Aller à…
RSS Feed

21 octobre 2020

Daech : visions sionistes sur son organisation


Solidarité Palestine
Opinion

Daech : visions sionistes sur son organisation

CPI


Photo: CPI

Mercredi 29 octobre 2014

Palestine – CPI

Alon Ben David, expert militaire israélien, croit que l’Etat Islamique, appelé Daech, essaie de mobiliser des jeunes éduqués mais déprimés. Il ne s’intéresse pas aux couches faibles des Musulmans.

Daech attire les jeunes par une grande publicité, par une image forte, par une infographie très moderne. Daech propose un nouveau chemin attirant les jeunes musulmans du monde entier. Daech attire la deuxième et la troisième générations d’immigrés en Occident, en leur proposant de sortir de la vie bourgeoise où ils vivent.

Daech vise les jeunes arabes et musulmans qui cherchent à montrer leur virilité, leurs capacités et leur courage, en proposant un mélange de virilité et de sexe enveloppé d’une forte couche religieuse.

Daech utilise les médias de façon très intelligente. Ses courts-métrages concurrencent les films d’Hollywood. À beaucoup de jeunes, Daech donne la chance de tuer dans le monde réel et de participer dans des batailles bouleversant le monde entier.

Régler les comptes

De son côté, le président du Centre médiatique international, qui est aussi un grand chercheur du centre Begin-Sadat pour des recherches stratégiques, a dit que tous les joueurs du Moyen-Orient profitent de la guerre contre l’organisation de Daech, en commençant par « Israël » et en terminant par les Etats-Unis, en passant par l’Iran et la Turquie.

1- Netanyahu essaie de mettre sur le même niveau le Hamas et Daech.

2- L’Iran suggère sa coopération dans la guerre contre Daech et lie cette coopération à ses négociations avec l’Occident concernant son programme nucléaire.

3- Le changement de gouvernement en Iraq a été une condition pour les Etats-Unis afin qu’ils démarrent leur guerre.

4- Faire tomber le régime de Bachar Al-Assad a été la condition de la Turquie.

5- Le ministre des affaires étrangères Kerry a lié l’affrontement palestino-israélien au renforcement de Daech.

Il explique qu’Obama a imposé le changement de Nouri Al-Maliki, premier ministre iraquien, comme condition préalable pour un soutien militaire américain contre Daech. Il a cependant refusé l’exigence de la Turquie de faire tomber Assad.

Pour sa part, Erdogan ne voudrait pas combattre Daech, pour ne pas renforcer les Kurdes de la Syrie et de l’Iraq. Il préfère faire tomber Al-Assad plutôt que d’anéantir Daech.

Et pour ce qui est de l’Iran, il voudrait profiter de l’intérêt commun avec les Etats-Unis dans la guerre contre Daech afin d’avoir certaines concessions sur son programme nucléaire. L’Iran considère Daech un grand danger, car il combat son allié Al-Assad.

De son côté, Netanyahu tente de convaincre le monde que le Hamas et Daech sont la même chose. Le monde n’a cependant pas avalé la ruse de Netanyahu. Par exemple, Kerry a déclaré que l’absence de solution pour le conflit palestino-israélien aide Daech à mobiliser plus de combattants, bien que les combattants de Daech soient poussés par une forte volonté à occuper le monde entier, liquider les Etats, anéantir tout groupe religieux ou national qui n’accepte sa philosophie théologique.

Article paru sur le site Affaires Centrales, traduit et résumé par le département français du Centre Palestinien d’Information (CPI)

 

 

Les opinions du CPI
Les rapports du CPI
Le sommaire des massacres à Gaza 2014
Les dernières mises à jour


Source : CPI
http://www.palestine-info.cc/…

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,