Aller à…
RSS Feed

31 octobre 2020

LIBYE-TUNISIE : Trois ans plus tard, le spectre de Gaddafi hante toujours les rayons des librairies


oct 11 à 9h09 PM

LIBYE-TUNISIE: Trois ans plus tard, le spectre de Gaddafi hante toujours les rayons des librairies  

Nous avons été étonnés de trouver parmi les « Nouveauté » dans la librairie d’un grand centre commercial de Tunis pas moins de 10 livres sur la Libye qui s’acharnent pour la plupart (sauf peut-être, mais c’est pas sûr, le livre intitulé « Ali’saralliby » (L’Ouragan libyen) et le livre de Moncef Wannas sur la personnalité du peuple libyen) à cracher sur sa mémoire. voir la photo ci-joint.

Ces mêmes « révolutionnaires » « Tunisiens » qui ont été complices (au niveau politique, militaire et, ici, des moyens de désinformations) de l’agression contre la Grande Jamahiriya Libyenne…

Même mort, Gaddafi fait encore peur à ces parasites occidentalisés qui ont pris le pouvoir en Tunisie et qui transforment chaque jour le pays dans toutes ses structures conformément aux exigences du Capital et particulièrement des USA.

Par exemple, aucun observateur n’a remarqué que des machins comme le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel français a été importé directement en Tunisie. C’est pas innocent. Ca veut dire que c’est le retour de la censure puisque ce machin permettra de censurer un certain vocabulaire dans les merdias tunisiens (des mots comme « sioniste » par exemple), exactement comme en France.

Il y a même un machin comme la Haute Autorité contre les Discriminations (comme une histoire pour faire croire à certains que le racisme est relatif et que même en Tunisie, c’est une réalité…. aussi criminelle qu’en France). Et sans évoquer la privatisation de la plupart de leurs merdias, on parle pas de la « Constitution » qui a été préparée à partir du canevas de la France et avec des experts français…  Très souvent, les fonctionnaires des administrations qui doivent changer sont envoyés aux Etats-Unis pour faire des formations (comme par exemple et même pour les prisons!). Evidemment quand ils reviennent, ils appliquent les méthodes du « management » impérialiste qui pourrit la vie de tous les jours de milliards d’individus à travers le monde.

A partir de ce constat, nous jurons de ne jamais nous séparer.

Par Les Pacifistes de Tunis

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,