Aller à…
RSS Feed

14 juin 2021

Archives pour4 janvier 2015

Sur René Vautier, disparu aujourd’hui

J’ai connu  et apprécié René Vautier au moment où toute jeune, je n’avais que 16 ans, je soutenais le FLN Algérien. Je l’ai retrouve souvent lors des réunions ou commémorations sur l’Algérie. Nous étions restés très amis. Il m’a souvent amené son soutien sur la Palestine Salam René c’est un grand cinéaste et un grand

LILLE 1 JANVIER FRANCESCA, 2 MOIS, MORTE DE FROID –

LILLE 1 JANVIER FRANCESCA MORTE DE FROID – BUENOS AIRES 4 JANVIER 3000 CONNARDS SUR LA LIGNE DE DEPART du Paris Dakar Clément WITTMANN 04/01/2015 Ce matin à 11 hr devant le gare de Lille  (mes  photos  en PJ) rassemblement en mémoire de Francesca, petite roumaine de deux mois, morte de froid le 1 janvier en

Sauver des vies ? C’est simple comme ouvrir les frontières

Sauver des vies ? C’est simple comme ouvrir les frontières par Jean Level samedi 3 janvier 2015 Alors que ces derniers jours deux cargos remplis de migrants ont été à deux doigts de s’écraser sur les côtes Italiennes, un rappel s’impose : personne ne meurt en franchissant des frontières ouvertes. Pour sauver des vies, nous

Réfugiés palestiniens. L’inconditionnel espoir de retour

Le peuple qui veut vraiment rentrer chez lui depuis 67 ans : Ce sont les Palestiniens qui attendent toujours le retour. A l’heure où l’Europe construit un grand mur contre les réfugiés qu’elle a souvent crée elle-même en fomentant les guerres , elle devrait soutenir le retour de ceux qui veulent rentrer Dimanche 4 janvier

Le Livre vert, de Mouammar Kadhafi

  Mon livre sur la commode, épisode 1 : Le Livre vert, de Mouammar Kadhafi Publié le : samedi 3 janvier Auteur(s) : Pierre de Brague Source : Kontre Kulture Pierre de Brague vient poser les livres des éditions Kontre Kulture sur la commode de la pensée unique. Les professionnels de l’animation culturelle n’ont qu’à bien

Le petit journal de Karim

« Je demeure convaincu qu’un journaliste n’est pas un enfant de chœur et que son rôle ne consiste pas à précéder les processions, la main plongée dans une corbeille de pétales de roses. Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie

Articles plus anciens››