Aller à…
RSS Feed

26 octobre 2020

Zemmour : « Les Arabes cassent du juif »



Solidarité Palestine
PANAMZA

Zemmour : « Les Arabes cassent du juif »

Hicham Hamza


Photo: D.R.

Jeudi 9 octobre 2014

INFO PANAMZA. Un racisme à peine voilé : découvrez pour qui roule le pamphlétaire Éric Zemmour.

– Des « foules arabo-musulmanes » ont scandé « Mort aux juifs ».

– Dieudonné et Alain Soral « tentent » de tirer « profit de la vigueur antisémite des populations arabo-musulmanes ».

« Les Arabes cassent du juif ».

Tels sont les trois nouvelles éditions du marronier anti-musulman produit par l’éditorialiste Éric Zemmour du Figaro.

Mercredi 8 octobre, le « journaliste » -salarié du groupe Dassault- était l’invité de Ruth Elkrief sur BFM TV.

Venu promouvoir son dernier livre -déjà en tête des ventes-, Éric Zemmour a longuement été interrogé sur l’aspect le plus problématique de son ouvrage selon Léa Salamé : sa réhabilitation feutrée du régime de Vichy.

Qu’en est-il de son islamophobie récurrente depuis 2010? Ce sujet n’a pas été confronté par Ruth Elkrief.

Ainsi, quand Zemmour affirme tranquillement (à partir de 11′) que des « foules », présentées ensuite comme « arabo-musulmanes », auraient crié « Mort aux juifs » dans les rues de Paris, cette contre-vérité ne fait pas réagir son intervieweuse. Rappelons ici que ce mensonge avait déjà été formulé par une figure montante de l’ultra-sionisme en France: Meyer Habib. Comme l’avait révélé Panamza (et relayé le site d’Arrêt sur images sans citer, comme à son habitude, sa source d’information), le député franco-israélien avait évoqué le chiffre faramineux de « dizaines de milliers » de personnes. Avec une nuance: contrairement à Zemmour, il n’avait pas réduit cette foule dite antisémite à une seule identité culturelle. Dans son affabulation, Habib précisa ainsi qu’il s’agissait de « musulmans et de membres d’extrême gauche ».

Le succès d’audience du tandem Dieudonné-Soral? La « vigueur antisémite des populations arabo-musulmanes -notamment celle des jeunes » serait exploitée par le duo qui « tente » ainsi d’en tirer « profit ».

Comble de l’approximation mensongère (une technique récurrente chez le polémiste): sa présentation caricaturale des agressions antisémites. Répondant à un propos sarcastique -et rapporté par Ruh Elkrief- de l’écrivain Georges-Marc Benamou (cofondateur de SOS Racisme) à son sujet, Éric Zemmour préfère tourner en dérision un slogan de l’association (« Qui touche un Arabe touche un juif »‘) en affirmant de manière péremptoire (à 13’10): « 30 ans plus tard, les mêmes -les mêmes- cassent du juif. Qui a été l’idiot utile de qui? Je pose la question à Georges-Marc Benamou ».

Les « mêmes » : comprendre les Arabes. Pas « des » Arabes : ce sont « les » Arabes -par essence- qui « cassent du juif ».

Faisons un aparté et imaginons une seconde le tollé provoqué par un pamphlétaire musulman qui affirmerait benoîtement à la télévision, à une heure de grande écoute, la phrase suivante : « Ce sont les mêmes –les juifs- qui ont de l’argent ».

Sur le propos anti-arabe proféré par le berbère Éric Zemmour, hormis l’article présent de Panamza,  silence radio depuis hier soir.

« Tsahal=1792 »

Pour qui roule Zemmour, hormis lui-même?

Régulièrement, éditorialistes et advesaires idéologiques présentent ce promoteur du « choc des civilisations » comme le partisan -ou l’idiot utile- de Marine Le Pen.

Une « allié objectif » n’est pourtant jamais nommé : l’ultra-sionisme.

Dès 1986, Edward Saïd, universitaire américano-palestinien aujourd’hui décédé, fut l’un des premiers intellectuels de renom à discerner et mettre en lumière un phénomène absent des plateaux-débats en France: l’entretien, à partir de la fin des années 70 et sous couvert de « lutte contre le terrorisme », du racisme anti-arabe et anti-musulman par la mouvance sioniste internationale.

Zemmour et Israël? C’est l’histoire d’une admiration secrète.

En 2011, l’homme était interrogé sur Radio Courtoisie au sujet du « conflit israélo-palestinien ».

/…

Lire la suite sur Panamza

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,