Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2020

Le massacre de l’agriculture française


le massacre de l’agriculture française par JeMi

 Xarlo
17/08/2014
Avec elle, c’est toute une civilisation qui disparaît: solidarité, entr’aide, convivialité, relations humaines de proximité, artisanat local, petits commerces, etc…
Du grand art, Mms les financiers et autres politiciens véreux!
*******************************
 
Economie française: ça va mal, d’autant plus que depuis des années et les dernières en particulier, il n’y a plus d’Etat, dans le sens où les dirigeants non seulement, laissent faire les financiers: fermetures de laiteries, d’usines, mais contribuent au déclin de ce pays.
Ainsi, ils sont responsables de la fermeture d’hôpitaux, de maternités, de classes, quand il ne s’agit pas d’écoles, de divers services sociaux, d’abandon de lignes de chemins de fer au profit de transports routiers.
Sur le plan international, ils font totalement fausse route: ils ne supportent pas l’administration russe actuelle. V. Poutine aime son pays, c’est évident, mais inacceptable pour ce bloc occidental..
Ils préféraient Monsieur Eltsine -triste période pour la Russie et sa nation où c’était la curée-
Aujourd’hui ils crient au feu contre Poutine accusé de tous les maux. Et bien sûr, l’appareil -l’outil- médiatique- suit.
Oui! Ils font fausse route.
Je cite souvent le président De Gaulle. Mais de tous les présidents de droite et de centre/droit à ce jour, et particulièrement en matière de politique étrangère, il conduisait une politique réaliste, marquant l’indépendance de la france.

«  La realpolitik est par principe une gestion très diplomatique de la paix. Elle tend à éviter de recourir à la course aux armements. Elle est basée sur une prise de décision en connaissance du maximum de données et en sauvegardant le maximum d’options. –
Plusieurs écoles de pensée politique utilisent le terme realpolitik, en particulier les Réalistes et les Marxistes. Chez les Réalistes (majoritairement dans les pays Anglo-Saxons de la fin du XXe siècle), le terme est utilisé dans un sens de recherche de l’intérêt national au-delà des clivages idéologiques«  wikipédia

Est-ce le cas? J’en doute.
Quand on pense qu’un président doté de pouvoirs « absolus » a déclenché le feu et la mort en Libye écoutant un conseiller « de fait » -homme élégant à la chemise blanche ouverte et aux chaussures vernies- il y a de quoi être écœuré…
Les médias habituels se gardent bien aujourd’hui d’interviewer ce « conseiller » sur les conséquences de cette croisade meurtrière…
Quant aux derniers présidents, ce sont les élus -j’allais dire « du peuple- d’une majorité (plus que relative vu les taux d’abstention)…
Ils appellent cela « démocratie »

Il n’y a plus d’hirondelles dans le ciel de ma commune du Poitou et depuis l’an 2000:
« Antran: il n’y a plus que 10 exploitations agricoles en 2010 contre 19 en 2000.Cette baisse du nombre d’exploitations agricoles sur le territoire de la commune s’inscrit dans une évolution globale qui touche l’ensemble du département de la Vienne puisque de 2000 à 2007, 660 exploitations ont disparu soit -16%. Pour l’avenir, une inquiétude demeure quant à la pérennité et à la transmission de ces exploitations agricoles du fait du vieillissement la population agricole.(*) En outre, c’est la tranche des moins de 40 ans qui est concernée par la baisse des effectifs. Ce phénomène concerne également dans une moindre mesure, la tranche des 40 à 49 ans. Ceci illustre les difficultés auxquelles sont confrontées les jeunes agriculteurs pour s’installer et faire perdurer leur exploitations.
Les surfaces agricoles utilisées sont passées de 1 162 hectares en 2000 à 985 hectares en 2010.47% sont destinées à la culture des céréales (blé tendre pour plus de la moitié et maïs), 15% pour les oléagineux essentiellement du tournesol et un peu de colza) et 11% reste en herbes.
L’élevage ne concerne en 2010 que les bovins (355 têtes) alors qu’en 2000,il y avait un troupeau de 52 ovins et 254 bovins, ainsi que plusieurs élevages de volailles (105 têtes répartis sur 7 exploitations). » http://fr.wikipedia.org/wiki/Antran

(*) C’est trop facile de considérer que le vieillissement de la population agricole est la cause essentielle de la disparition des exploitations agricoles.
En vérité, c’est la compétitivité, chère à M. Delors et autres, et ce capitalisme qui est responsable de la disparition des exploitations agricoles à taille humaine.
Seul le syndicat des grands céréaliers est écouté, n’est-ce pas?
Toujours plus pour le profit, ainsi le maïs, largement subventionné, est cultivé sur des grands espaces d’année en année. Ce mode de culture intensive détruit les sols et tend à assécher les nappes d’eau par l’irrigation abusive. Il n’est pas rare de voir irriguer en plein soleil.
L’Etat, via les préfets, semble réagir à ce mode d’irrigation, mais le tolère en fait…
L’agriculture durable: http://www.agriculture-durable.org/http://www.produits-laitiers.com/elevage-et-territoire/elevage/exploitations-laitieres/
http://www.lespaniersverts.be/cooperative/
jmb

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,