Aller à…
RSS Feed

27 novembre 2020

CPI : Netanyahou juge la demande d’adhésion palestinienne « hypocrite »


« Extirper le sionisme de Palestine » (Al Faraby)

jeudi 1 janvier 2015

CPI : Netanyahou juge la demande d’adhésion palestinienne « hypocrite »

Benyamin Netanyahou a pressé jeudi la Cour pénale internationale (CPI) de rejeter la demande « hypocrite » d’adhésion palestinienne. Motif : « L’Autorité palestinienne (…) n’est pas un État, mais une entité liée à une organisation terroriste, le Hamas, auteur de crimes de guerre », a déclaré le Premier ministre israélien selon un communiqué publié par ses services. Il s’exprimait après avoir réuni certains de ses collaborateurs au ministère de la Défense à Tel-Aviv pour discuter de la réponse à apporter à la demande d’adhésion à la CPI signée la veille par le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.
Exaspéré par le blocage complet de l’entreprise visant à créer un État palestinien indépendant coexistant avec Israël, M. Abbas a mis mercredi à exécution une menace brandie depuis des années en signant la demande d’adhésion à la CPI. La cour, qui siège à La Haye (Pays-Bas), a pour mission de poursuivre les auteurs de génocides, crimes contre l’humanité ou crimes de guerre. L’adhésion à cette cour, rendue possible par l’obtention fin 2012 du statut d’État observateur à l’ONU, est censée permettre aux Palestiniens d’engager des actions légales contre des dirigeants israéliens pour leur conduite des différentes guerres comme celle de juillet-août 2014 à Gaza, ou encore pour les agissements en tant qu’occupants.
Selon des statistiques officielles rendues publiques jeudi, la population des colonies juives en Cisjordanie occupée a continué à augmenter en 2014 et s’élève désormais à 389 250 personnes, une hausse de près de 4 %. Quelque 375 000 colons vivaient début 2014 dans les 60 % de Cisjordanie sous contrôle quasiment exclusif d’Israël (dits « zone C »), où se trouve l’intégralité des colonies – illégales aux yeux de la communauté internationale -, selon les statistiques israéliennes. Cela représentait déjà une hausse de 4,2 % par rapport à 2013. Environ 300 000 Palestiniens vivent en « zone C », selon le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (Ocha). Ces statistiques ne comprennent pas les quelque 200 000 Israéliens vivant dans une douzaine de quartiers de colonisation à Jérusalem-Est, occupée et annexée.
L’ONU, l’Union européenne et même les États-Unis, principal allié d’Israël, voient dans la colonisation un obstacle majeur aux efforts pour résoudre le conflit israélo-palestinien.(01-01-2015 – Avec les agences de presse)

« Non au terrorisme d’État d’Israël » :
http://www.petitions24.net/non_au_terrorisme_de_letat_disrael

Deux adresses pour vous inscrire à « Assawra »,
la liste de diffusion du Mouvement démocratique arabe:

1 – [email protected]
ou
2 – [email protected]

Plus d’histoires deLibye

About : Ginette Hess Skandrani

Écologiste, membre co-fondatrice des Verts, présidente de "La Pierre et l'Olivier" réseau de solidarité avec le peuple de Palestine, Co-fondatrice de la commission d'enquête non gouvernementale sur la vérité en Libye,