye; la fermeture du comptoir d’El Al à Athènes; la mise à la distribution  populaire et la suppression de produits israéliens en Irlande; et les actions à New York, Chicago, San Francisco et Albuquerque aux États-Unis auprès des missions et consulats israéliens, Bank Leumi, Israël Discount Bank, Boeing et Martin Lockheed, aussi bien que le blocus prochain d’un bateau israélien de ZIM à Oakland,  Californie. Ces actions viennent parmi une rafale de die-ins et de sit-ins dans des bureaux parlementaires et gouvernementaux à travers l’Europe, l’Amérique du Nord et dans le monde entier et des manifestations à Paris et ailleurs qui ont envahi les rues, défiant la répression de la police et du gouvernement pour prendre position pour  la Palestine.

Le camarade Khaled Barakat a dit, dans un message aux mouvements de solidarité avec la Palestine dans le monde entier, que « Ces actions font partie de la résistance palestinienne,  arabe et internationale face aux massacres israéliens contre notre peuple. Elles illustrent que les peuples du monde en ont assez des images qu’ils ont vues le mois passé – d’enfants déchirés et de Palestiniens innocents assiégés et bombardés. Cela a été la réalité palestinienne pendant plus de 66 ans – et les peuples du monde disent, ‘ Assez! ‘ Nous voulons voir davantage de ces actions directes, comme l’occupation d’ambassades et de consulats israéliens et étasuniens, la fermeture des entreprises des profiteurs de guerre et des sociétés de l’occupation,  et les actions de désobéissance civile dans les villes du monde entier. Ces actions montrent clairement que les Palestiniens ne sont pas seuls et que les peuples du monde s’engagent dans cette voie parce qu’ils ne toléreront plus les actions illégitimes de l’état occupant. »

Barakat a souligné que la lutte palestinienne est une lutte internationale; comme l’a dit le camarade Ghassan Kanafani, « La cause palestinienne n’est pas une cause pour des Palestiniens seulement, mais une cause pour chaque révolutionnaire, partout où il est, comme une cause des masses exploitées et opprimées dans notre ère. »

« L’impact de ces actions directes est ressenti dans chaque cœur palestinien dans Gaza. Il est entendu et ressenti par chaque combattant dans la Bande de Gaza qui émerge des tunnels de la résistance, que les gens de conscience du monde sont du côté de notre juste lutte pour la libération, » a dit Barakat.

Barakat a noté que « Tandis que les gouvernements coloniaux des États-Unis, du Canada, du Royaume-Uni et de l’Union Européenne sont engagés dans une campagne impérialiste pour liquider le peuple palestinien et sa cause, des centaines de milliers de personnes de ces pays ont envahi les rues pour être du côté de la Palestine et dénoncent la complicité sanglante de ces puissances, qui sont les sponsors du projet colonial raciste en Palestine. Ce qui conduit des individus et des groupes à occuper une ambassade israélienne ou à fermer une usine d’armes israélienne, c’est leur sens profond de la justice et leur indignation devant les injustices infligées au peuple palestinien. »

Il a salué l’appui des peuples d’Amérique Latine, ainsi que le prolongement de l’appui officiel des gouvernements latino-américains, incluant le Venezuela, Cuba, la Bolivie, le Salvador, le Brésil, le Chili et l’Équateur. « Les peuples de l’Amérique Latine ont combattu  le colonialisme et l’impérialisme des USA pendant trop longtemps pour rester silencieux face à la machine de guerre sponsorisée par les États-Unis qui occupe la Palestine et qui massacre les nôtres, » a dit Barakat.

« La résistance palestinienne a toujours accueilli les internationalistes qui venaient combattre parmi nous et être une partie intégrante de cette lutte. Il y a des internationaux innombrables : des combattants, des dirigeants, des artistes, des écrivains, des journalistes, qui ont fait ainsi et continuent à faire ainsi et nous les connaissons par leurs actions directes. Ils rejoignent la lutte palestinienne par leurs actions directes, dans la lutte armée, dans les manifestations, les occupations d’ambassades et les profiteurs de la guerre et de l’occupation et se mettent eux-mêmes sur la ligne à côté de notre peuple, » a dit Barakat.

Barakat a noté que « ces actions directes envoient un message significatif également à l’état d’occupation : le monde observe et les peuples observent – et qu’ils sont en colère et qu’ils agissent , et qu’ils ne font pas qu’observer. L’occupation des ambassades, des consulats, des bureaux commerciaux et des sociétés israéliennes partout dans le monde constitue une partie importante du boycottage et de l’isolation du régime colonial d’apartheid en Palestine. Cette sorte d’action atteint aussi les médias et le public de l’occupant. Ceux-ci ne peuvent plus compter sur le silence ou l’ignorance des peuples du monde – aujourd’hui, après plus de 66 ans de colonisation et d’occupation sioniste en Palestine, il est tout à fait clair que le monde sait et parle et agit pour mettre fin aux massacres et aux crimes. L’entité israélienne doit apprendre que le monde ne peut plus tolérer le Sionisme. »

————————————————————————————————————-

2) Front d’Action de l’Étudiant Progressiste :

le Bombardement de l’Université Islamique essaye de briser notre détermination pour l’éducation

06 août 2014

La déclaration suivante a été publiée par le Front d’Action de l’Étudiant Progressiste à l’Université Islamique de Gaza :

L’agression sioniste barbare contre notre peuple palestinien en Bande de Gaza et les massacres par l’occupant contre notre peuple et notre société avec la complicité internationale dans ces crimes, ont impacté des centaines de milliers de Palestiniens : morts, blessés et déplacés de leurs maisons et de leurs familles et des centaines d’établissements de la société civile ont été détruits dans une attaque systématique.

Cet occupant a été détrompé de la notion qu’il peut maintenir ses soldats sur notre terre par la lutte vaillante de la résistance et la fermeté et la résistance du peuple palestinien, qui s’est engagé dans la plus noble des luttes et des batailles contre l’oppression sioniste et sa machine de guerre.

Le bombardement de l’occupation par les Sionistes de l’Université Islamique de Gaza avec des avions de guerre viole toutes les normes internationales et la loi humanitaire. L’université a longtemps été un phare de lumière, qui a produit certains des meilleurs enfants de notre peuple, qui est un espace voué à l’éducation de tous types dans ses salles de classe et halls d’étude et qui a aussi produit une longue ligne de martyrs, tombés pour la cause de notre peuple.

Les salles et les équipements de l’université ont été visés par l’occupation parce qu’il sait que la bataille aujourd’hui n’est pas une bataille menée traditionnellement par la force des armes, mais une guerre qui confronte les cerveaux palestiniens qui sont capables de surmonter la brutalité de la machine de guerre et sa technologie militaire avancée avec l’innovation et la créativité. « Le clash des cerveaux  » dans ce domaine a prouvé à l’occupant que le peuple palestinien prévaut dans sa persistance et sa capacité à déjouer et à défier l’agression.

Nous, du Front d’Action de l’Étudiant Progressiste, nous condamnons ce crime contre notre université et contre nos droits , et nous disons que nous sommes du côté des nôtres dans cette bataille héroïque pour faire face à l’occupation. Si l’occupant croit qu’en visant ces bâtiments il peut briser notre détermination, il sera prouvé qu’il se fait des illusions. Ces bâtiments sont des pierres empilées ensemble, mais l’Université, depuis sa fondation, est un édifice construit dans le cœur de chaque étudiant qui a étudié et a obtenu un diplôme là et de chaque personne touchée par sa position dans notre société.

L’Université Islamique reviendra, belle et forte, et les étudiants retourneront à leurs classes, partout où ils sont tenus. L’Université ouvrira et des milliers de nouveaux étudiants se précipitent pour rejoindre les facultés. L’agression de l’occupation n’arrêtera pas notre peuple dans son avance pour réaliser notre objectif de libération.

Gloire aux martyrs tombés et prompt rétablissement aux courageux blessés et victoire pour notre patrie la Palestine

Front d’Action de l’Étudiant Progressiste

Université Islamique de la Bande de Gaza Le 6 août 2014
————————————————————————————————————-

3)Taher : Désarmer la résistance est une illusion de l’occupant

06 août 2014

« Le désarmement de la résistance est hors de question et toutes les factions tiennent fermement leurs armes tant qu’il y a occupation n’importe où sur la terre de la Palestine, » a dit le camarade Dr. Maher Al-Taher, membre du bureau politique du Front Populaire pour la Libération de la Palestine.

« Il y a des rapports des médias divers selon lesquels Israël n’acceptera pas la reconstruction de la Bande de Gaza sauf après la suppression des armes de la résistance et qu’il exige de surveiller tout qui entre dans la Bande. Nous avons affirmé très clairement que l’idée de désarmer la résistance est une illusion et une illusion qui est inacceptable pour tous. Il est inacceptable de même discuter cette question en principe ou de la considérer comme une question discutable. C’est notre droit inaliénable de résister à cette occupation, » a dit Taher.

Il a noté que la délégation palestinienne est unie dans son insistance pour la levée du siège imposé à la Bande de Gaza et permettre la libre circulation des marchandises et des gens. « Cette demande fait partie de la bataille politique, qui doit être menée avec autant de compétence et avec autant de fermeté et de clarté que la résistance l’a fait sur le champ de bataille militaire. »

——————————————————————————————

RAPPEL

Gresh : «Pourquoi n’arme-t-on pas les Palestiniens contre Israël ?»

Alain Gresh. D. R.C’est la question très pertinente posée par ce journaliste honnête,
qui dénonce le ’deux poids, deux mesures’ de la politique française.

Alain Gresh dénonce vivement la politique de « deux poids deux mesures » de la France dans le traitement du conflit israélo-palestinien. Spécialiste du Proche-Orient, le directeur adjoint du Monde diplomatique, qui s’exprimait sur la chaîne de télévision Oumma TV, dit ne pas comprendre pourquoi « on soutient les rebelles syriens en guerre contre leur gouvernement et on refuse d’appuyer les Palestiniens dans leur guerre contre le colonialisme israélien ».

Auteur de plusieurs livres dont De quoi la Palestine est-elle le nom ?, Alain Gresh critique ainsi l’attitude du gouvernement français qui se cache derrière l’argumentaire du droit d’Israël à se défendre pour se taire sur les massacres commis par l’État sioniste à Gaza.

« Pour prendre l’exemple syrien, tout le monde met en lumière l’utilisation par l’armée régulière de l’aviation et beaucoup de gens appellent à armer l’opposition syrienne pour inverser le rapport de forces. Pourquoi personne n’appelle aujourd’hui à armer les Palestiniens face à l’agression israélienne ? Des gens vont se dire : mais comment peut-il dire une chose pareille ? Et pourtant la réalité est que les Palestiniens sont dans un mouvement de résistance contre une agression israélienne et qu’ils ont besoin d’être aidés pour y faire face », clame-t-il, rappelant que la Palestine est « sous occupation ».

« Et quand un peuple est sous occupation, il a le droit de résister. » Selon lui, il y a une « alliance de plus en plus stratégique entre la France et Israël » qui est également reflétée par le traitement des médias français de ce conflit.

Source : http://algeriepatriotique.com/article/gresh-pourquoi-n-arme-t-pas-les-palestiniens-contre-israel

———- Message transféré ———-
De : CEGOM <[email protected]>
Date : 7 août 2014 00:19
Objet : Cegom // Nos communications de juillet

Mesdames, Messieurs,

Pour rappel ou information,

Nous vous invitons à consulter nos communications de juillet.

Sincèrement,

Le Cégom

24 juillet 2014 Jeudi 24 juillet à 12 h. 30 en Martinique, le président du Cégom s’exprime sur Radio St-Louis au sujet de la situation palestinienne

 

23 juillet 2014 – Mercredi 23 et samedi 26 juillet à Paris. Les Français/es d’outre-mers marchent pour une paix immédiate entre Israël & Palestine

19 juillet 2014 – Rassemblement interdit samedi 19 juillet à 15 h. 00. Pour l’arrêt des bombardements et une solution immédiate à deux États entre Israël & la Palestine

 

16 juillet 2014 – Appel à manifester mercredi 16 juillet à 18 h. 30 pour l’arrêt des bombardements et une solution immédiate à deux États entre Israël et la Palestine

par André Chamy

http://www.voltairenet.org/article184954.html

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,