Aller à…
RSS Feed

20 octobre 2020

La Libye n’xiste plus


Kadhafi qu’ont-ils faits de ton pays. à cause de Sarkozy et de B.H.L et de cette racaille qui tournaient autour d’eux, ils ont tout saccagé, massacré dans un pays où il faisait si bon de vivre sous la Jamariyia. Ce sont des monstres !!!

« La Libye n’existe plus »

LE MONDE | | Par Florence Aubenas (Tripoli, Misrata, Zinten Envoyée spéciale)

 

Un bâtiment de Misrata, ville prise par les milices en 2011. Celles-ci sont ensuite remontées à Tripoli et se sont partagé les quartiers.
Un bâtiment de Misrata, ville prise par les milices en 2011. Celles-ci sont ensuite remontées à Tripoli et se sont partagé les quartiers. | Virginie NGUYEN HOANG/HANSLUCAS pour LE MONDE

 

Le café est déjà servi. Voilà maintenant le thé. L’employé s’éclipse, très droit, laissant la pièce silencieuse.

« Vous aimez Nice ?, demande un conseiller, à brûle-pourpoint. Alors, vous allez adorer Tripoli : c’est pareil. »

Nous sommes à l’ambassade de Libye à Paris, mon visa vient d’arriver et le conseiller est le seul à manifester quelque enthousiasme pour mon reportage. Trois ans après la chute de Mouammar Kadhafi, ce sont plutôt des mines catastrophées qui préparent le voyageur à son départ, accompagnées d’une liste des assassinats d’Occidentaux et des affrontements armés les plus récents.

ON S’Y TUE DÈS 9 HEURES DU MATIN

A l’arrivée, Tripoli ressemble à ces personnes qu’on rencontre après en avoir entendu beaucoup de mal : tout en elle paraît charmant. Des façades ocre à l’italienne filent sur le front de mer ; plus bas, vers le Corso, des petits manèges tournent dans l’air brûlant, comme au ralenti et, sur la longue plage lumineuse, des jeunes gens chahutent autour d’un scooter de mer. Sur l’avenue Gargaresh, il y a encore 7 km d’embouteillage, des voitures de luxe roulant au pas, passant et repassant devant la vitrine de Zara et surtout à côté de cette blonde piquante dans son 4 × 4.

Puis, peu à peu, cette façade familière se fissure. Là, à l’angle du boulevard, vous voyez la station-service, tout à fait banale ? On s’y tue dès 9 heures du matin, depuis qu’une milice organise la pénurie pour le contrôle des carburants et de la sécurité. Au rond-point, un agent de police en un…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,