Aller à…
RSS Feed

28 novembre 2020

Le fonds souverain libyen poursuit Goldman Sachs pour abus de confiance


Moi
oct 6 à 10h18 PM
Le fonds souverain libyen poursuit Goldman Sachs pour abus de confiance
IL réclame 1 milliard de dollars à la banque américaine, qu’il a accusée, d’avoir abusé de ses responsables
Le fonds souverain libyen réclame 1 milliard de dollars (800 millions d’euros) à la banque américaine Goldman Sachs, qu’il a accusée, lors d’une audience préliminaire devant un tribunal londonien lundi, d’avoir abusé de ses responsables inexpérimentés.

Le litige porte sur des transactions réalisées en 2008, peu après la création en 2006 du fonds, Libyan Investment Authority (LIA), chargé de gérer les revenus pétroliers du pays.

La LIA affirme que la banque américaine a convaincu ses responsables, mal informés, de se lancer sur le marché des produits dérivés, pour une valeur de 1 milliard de dollars. Des transactions qui ont perdu la quasi-totalité de leur valeur à cause de la crise financière.

Dans des documents consultés par l’AFP, la LIA accuse la banque américaine d’avoir usé de son influence pour « conduire une série d’investissements dans des dérivés complexes, qui s’ils se sont montrés très profitables pour GSI (Goldman Sachs international), étaient intrinsèquement inadaptés à un fond souverain comme la LIA ».

Elle accuse en effet la banque d’avoir réalisé des marges importantes, de l’ordre de 350 millions de dollars sur ces transactions.

Goldman Sachs affirme de son côté que les responsables du fonds souverain étaient parfaitement au courant des risques encourus, et que certains d’entre eux étaient « des professionnels de la banque hautement expérimentés ».

« Les transactions en cause étaient faciles à comprendre », ajoute Goldman Sachs dans les documents juridiques présentés devant la cour, « elles avaient une logique commerciale claire ».

L’audience préliminaire doit se poursuivre mardi et la LIA attend un procès en début d’année prochaine à moins que les deux camps arrivent à un accord avant.

Source: AFP

06-10-2014

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,