Aller à…
RSS Feed

30 octobre 2020

Le petit journal de Karim


19/10/2014



Emmanuel Todd : les libéraux occidentaux doivent applaudir les Russes

17 octobre 2014, par Comité Valmy

Entretien avec l’historien et sociologue français Emmanuel Todd

L’historien et sociologue français Emmanuel Todd il n’a jamais été prisonnier des idéologies, bien qu’il les ait minutieusement étudiées du point de vue scientifique. Auteur de nombreux livres et monographies, il a accepté de répondre aux questions de Rossiïskaïa gazeta.

Le monde occidental est parti en guerre contre la Russie, l’accusant de tous les péchés capitaux et de mauvaises intentions. Qu’en pensez-vous ?

Emmanuel Todd : Avant les événements ukrainiens déjà, j’avais attiré l’attention sur cette tendance anti russe, manifestement planifiée, dans les médias occidentaux. Les premières attaques régulières contre Moscou ont porté sur le « rejet » des minorités sexuelles. Ensuite, de nombreux articles ont avancé que la politique de Poutine était « impossible à comprendre » et qu’il était « imprévisible ». Pour être franc, cela m’a beaucoup amusé. Car à mon avis, la ligne politique du gouvernement russe est au contraire très rationnelle et réfléchie. Les Russes sont fiers d’être Russes et s’ils disposent des moyens nécessaires, ils font tout pour éviter la cabale. Ainsi, le soutien affiché à la population russophone dans le sud-est de l’Ukraine s’inscrit parfaitement dans cette logique.

En ce qui concerne les préoccupations des Baltes ou des Polonais, persuadés que demain Moscou compte les engloutir, elles sont complètement infondées. Cela n’a absolument aucun sens. La Russie a déjà suffisamment de soucis pour aménager son vaste territoire.

Cela fait longtemps que vous vous intéressez à la Russie – essentiellement comme anthropologue et sociologue. En 1976 déjà, à l’âge de 25 ans, vous avez écrit un livre intitulé La Chute finale où vous évoquiez les causes susceptibles de désintégrer l’URSS. Ce livre, qui a fait beaucoup de bruit, n’a pas été pris au sérieux à l’époque. Quelle est votre vision de la Russie contemporaine ?

Emmanuel Todd : Si vous vous penchez sur l’histoire de la Russie, vous comprenez que son rôle dans les affaires mondiales – et en particulier européennes – a toujours été positif. La Russie a subi une humiliation dans les années 1990, juste après l’effondrement de l’URSS. L’attitude de l’Ouest fut alors insupportable et injuste mais en dépit de cela, la transition a pu se faire dans une certaine dignité. Aujourd’hui, ce pays a retrouvé sa place dans les affaires mondiales et a atteint un équilibre interne. Il a atteint une stabilité démographique et enregistre même une croissance de sa population plus élevée que dans le reste de l’Europe. L’espérance de vie augmente. A terme, le taux de mortalité infantile sera inférieur à celui des États-Unis selon les statistiques. Le fait que la Russie attire un flux d’immigrés en provenance des pays voisins montre qu’elle revêt pour eux un intérêt économique.

À mon avis, la Russie joue un rôle particulier dans les affaires internationales, dont elle a hérité de la Guerre froide, qui est d’assurer l’équilibre mondial. Grâce à son arsenal nucléaire, la Russie est aujourd’hui le seul pays capable de contenir les Américains. Sans elle, le monde aurait connu un sort catastrophique. Tous les libéraux occidentaux devraient l’applaudir : contrairement aux démocraties européennes, elle a accordé l’asile à Edward Snowden. Quel symbole explicite : la Russie, bastion des libertés dont les pays européens se veulent les porte-drapeaux.

En 2002 sortait votre livre Après l’Empire, où vous évoquez les causes de l’affaiblissement, lent mais sûr, des USA. Qu’en est-il aujourd’hui ?

Emmanuel Todd : En effet, j’ai écrit à l’époque que l’agressivité de l’Amérique n’était absolument pas une manifestation de sa puissance. Au contraire, elle cachait la faiblesse et la perte de son statut dans le monde. Ce qui s’est passé depuis a confirmé mes conclusions de l’époque. Et cela reste exact aujourd’hui également. Ne croyez pas que j’ai été motivé par un anti-américanisme quelconque. Pas du tout. Néanmoins, je constate que l’ »empire » américain est en phase de déclin. Et cela peut être vu particulièrement dans la manière dont les États-Unis, à chaque fois qu’ils perdent l’un de leurs alliés, prétendent que rien de significatif ne s’est produit. Prenez l’exemple de l’évolution des relations de Washington avec l’Arabie saoudite. Les échecs permanents des États-Unis au Moyen-Orient sont flagrants pour tout le monde, notamment à travers les derniers conflits en Irak et en Syrie. Et Riyad, qui était autrefois leur plus proche allié dans la région, est en fait sorti du contrôle américain, même si bien sûr personne ne l’admet. Même chose pour la Corée du Sud, qui s’éloigne des États-Unis pour coopérer de plus en plus activement avec la Chine. Le seul véritable allié loyal des Américains en Asie reste le Japon. Mais à cause de sa confrontation avec Pékin, ce pays ne sait plus où se mettre.

Et l’Europe ?

La crise en Ukraine vue par les Européens

© RIA Novosti.

Emmanuel Todd : Le processus est similaire en Europe. La principale évolution que le Vieux continent ait connue ces dernières années est la montée en puissance de l’Allemagne. Avant, je pensais que l’Europe allait continuer à se développer, tirée par la locomotive d’intégration Berlin-Paris. Mais les choses se sont passées autrement. Tout d’abord, l’Union européenne ne s’est pas transformée en union des nations « libres et égales », comme le rêvaient ses fondateurs. Elle a pris la forme d’une structure hiérarchique sous l’égide de l’Allemagne, qui a largement dépassé sur le plan économique tous les autres pays de l’UE. Par nature, les Allemands ne peuvent pas percevoir le monde autrement qu’à travers un prisme hiérarchique. Cette ascension de Berlin s’est accélérée notamment après la crise financière de 2008. Aujourd’hui, l’Europe est contrôlée par l’Allemagne. Les premiers signes d’une perte de contrôle sur Berlin par les Américains sont apparus au début de la guerre en Irak quand Paris, Moscou et Berlin, qui marchaient jusque-là dans le sillage des USA, s’y sont opposés. Ce fut une étape fondamentale.

Depuis, dans un domaine aussi crucial que l’économie internationale, l’Allemagne mène sa propre ligne pour défendre ses intérêts nationaux. Elle ne cède pas à la pression des Américains, qui croient que tout le monde devrait jouer selon leurs règles et insistent pour que les Allemands renoncent, par exemple, à leur politique d’austérité budgétaire. Cette ligne est imposée sous la pression de Berlin à l’ensemble de l’Union européenne, et les États-Unis ne peuvent rien y faire. Dans ce domaine, les Allemands n’accordent pas d’importance à l’avis des Américains. Nous pouvons aussi rappeler les récents scandales impliquant les écoutes téléphoniques, quand les Allemands – un cas sans précédent – ont expulsé le chef de la CIA à Berlin. Mais l’économie reste le plus important. Les Américains n’adoptent pas, dans ces circonstances, une attitude menaçante. Pas parce qu’ils ne veulent pas, mais parce qu’ils ne peuvent pas. En l’admettant tacitement, ils reconnaissent en quelque sorte que leur pouvoir touche à sa fin. Cela ne saute probablement pas aux yeux, mais c’est la réalité.

Néanmoins, certains pensent que les USA restent une puissance dirigeant les affaires mondiales, notamment européennes.

Emmanuel Todd : Il y a l’ancien monde et le nouveau monde. L’ancien monde, c’est la vision héritée de l’époque de la Guerre froide. Elle reste bien ancrée dans la conscience des faucons américains, dans les pays baltes et en Pologne. Il est clair que l’expansion de l’OTAN vers l’Est après la chute du mur de Berlin est un exemple typique de l’inertie de la pensée dans l’esprit de la Guerre froide, peu importe les termes employés. Dans l’ancien monde, l’Allemagne jouait plutôt un rôle de modérateur, d’élément rationnel préconisant une solution pacifique aux problèmes et favorable au partenariat économique. Mais un nouveau monde est apparu et il n’est plus contrôlé par les Américains.

Après le mur de Berlin, le mur des sanctions

L’Europe a aujourd’hui sa propre dynamique. Elle n’a pas d’armée, mais elle est dirigée par l’Allemagne. Et tout se complique, car cette dernière est forte, mais elle est instable dans ses concepts géopolitiques. A travers l’histoire, le pendule géopolitique allemand a oscillé entre une approche raisonnable et des élans mégalomanes qui ont conduit, rappelons-le, à la Première Guerre mondiale. C’est la « dualité » de l’Allemagne. Par exemple, Bismarck cherchait la paix universelle et l’harmonie avec la Russie, alors que Guillaume II, dans l’esprit « l’Allemagne est au-dessus de tous », s’est brouillé avec tout le monde, à commencer par la Russie. Je crains que nous retrouvions aujourd’hui cette dualité. D’une part, l’ancien chancelier Schröder a prôné l’expansion des relations avec Moscou et il a maintenant beaucoup de partisans. D’autre part, on constate une position étonnamment ferme de Merkel dans les affaires ukrainiennes. L’agressivité du monde occidental envers la Russie ne s’explique donc pas uniquement par la pression des États-Unis.

En effet, tout le monde s’attendait à une médiation active de Berlin dans la crise ukrainienne, mais ce n’a pas été le cas.

Emmanuel Todd : Il me semble que l’Allemagne s’engage de plus en plus dans une politique de force et d’expansion voilée. La réalité de l’Allemagne après la réunification est qu’elle a miné les structures étatiques fragiles en Europe. Rappelez-vous la défunte Yougoslavie, la Tchécoslovaquie, et aujourd’hui il semble que ce soit le tour de l’Ukraine. Pour la plupart des Européens, l’Ukraine n’a aucun intérêt particulier. Pas pour les Allemands. Depuis l’époque de la réunification, l’Allemagne a mis la main sur la quasi-totalité de l’ancien espace de domination soviétique et l’utilise à ses propres fins économiques et industrielles. En c’est, je pense, l’un des secrets de la réussite de l’économie allemande. Face à un grave problème démographique et un taux de fécondité faible, elle a besoin d’une main-d’œuvre qualifiée et bon marché. Donc, si vous restez dans cette logique, obtenir par exemple les deux tiers des travailleurs ukrainiens est une opération très bénéfique pour Berlin.

D’ailleurs, le 23 août, Angela Merkel a été la seule des chefs d’États de l’UE à se rendre en visite à Kiev à l’occasion de la célébration de l’indépendance de l’Ukraine.

Emmanuel Todd : D’après moi, c’était un événement marquant. Et je pense que Moscou l’a également remarqué.

Pourquoi, d’après vous, les États-Unis montrent-ils un tel zèle dans les affaires ukrainiennes ?

Emmanuel Todd : Parce que leur stratégie vise à affaiblir la Russie. En l’occurrence par la crise ukrainienne. Mais n’oublions pas qui l’a provoquée. Après tout, le point de départ était la proposition de l’UE de conclure un accord d’association avec Kiev. Puis l’Union européenne a soutenu le Maïdan conduisant au coup d’État, qui s’est déroulé avec le consentement silencieux des capitales européennes. Quand les événements en Crimée se sont produits, les Américains ne pouvaient pas rester à l’écart, au risque de « perdre la face ». Les « faucons », partisans des idées de la Guerre froide, sont alors passés au premier plan pour définir la politique américaine vis-à-vis de la Russie. Je ne pense pas que les Américains souhaitent l’exacerbation de ces conflits, mais nous devons suivre de près jusqu’où pourrait aller leur désir de « sauver la face ».http://www.comite-valmy.org/spip.php?article5158


Mise en ligne CV : 15 octobre 2014

Date : 13 octobre 2014
Objet :  Conférence de Vladimir Fortov au Collège de France le 22 octobre à 17h30

(Affiche ci-jointe)

Images intégrées 1

Chers amis,
Nous tenons à vous remercier de votre participation au colloque « Russie-Occident » le 10 octobre dernier.
Nous avons le plaisir de vous envoyer l’affiche et le carton d’invitation à la conférence du président de l’Académie des Sciences de Russie, professeur Vladimir Fortov au Collège de France, le mercredi 22 octobre à 17h30.
Si vous-même ou quelqu’un de vos collègues sont intéressés à venir l’écouter, merci de me le confirmer à l’adresse: [email protected]

Bien cordialement,
Inna Merkoulova
adjointe au directeur pour la Science et l’Éducation
Centre de Russie pour la Science et la Culture à Paris

De : « radvanyi jean » <[email protected]>
Objet : [CREE : 204] Petit déjeuner de l’Observatoire des États post soviétiques, l’Affaire Snowden et la Russie, mercredi 22 octobre 

Catherine Poujol et Taline Ter Minassian
codirectrices de l’Observatoire DES ÉTATS POST-SOVIÉTIQUES
ont l’honneur de vous inviter au  » Petit-déjeuner de l’Observatoire »
« L’affaire Snowden et la Russie »
qui se tiendra le mercredi 22 octobre 2014 dans les Salons de l’INALCO,
2, rue de Lille, 75007, Paris de 8h30 à 10h30

Invité :Antoine LEFEBURE, historien et expert en technologies de la communicationAuteur de L’Affaire Snowden : Comment les États-Unis espionnent le monde, Paris, La Découverte, 2014.http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-L_affaire_Snowden-9782707178480.html
Discutant :Jean-Robert RAVIOT, Professeur à l’Université de Paris-Ouest Nanterre
Vous recevez ce message, car vous êtes abonné au groupe Google Groupes cree-membres.
Pour vous désabonner de ce groupe et ne plus recevoir d’e-mails le concernant, envoyez un e-mail à l’adresse [email protected].
Pour envoyer un message à ce groupe, adressez un e-mail à [email protected].
Pour plus d’options, visitez le site https://groups.google.com/d/optout .


Objet:la vidéo Ukraine est accessible
C’est « en ligne » :http://www.librairie-tropiques.fr/

encore merci et bravo

 

Dominique Mazuet

 

De retour de Moscou, Farida Belghoul sur TV Libertés 

Publié le : mercredi 1er octobre

Farida Belghoul aborde plusieurs questions concernant le combat qu’elle mène actuellement avec les parents courageux et engagés en France et annonce la création d’une organisation internationale pour défendre la famille traditionnelle.

  Belkacem Najat veut la peau de Farida Belghoul

Pierre-Yves DUWOYE, le recteur de l’académie de VERSAILLES, a envoyé le 19 septembre 2014 une lettre recommandée à Farida BELGHOUL pour engager une procédure disciplinaire à son encontre.

pierre yvesPierre-Yves DUWOYE, le recteur de l’académie de VERSAILLES, un vrai champion !

Cette procédure disciplinaire a pour finalité de « chasser » la courageuse Farida BELGHOUL de la fonction publique, sous prétexte de faute disciplinaire imaginaire.

Il faut rappeler que la valeureuse Farida BELGHOUL est nominée pour l’attribution du titre de « Docteur Honoris Causa », pour la qualité de son action humanitaire, par l’Union des éudiants juifs de Jérusalem-Ouest. Affaire à suivre…

Le recteur d’académie, Pierre-Yves DUWOYE, reproche à Farida BELGHOUL d’avoir manqué au devoir de réserve qui s’impose aux agents publics.

Ces poursuites disciplinaires « de circonstances », ont été engagées sur les ordres de BELKACEM Najat, mais attention, « Roger la Mouche » nous affirme qu’il ne peut s’agir d’un règlement de compte de la part de BELKACEM Najat, ministre de l’Éducation nationale et de l’Éducation sexuelle.

Bref, ces poursuites disciplinaires s’inscrivent dans une logique de « Chasse aux fonctionnaires », qui osent s’opposer aux « Maîtres » du parti des socialistes.

Il s’agit d’une procédure de même nature que celle engagée contre l’avocat François DANGLEHANT.

Toujours le même schéma : de fausses accusations sont formulées pour prononcer une sanction disciplinaire visant à « détruire », sur le plan professionnel, les personnes qui démasquent les pervers.

Des pervers qui osent tout, c’est à ça qu’on les reconnaît.

Ces personnages se prétendent  représentants « du peuple de gauche ».

À voir aux prochaines élections !

Farida BELGHOUL sera assistée et représentée dans cette procédure par Me François DANGLEHANT qui n’en doutons pas sera en mesure de démontrer la machination et encore, un détournement de pouvoir et de procédure.

La procédure disciplinaire engagée par le « citoyen recteur » Pierre-Yves DUWOYE est mise en œuvre pour abattre une adversaire politique sérieuse et rien de plus.

Date : 19 octobre 2014
Objet : Corruption : La magistrature genevoise et le lobby juif (Avec une lettre de Jacob Cohen)

 

Bonjour,

Je vous prie de trouver ci-dessous un article de Frank Brunner daté de ce jour. Il y évoque ses déboires avec la justice suisse à cause de ses positions antisionistes.

Une lettre de soutien de Jacob Cohen y est jointe.

N’hésitez pas à le publier et à le diffuser.

Merci et bien à vous,

Salah

18 octobre 2014

Corruption : La magistrature genevoise et le lobby juif

Vue du Palais de Justice de Genève

Depuis janvier 2009, époque de la guerre de Gaza, les dirigeants de la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (CICAD), une organisation sioniste opérant depuis Genève, ont engagé, à mon encontre, des poursuites judiciaires, dans le but de m’intimider, d’obtenir la fermeture du site interet-general.info, et de me discréditer en tant que journaliste, puisque j’étais notamment accusé de diffuser « de la propagande antisémite » et de calomnier les plaignants.(suite)http://www.interet-general.info/spip.php?article20496 

———- Message transféré ———-
De : Martine BOICHOT CAMARA <[email protected]>
Date : 19 octobre 2014
Objet : Éditions spéciales sur Mediapart :« Corruption, ça suffit ! »
accès libre jusqu’à lundi. Faites découvrir votre journal autour de vous
Info à faire circuler…

http://www.mediapart.fr

 

Éric Zemmour à Béziers: du lourd, du rogue et de l’archaïque

17 octobre 2014 |  Par Antoine Perraud

Invité à Béziers par Robert Ménard, maire élu grâce au vote lepéniste, Éric Zemmour a fait un tabac en rassemblant une foule de citoyens horrifiés par les temps qui courent. Reportage sur l’art de sembler venger quarante ans d’humiliations fantasmagoriques.

Cet article est en accès libre.

Béziers, de notre envoyé spécial.- Zemmour est arrivé sans se presser, dans un TGV bien français, qui « accuse » – dixit la SNCF – 19 minutes de retard. Le journaliste de Mediapart n’étant pas du genre à filer un confrère, il présume qu’Éric Zemmour a pris le même train que lui en provenance de Paris. À moins que l’auguste voyageur n’ait emprunté un avion à réaction, ce qui vous pose un homme. Toujours est-il qu’il met le pied à l’hôtel de ville de Béziers sur le coup de 17 heures et murmure : « Comme c’est beau. »

Éric Zemmour, mairie de Béziers, 16 octobre 2014Éric Zemmour, mairie de Béziers, 16 octobre 2014

Malgré la chemise rose arborée ce jeudi 16 octobre de l’an de disgrâce 2014, sa remarque ne concerne pas la plaque en l’honneur d’un enfant du pays : Jean Moulin, qui a toujours droit de cité, nonobstant un désir de révolution nationale ici attisé avec soin.

M. Zemmour, invité par le maire du cru, l’intransigeant Robert Ménard – d’extrême droite devenu –, est un libérateur. Il a constitué, avec quelques esprits indomptables, un conseil national de la résistance. Contre la décadence, l’islam, les hommes dévirilisés, les femmes trop libres, les enfants qui charrient, les étrangers qui pullulent, la morale qui fout le camp, bref : Le Suicide français (Éd. Albin Michel).

M. Zemmour s’avère fort peu clandestin. Plutôt que de se cacher à Caluire, il se produit à Béziers. Très doué pour le syncrétisme, il est à la fois Jean Moulin et Philippe Henriot. Un réconciliateur, somme toute. Aux manières chirurgicales, toutefois : il s’agit de débrider la plaie. Nous devons expier aujourd’hui pour ne pas expirer demain. M. Zemmour hait les mensonges qui nous ont fait tant de mal et stigmatise le vent mauvais. Voilà quel bon vent l’amène à Béziers, qui « libère la parole ». Les méchants vont enfin trembler et les obligeants reprendre confiance, grâce à ce cycle de conférences organisé par l’autorité municipale, qui claironne en son magazine : « On y trouvera tous ceux dont le discours dérange le système dominant. » Philippe de Villiers sera donc le deuxième invité.

Étrange ville à l’inconscient remonté comme une pendule : on doit y faire couler le sang, certes sous forme de don, ce 17 octobre : pour le 53e anniversaire des ratonnades mortelles supervisées à Paris par Maurice Papon, préfet de police, au plus fort de la guerre d’Algérie.

Au palais des congrès de Béziers, André Troise, capitaine de l’armée française ayant rallié l’OAS, condamné à mort par un tribunal d’exception et ayant passé cinq ans dans la clandestinité – « dont quatre ans à Béziers, je peux vous le dire maintenant » –, André Troise est venu. Aux élections, il se présente afin de barrer la route au FN. Pas pour des raisons politiques : il déteste le clan Jamet. Se considérant comme on ne peut plus de droite, il a rédigé un petit tract intitulé : « Éric Zemmour avec les nationaux patriotes du Biterrois. »

Quand il a vu les protestations « des gauchos, des socialistes, enfin des racailles », c’est plus fort que lui, il a pondu son texte : « Enfin un journaliste courageux, honnête et responsable. Éric Zemmour, avec sa fine plume et ses profondes analyses éthiques, participe fortement à réveiller les consciences dociles et endormies et à conforter la voie de la résurrection de notre État-nation. »

André Troise, palais des congrès, Béziers, 16 octobre 2014André Troise, palais des congrès, Béziers, 16 octobre 2014

Point de détail : “l’opération Résurrection”, rappelons-le en passant, visait à imposer une junte militaire en France, via la Corse, à la faveur des troubles algériens de mai 1958. Il y a quelque chose de reptilien dans la mémoire politique de ceux qui ne se sont jamais remis des affranchissements de la Révolution française, ni de la décolonisation…

L’ambiance tient d’un bal masqué d’anciens combattants peint par James Ensor. Il y a là quelque chose de lourd, de rogue et d’archaïque. « Ma collègue et moi, nous n’avons jamais connu pareil public, agressif même quand il demande un renseignement », confie une employée du lieu. La salle compte 500 places assises. Aucune n’est plus libre dès 19 h 30. Gilbert Collard, au premier rang, se fait photographier bras dessus bras dessous avec qui le lui demande. On approche du millier de participants, avec environ 500 personnes debout.

Le maire Ménard, flanqué de l’essayiste Zemmour, entre en scène et introduit son sujet : « Peut-on dire ce que l’on pense en France, de l’immigration par exemple ? C’est à l’appréciation de mesdames et messieurs les juges. » Il se lamente sur les 10 % de journalistes de droite (sans citer ses sources, sans doute pour les protéger) qui participent de « l’équilibre entre mondialisme et mondialisme », d’où l’impérieuse nécessité, selon lui, de « créer des zones de liberté temporaires ou durables ». Se tournant vers son ancien confrère – tous deux sont pieds-noirs, sera-t-il précisé –, il lui passe le relais : « C’est ta première rencontre avec ton public. Cette nombreuse présence prouve que tu es chez toi. »

M. Zemmour se veut « maniaque qui travaille, lit, écrit », dans le seul but de nous faire comprendre ce qui n’a pas échappé à son esprit analytique : la France a tant changé, par rapport à celle de son enfance, que c’en est inquiétant. Et ce qu’a fini par découvrir, après trois années de recherche, le publiciste, dépasse l’entendement : « On ne nous a pas changé nos cerveaux, mais on nous a reprogrammés, pour façonner un nouvel état d’esprit public à travers les films ou les chansons. On nous a appris à penser autrement. »

M. Zemmour est parvenu à éviter la contamination et souhaite de tout son cœur nous offrir ses lumières. Il part de la mort du général de Gaulle : « Je remonte ensuite le temps : 1971, 1972, 1973, etc. » Il remonte donc le temps à l’envers puisqu’il en suit le cours. Que découvre-t-il ? De nouvelles chaînes de télévision, SOS Racisme, quelques grands patrons prédateurs et une poignée de comiques ont imposé un nouveau discours, une nouvelle morale, une nouvelle oligarchie à même de surveiller les esprits jugés trop machistes ou homophobes, histoire de sanctionner leurs dérapages (par ce dernier terme, il faut entendre les tentatives de réfléchir librement).

Islamophobie: Un prof d’Histoire-Géographie bourre le crâne de ses élèves

Par le CCIF | le 18. octobre 2014

A propos de l’auteur

Collectif Contre l’Islamophobie en France

Quand la propagande maligne et l’intoxication islamophobe escaladent l’enceinte des établissements scolaires pour se nicher au cœur des contenus pédagogiques d’un enseignant, on peut se demander si un palier supplémentaire n’a pas été franchi dans cette atmosphère délétère qui vilipende et diabolise les citoyens de confession musulmane.

  • Une évaluation ouvertement islamophobe

En effet, ce mardi 14 octobre un papa fait parvenir au CCIF un extrait de l’évaluation de son enfant, en 5ème au sein d’un collége d’un quartier populaire, proposé par son enseignant d’Histoire-géographie dans le Puy-de-Dôme. Dans l’exercice intitulé, sciemment, « Être musulman », l’enseignant choisi un extrait coranique, accommodant ses questions pour faire du musulman et des adeptes de Mohammed des individus farouches enclins à la guerre et à la violence.

Deux questions apparemment anodines qui demandent à nos chers collégiens de se faire la propre démonstration d’une religion belliqueuse et de marquer alors deux points et demie dans leur contrôle d’Histoire. La corrélation est grossièrement organisée : être musulman c’est être dangereux, coupable, qui doit forcément être désigné à la vindicte populaire.

Alors que les instructions officielles et les programmes invitent, plutôt, les enseignants de 5 ème à faire découvrir aux élèves « les grandes civilisations entre le VIIe siècle et la fin du XVIIe siècle avec notamment les débuts de l’islam », on se demande si en sixième lorsque les mêmes élèves ont abordé « l’émergence du judaïsme et du christianisme » l’enseignant en question s’est permis de balarguer des extraits sélectionnés de l’Ancien et du Nouveau Testament pour conclure à des religions guerrières et barbares. Impensable. On le souhaite en tout cas, et, insupportable, ce déni de toutes les règles pédagogiques signifiantes et basiques dont l’enseignant fait preuve ici.

  • Diabolisation du musulman au sein même de l’enseignement

Un tel désistement d’un enseignant vis à vis de la mise en perspective, de la contextualisation des apprentissages et des concepts fait peur et s’apparente plutôt et dangereusement à du bourrage de crâne qui rappelle les préambules des propagandes les plus nauséabondes du XX ème siècle. Ce n’est surtout pas cela qui risque de construire ce « citoyen responsable » alerte et conscient des « héritages du passé » dont les B.O officielles semblent aspirer ardemment.

C’est dans ce sens que le CCIF pointe du doigt cet aveuglement politique qui dure vis à vis de l’islamophobie. Un aveuglement qui encourage, aujourd’hui, la diabolisation du musulman et peut atteindre, dorénavant, des fonctionnaires qui sont à la source de l’éducation citoyenne de nos futures générations.

http://oumma.com/214642/islamophobie-un-prof-d-histoire-geographie-bourre-cra

Le CCIF
Crédit photo : Shutterstock

———- Message transféré ———-
De : Raphaël Berland <raphael@cercledesvolontaires.fr>
Date : 17 octobre 2014
Objet :Vidéo « Islam & Science » en ligne

Bonjour

La vidéo de la première conférence, « Islam & Science », est en ligne sur la chaîne YouTube de l’Espace Maymana
:https://www.youtube.com/watch?v=pHugrPTefRo

Ainsi que sur le blog de l’Espace Maymana
:http://espacemaymana.wordpress.com/2014/10/17/video-islam-et-science-par-le-professeur-nidhal-guessoum/

Pouvez-vous la relayer à vos réseaux habituels ?
Amicalement,

Sionisme chrétien : entretien avec le révérend Stephen Sizer

Stephen-Sizer-300Beaucoup d’internautes, parmi ceux et celles qui nous suivent, connaissent l’histoire du sionisme… juif ! Theodor Herzl, David Ben Gourion, Golda Meir… Mais vous êtes probablement beaucoup moins nombreux à connaître l’histoire du sionisme chrétien, pourtant antérieur. Rien qu’aux États-Unis, ils seraient aujourd’hui pas moins de 50 […]

La police dira à Google les sites qu’il doit censurer (Numerama)

google-police-300Alerte rouge. Dans le cadre du projet de loi de lutte contre le terrorisme, le Gouvernement a fait adopter jeudi un amendement qui confère aux services de police de l’État le pouvoir d’ordonner à Google et autres moteurs de recherche ou annuaires de déréférencer des sites dits […]

50 ans de Ve République

Une Assemblée Constituante élue ou tirée au sort pour une VIe République

jean-luc-melenchon-300Le député européen Jean-Luc Mélenchon (Parti de Gauche) sort ce lundi un nouveau livre intitulé « L’Ère du peuple » (Fayard). Dans ce livre, il appelle notamment à la convocation d’une assemblée constituante pour fonder une VIe République et « réorganiser notre démocratie ». Dans une interview […]

Date: 2014-10-18
Subject: Musique et poésie pour les enfants de Palestine.
(Affiche ci-jointe)
LES ENFANTS DE LA PALESTINE
Le Dimanche 26 Octobre 2014
de 15h à 18heures
A L’Espace MAYMANA
8 rue Raspail
93400 Saint-Ouen_Ile de France

———- Message transféré ———-
De : Naëma <[email protected]>
Date : 7 septembre 2014 12:46
Objet : FREE PALESTINE DAY du 1er Novembre.

free_palestine
Chers tous,

Seront présents, sur scène :

  • Mohammed Assaf (« Arab Idol »)
  • La Compagnie Jolie Môme
  • La troupe de Dabké « Palestine »
  • HK et les Saltimbanks – MAP
  • Gnawa Diffusion – Amazigh Kateb
  • Rim el Banna
  • Jony McLoad
  • L’orchestre « al Quds »
  • La Jonction
  • Abdel et « La chorale BDS »

Parmi les intervenants : Hana Salah (Palestine), Ronnie Kasrils (Afrique du Sud), Jean Ziegler (Suisse), Mahmoud Sarsak (Palestine), IYAD Burnat (Palestine), Sahar Francis (Palestine), Jacques Gaillot (France), Carlos Latuff (Brésil), Maurice Rasjfus, Nabil Abou Shammala (Palestine) …

Les billets sont déjà en vente : 15 € pour l’ensemble de la journée, de midi à minuit (20 € sur place le 1er novembre), gratuit pour les enfants de moins de dix ans.

Vous pouvez vous procurer les billets FREE PALESTINE notamment :

  • à Paris, à la Librairie Résistances, 4 Villa Compoint, 75017 – Paris (ouverte du mardi au samedi de 14 heures à 20 heures)
  • auprès de nos militants ; pour tout renseignement, notamment au sujet des départs groupés en région, écrire à [email protected]
  • AUTOCARS RÉGIONS
  • au départ de Lyon : renseignements [email protected], tel 06 88 28 65 67
  • au départ de Saint-Etienne et Roanne : renseignements [email protected], tel 07 62 73 57 54

CONTACTS DANS LES AUTRES VILLES :

  • D’autres infos aussi, sur Facebook : FreePalestineParis1erNovembre

ÉVÉNEMENT AU PROFIT DE DEUX ASSOCIATIONS PALESTINIENNES :

  • ADDAMEER (Association de défense des prisonniers palestiniens)
  • NEBRAS EL AJYAL (Association pour les handicapés de Gaza)
  • Avec le soutien de (liste provisoire, qui sera progressivement mise à jour avec nouvelles signatures) : INTERNATIONAL : Boycott National Committee (BNC, Palestine) – Australian Friends of Palestine – Women for Palestine (Australia) – Codepink (USA)- Scottish PSC (Palestine Solidarity Campaign)- CPJPO (Luxembourg)- ABP Liège (Belgique) – BDS Suisse- Football Against Apartheid (UK)- Association Belgo-Palestinienne de Liège (Belgique) – – BDS Maroc – PALMED (Association de médecins européens pour la Palestine).

FRANCE : Femmes en lutte 93, Les Amis d’Al-Rowwad, Nanterre Palestine- Droits Devant, Collectif Georges Ibrahim Abdallah, Collectif Palestine 69, Musiciens pour Gaza, PALMED (Association de médecins européens pour la Palestine), Club de foot « FREE PALESTINE 93 » ( FSGT 93 Foot à 7), Association Repères (Libourne), Collectif Caladois pour la Palestine, Comité Poitevin Palestine, Collectif de Soutien à la Résistance Palestinienne 59-62, Croissant Fertile, LGBT outre-mer, Fédération Total Respect (Tjenbé Rèd), Amicale Juive LGBT, Onzième DOM, Collectif « Non à Guerlain ! Non à la négrophobie ! », UJ2FOM, CEGOM (Collectif des Etats-Généraux d’Outre-Mer), Collectif Freedom For Palestine Belfort-Montbéliard, Les Désobéissants

Je vous joins également la vidéo pour la promo du show.

Portez-vous bien et see you there.

En attendant et pour ceux qui le peuvent, rejoignez tous les amis de la Palestine à la fête de l’humanité. 🙂

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=hCmzBxdFfW0
From: Free Ahmad Sa’adat <[email protected]>
Date: 2014-10-04 7:23 GMT+02:00
Subject: Ahmad Sa’adat Denied Family Visits: Take Action October 17-25 for Palestinian Prisoners!

October 17-25, 2014: Days of Action
Free Ahmad Sa’adat and all Palestinian political prisoners!
End the denial of family visits!
Freedom for Georges Ibrahim Abdallah!

http://us8.campaign-archive2.com/?u=5ab7fc53ae61c282b60cde70b&id=56988eb1c9&e=061a60c72b

                 
 

Date : 15 Octobre 2014
Objet :Soutenez Panamza, abonnez-vous!

Hollande nomme un partenaire de l’armement israélien à la tête d’EDF

Mercredi 15 octobre, lors du Conseil des ministres, le chef de l’État a fait l’éloge de Jean-Bernard Lévy, prochain patron de l’établissement public Électricité De France (1er producteur d’électricité au monde) et actuel PDG du groupe de défense Thales {http://panamza.com/alk}.


Objet : Égalité Réconciliation

Procès Soral-Haziza : les images d’ERTV
Le 17 octobre dernier s’est déroulée l’audience du procès opposant Alain Soral à Frédéric Haziza. Les caméras d’ERTV étaient sur place pour filmer le président d’Égalité et Réconciliation.

Le « philosophe » casher

vendredi 17 octobre Traduction E&R

Les juifs et la philosophie ont eu une relation assez compliquée. Le choc entre le « tribal » et l’« universel » ou, plus précisément, entre Jérusalem et Athènes, est inévitable.

Que cache le grand sourire d’Omar Sy ?

Samba, Intouchables : l’« ouverture aux autres » pour les goyim

Intouchables et Samba sont produits à la fois par Quad Productions, la société d’Olivier Nakache et Éric Tolédano et par la société Gaumont, présidée par Sidonie Dumas.

Date : 19 octobre 2014
Objet : Jean Bricmont a partagé un lien : « [Vidéo] Antisémitisme. De la tragédie à… »

Le Dimanche 19 octobre 2014 10h55, Facebook <[email protected]> a écrit :
Jean Bricmont Jean Bricmont a partagé un lien  : «  [Vidéo] Antisémitisme. De la tragédie à…  » [Vidéo] Antisémitisme. De la tragédie à la farce. [Entretien avec Jean Bricmont] – Mise à jour… arretsurinfo.ch Pour bien comprendre le cadre dans lequel se situe cet entretien il convient de lire la chronique de Daniel Schneidermann : Bricmont, l’extermination, les historiens, et les juges (1). Et la répons… J’aime · Commenter · Partager Vous recevez ce message car vous avez indiqué que Jean Bricmont est un(e) ami(e) proche. Changer les notifications pour les amis proches.

facebook
Jean Bricmont
Jean Bricmont a partagé un lien : « [Vidéo] Antisémitisme. De la tragédie à… »
[Vidéo] Antisémitisme. De la tragédie à la farce. [Entretien avec Jean Bricmont] – Mise à jour…
arretsurinfo.ch
Pour bien comprendre le cadre dans lequel se situe cet entretien il convient de lire la chronique de Daniel Schneidermann : Bricmont, l’extermination, les historiens, et les juges (1). Et la répons…
J’aime · Commenter · Partager
Vous recevez ce message car vous avez indiqué que Jean Bricmont est un(e) ami(e) proche. Changer les notifications pour les amis proches.
Afficher la publication

Dieudonné et Gourdel

Publié le : samedi 4 octobre

http://rutube.ru/video/df91bc64cc274e12bacf1a869b255377/?ref=logo


Date : 17 Octobre 2014
Objet : Rappel

17 Octobre 1961, témoignage d’un soldat français: Ici on noie les Algériens (vidéo)

le 17. octobre 2014 –

https://www.youtube.com/watch?v=gvpYCwP8dPc#t=330

A l’occasion du 51 ème  anniversaire du 17 octobre 1961, nous publions ce témoignage  d’un soldat français qui revenait de la guerre d’Algérie.

 

Algérie 1

Plus de 32.000 tonnes de blé impropre à la consommation saisi au port d’Alger

Par Mourad Arbani | 18/10/2014 |

blesesePlus de 32.600 tonnes de blé tendre impropre à la consommation ont été découverts à bord d’un bateau battant pavillon français au Port d’Alger. Depuis la marchandise en question est soumise à des analyses nécessaires pour en connaître les tenants et les aboutissants de cette tentative d’écouler sur le marché algérien du blé avarié et impropre à la consommation.

Selon le quotidien Ennahar, qui révèle l’information dans  sa livraison du samedi, la marchandise est exportée vers l’Algérie par le fournisseur français Granit et il n’est pas à sa première tentative de livrer dans les ports algériens de blé tendre impropre à la consommation.

La chaîne Al-Jazeera envoie ses vautours à Alger dans l’espoir d’une explosion imminente  19/10/2014

La chaîne Al-Jazeera envoie ses vautours à Alger dans l’espoir d’une explosion imminente

Des sources généralement bien informées ont indiqué à Algérie patriotique qu’une armada de journalistes algériens installés au Qatar est rentrée au pays ces derniers jours. Interdite en Algérie, la chaîne de télévision qatarie use de divers subterfuges pour y couvrir les événements importants, en les amplifiant à des fins de subversion. Ce fut le cas lors du déclenchement de ce que cette chaîne avait reçu l’ordre de baptiser «le printemps arabe» au début de l’année 2011, c’est-à-dire les soulèvements populaires organisés par les officines et certaines ONG occidentales en Tunisie, en Égypte puis en Libye et en Syrie, conduisant ces deux derniers pays à une guerre civile.

Nos sources expliquent que la chaîne de télévision qatarie, ne pouvant dépêcher ses propres journalistes, cette mission est confiée à des Algériens travaillant pour divers autres médias qataris qui rentrent au pays sous couvert de congé de travail et qui la tiennent informée de ce qu’il s’y passe et lui envoient des sujets clandestinement. La présence de ces journalistes en grand nombre à Alger, à chaque fois que survient un événement inhabituel, confirme qu’ils sont chargés d’une mission particulière.
http://www.algerie-focus.com/blog/2014/10/revue-de-presse-la-chaine-al-jazeera-envoie-ses-vautours-a-alger-dans-lespoir-dune-explosion-imminente/#sthash.I0MQYyik.dpuf

Le Maroc dénonce des tirs de soldats algériens à la frontière  19/10/2014

Le Maroc dénonce des tirs de soldats algériens à la frontière
Le Maroc a vivement protesté samedi en dénonçant des tirs de l’armée algérienne à la frontière commune qui ont blessé selon le royaume un citoyen marocain.Dans un communiqué, le Maroc a réclamé des « explications » à Alger sur cet « incident grave », tout en faisant état de sa « vive indignation » et sa « très grande inquiétude » après cet « incident grave » survenu, selon lui, à la mi-journée à proximité de la ville d’Oujda.

Selon le même communiqué, un Marocain de 28 ans a été grièvement blessé au visage après le tir « par un élément de l’armée algérienne » de « trois balles sur une dizaine de civils », au niveau de la commune de Beni Khaled. La victime se trouve dans un état « très critique ».

Le gouvernement marocain « proteste vigoureusement » contre cet « acte irresponsable et injustifié qui s’ajoute à d’autres agissements provocateurs (…) au niveau des frontières », ajoute le communiqué. Il appelle Alger à « assumer sa responsabilité (…) et à fournir aux autorités marocaines les explications nécessaires ».
http://www.algerie1.com/actualite/le-maroc-denonce-des-tirs-de-soldats-algeriens-a-la-frontiere/

Logo ElWatan

Repère : Colère des Sahraouis

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 14.10.14

Le Front Polisario a toujours dit ses craintes quant à l’état du plan de paix de l’ONU, au point mort depuis sa mise en œuvre, en septembre 1991. Les causes sont quant à elles connues ; tout remonte vers le Maroc qui bloque systématiquement l’exécution de cet accord qu’il avait pourtant conclu ave le Front Polisario. C’est ce que ce dernier rappelle avec régularité et, cette fois, il a manifesté sa colère à l’encontre notamment de la Mission des Nations unies pour l’organisation du référendum au Sahara occidental (Minurso).

A quoi sert cette force, souvent accusée de fermer les yeux sur certaines actions marocaines ? Des opposants sahraouis ont cru un moment trouver refuge dans ses locaux, dans les Territoires occupés, mais ils y ont été poursuivis et arrêtés par les forces d’occupation. D’où alors cette exigence du Front Polisario au Conseil de sécurité lui demandant de clarifier la mission confiée à cette force, en affirmant que le silence de cet organe onusien sur ce dossier est «synonyme d’abdication de responsabilités».

A l’approche de l’examen de la question sahraouie par l’instance onusienne, comportant normalement un nouveau rapport de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, alors même qu’il n’a pu se déplacer dans la région en raison du refus marocain de le recevoir et cela après avoir échoué à vouloir le faire quitter son poste, l’heure est à la colère côté sahraoui. «Vous, et notamment les membres du Conseil de sécurité, devez clarifier si la mission octroyée à la Minurso est celle d’un gardien d’une occupation illégale», a déclaré Ahmed Boukhari, représentant du Front Polisario, devant la commission de ladécolonisation de l’ONU qui ne s’est jamais dessaisie du dossier sahraoui.

«Le peuple du Sahara occidental mérite cette clarification», a-t-il ajouté, soulignant à cet égard que «le silence ou la patience sont synonymes d’abdication de responsabilités. Ils ne sont plus une option convaincante», a-t-il affirmé. Et d’ajouter que le Conseil de sécurité doit assumer ses responsabilités afin d’arrêter le pillage à grand échelle des ressources du Sahara occidental et la violation systématique des droits de l’homme, dont la dernière victime a été le prisonnier politique Hassana Elwali, décédé il y a moins d’une semaine à la prison de la ville occupée de Dakhla.

M. Boukhari a regretté que la Minurso, chargée d’une œuvre de paix, à savoir l’organisation d’un référendum d’autodétermination, soit transformée progressivement par le Maroc en parapluie d’une occupation coloniale. Pour les mêmes raisons d’obstruction, le Maroc «a dénigré publiquement la désignation par l’Union africaine de l’ancien chef d’Etat mozambicain, Joaquim Chissano, et n’a pas encore permis à la nouvelle chef de la Minurso, la canadienne Kim Bolduc, d’aller au Sahara occidental pour prendre ses nouvelles fonctions», a-t-il relevé.

Il est en effet au moins pénible de constater que des institutions comptent les morts, déplorent certains actes, se retenant d’aller au fond de la question du Sahara occidental dont le Conseil de sécurité refuse de se dessaisir, ce qui est à relever, ni même modifier sa ligne de conduite, considérant encore et toujours ce conflit comme une question de décolonisation. Qu’est-ce qui empêche alors cette institution onusienne d’appliquer ses propres résolutions ?

L’on attend à cet égard, et le Front Polisario s’en est félicité, l’initiative du secrétaire général de l’ONU de procéder, au mois d’avril 2015, à une espèce de mise à plat, sachant qu’il n’est plus possible de poursuivre la démarche actuelle. Il était temps.

Mohammed Larbi

Date: 2014-10-19
Subject:Un « Snowden » marocain jette un pavé dans la mare du Makhzen impact24.info

12.10.2014 05:49
Son but, donner le maximum d’informations sur le Makhzen marocain, le plus rapidement possible, car, selon son aveu même, Twitter (https://twitter.com/chris_coleman24) risque de se… http://www.impact24.info/un-snowden-marocain-jette-un-pave-dans-la-mare-du-makhzen/

Date : 11 octobre 2014
Objet
 : humilité et arrogance
effectivement, la Syrie est une leçon
< https://www.youtube.com/watch?v=Ds6ts1J3Rag >

< https://www.youtube.com/watch?v=D-QSN_8ABpM >

< https://www.youtube.com/watch?v=D-QSN_8ABpM >

…mais sans doute pas celle de ce prédicateur du Golfequi voyait l’Égypte, la Libye, le Yémen comme des révolutions bénies dont on connait aujourd’hui les résultats et qui devaient selon lui se terminer en apothéose par la Syrie.

La Syrie effectivement fut l’apothéose , l’apothéose de la résistance tandis que Daech constitue

l’aboutissement de ce que ce prédicateur considérait comme béni…

< https://www.youtube.com/watch?v=KBBQrkqcnac >

Arrogance contre humilité, c’est l’humilité qui gagne les cœurs et l’arrogance qui perd les cœurs.
Comment et pourquoi les États-Unis ont créé l’État islamique…

Date: 2014-10-18
Subject: Le vrai récit des évènements en Syrie ..

obama-bashar-assadReality of Syrian Problem … 4 years after … and sanctions and destructions are continuing despite evrything please let all people know
http://www.globalresearch.ca/why-syrians-support-bashar-al-assad/5405208

Date : 18 octobre 2014
Objet : Colloque sur l’Irak à l’Assemblée nationale le 6/10/2014

https://www.youtube.com/playlist?list=PL9Fa29olRAo11qm1PflR1ntnv6sIs-arQ&app=desktop

« DAESH » VS Etat islamique

image

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,