Aller à…
RSS Feed

28 octobre 2020

Syrie: Les derniers mots d’un jeune soldat qui a préféré le suicide à la reddition


Syrie: Les derniers mots d’un jeune soldat qui a préféré le suicide à la reddition

 

443px-Coat_of_arms_of_Syria.svg

 

Derniers mots d’un soldat syrien à sa mère : « Maman je t’aime. Ne pleure pas si je tombe en martyr. Je ne me rendrai pas »

Il s’agit de la vie et de la mort d’un homme.

Ce sont les mots infiniment humains d’un jeune Syrien qui a sacrifié sa vie pour défendre son pays agressé par des hordes sauvages venues d’ailleurs.

Ce sont des mots qui expriment le terrible quotidien des soldats de l’armée régulière syrienne et la souffrance imméritée de tout un peuple dont l’avenir repose sur leur courage.

Une souffrance dont nos médias ne nous parlent jamais. Car parler de cette souffrance et de cette horreur serait reconnaître que la plaie de la Syrie n’a jamais été Bachar el-Assad mais l’irruption violente de  gangs terroristes financés et armés par les pays du Golfe; gangs soutenus par des puissances extérieures. Parler de cette souffrance serait admettre que le gouvernement Assad et son armée de défense demeurent l’unique rempart contre le déferlement de la barbarie.

C’est un adieu de douleur, de dignité et de courage.

Silvia Cattori | 15 octobre 2014

Source : Arret sur info.ch

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,