Aller à…
RSS Feed

24 octobre 2020

LE SYRIEN au 1,7 millions de fans d’AL-JAZEERA lynche à nouveau GADDAFI


LE SYRIEN au 1,7 millions de fans d’AL-JAZEERA lynche à nouveau GADDAFI

19/08/2014

Tu as connu personnellement cet autre félon: Faysal Al-Qasim à l’époque glorieuse d’Al-Jazeera, quand elle était la seule à enflammer les cœurs et les esprits dans le monde arabe. Il vient de lyncher à son tour, et une nouvelle fois –et du haut de sa tribune, comme Meyssan- le Guide de la Jamahiriya.

Voici le commentaire que nous avons posté hier sur le site de Tunisie Secret et que nous reproduisons ci-après au cas où il serait censuré :

http://www.tunisie-secret.com/Au-diable-ces-revolutions-qui-detruisent-les-Etats—declare-Faycal-al-Kacim-le-mercenaire-d-Al-Jazeera_a1006.html#last_comment

                                                                   

UN IGNORANT, DIFFAMATEUR, HYPOCRITE ET COMPLICE D’UN CURE CRIMINEL  

On comprend pourquoi cet individu prend comme « exemple » le héros MOUAMMAR AL-GADDAFI. En effet, la star (*) criminelle d’AL-JAZEERA oublie de dire:

1- que son collègue YOUSEF AL-QARADAWI, le curé d’AL-JAZEERA, et non moins criminel que lui, avait appelé le vaste public de cette chaîne à loger une balle dans la tête (IL A FAIT LE GESTE AVEC LA MAIN A L’ANTENNE) du Guide de la Révolution Libyenne (celle, pacifique de 1969, bien sur et dont l’une des premières mesures fut la fermeture des bases militaires US-américaines et britanniques…).

2- quelles étaient les institutions (de la Jamahiriya Libyenne) dont il parle tout simplement parce qu’il ignorait tout de ce régime de démocratie directe unique au monde. La première et centrale institution était le peuple et le peuple (réunis en congrès populaires permanents) n’a pas trahi son Guide.

Si des élections libres avaient lieu (dans ce pays où lever un simple drapeau vert vous expose à la mort immédiate), 80% des voix, voire plus, iraient encore à Gaddafi. C’est ce qui « risquerait » de se produire si son fils SAYF AL-ISLAM était libéré et ça, ils le savent. C’est aussi la raison pour laquelle le corps du Guide a été dissimulé « dans le désert » sans que les défenseurs des droits de l’homme mort ne se manifestent: parce que sa tombe serait alors vénérée (notamment par des millions d’Africains et d’Asiatiques) chaque jour et probablement pendant des siècles.

3- que, contrairement à la Syrie, les Russes (le traître pro-« rapprochement » avec les USA MEDVEDEV à l’époque) et les Chinois (suivistes des Russes quand il s’agit de ce type de dossier) ont criminellement lâché la Jamahiriya aux Conseil d’Insécurité de l’ONU. Vladimir POUTINE, alors subalterne de MEDVEDEV, avait alors exprimé son désaccord et sa colère, à la manière de l’ambassadeur de Russie à Tripoli..    

3- La star tombante d’AL-JAZEERA oublie surtout de dire que, contrairement à tous les autres pays à la destruction desquels il a activement participé, y compris la Syrie, la Jamahiriya Libyenne a été bombardée jour et nuit pendant 7 mois par l’OTAN et une quarantaine d’Etats prédateurs.

Pour bien comprendre ce que cela signifie, il faut analyser de loin. Ainsi, seuls des observateurs latino-américains ont remarqué que:

« AUCUNE DICTATURE N’AURAIT SURVECU A L’AGRESSION EFFRENEE DE LA FORCE MILITAIRE DE L’OTAN DURANT TANT DE MOIS ».

Source: Jorge Capelán y Toni Solo. Libia : Fariseos y la destrucción de un pueblo (Libye: des Phari-siens détruisent un peuple). 22 sep 2011

http://tortillaconsal.com/fariseos.html

Une telle évidence, même les Tunisiens qui furent les premiers complices (par leur silence, par leurs médias et par les armes du Qatar – via le port de Zarzis) de l’OTAN, ne l’ont pas encore comprise.

C’est ce qui explique la différence avec la Syrie et pourquoi cette dernière est encore debout: pas de Conseil d’Insécurité contre elle (veto russe et chinois) et pas de bombardement OTAN; juste de la lessive CIAslamiste DASH qui « lave plus blanc le sang de ses victimes que leur drapeau de la mort « .

Bref, tout cela n’est que de la propagande. Voilà leur « journalisme » qui n’est que de la diffamation: ici celle d’un homme qui, même mort, fait encore trembler l’Empire.

 

Note (*): cette star d’AL-JAZEERA a encore 1,7 million de « fans » sur Tweeter…On peut se demander comment il fait ou alors qui sont tous ces gens qui « cliquent »: des « rats » comme en Libye?

 

Par Les Pacifistes de Tunis

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,